Aide à la réindustrialisation : un appel à projet cible les PME

Le 22 mai 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L'aide à la réindustrialisation (ARI) s'ouvre aux PME et concerne désormais l'ensemble du territoire. L'objectif est d' accompagner financièrement une sélection de projets de PME qui investissent dans leur outil de production et créent des emplois. Un appel à projet a été publié en avril dernier et sera clôturé le 31 décembre 2015.

L'aide à la réindustrialisation (ARI) a été mise en place en 2010 dans le cadre du programme des investissements d'avenir. Elle a été récemment modifiée : un volet spécifique concerne désormais les PME industrielles et des services à l'industrie, et le dispositif a été étendu à l'ensemble du territoire. L'ARI "PME" est dotée d'une enveloppe de 20 millions d'€.

Elle concerne les PME qui  investissent dans leur outil de production et recrutent.Ces investissements doivent répondre à des besoins capacitaires ou de modernisation du process industriel.

Un appel à projet vient d'être lancé : chaque projet retenu bénéficiera d'une avance remboursable de 500 000 € (remboursable sur 5 ans après un différé de 2 ans maximum).

L'ARI est géré par BPI et l'Etat, les Direccte sont chargées d'instruire les dossiers.

 

Les critères d'éligibilité à l'ARI  "PME"

  • Le projet doit être porté par une PME de plus de 3 ans, industrielle ou des services à l'industrie.Sa situation financière doit être saine.
  • Le projet doit concerner un programme d'investissements d'au moins 2 millions d'€ et la création d'au moins 10 emplois.
  • Le projet doit présenter un réel potentiel de développement qui s'apprécie en fonction du nombre d'emplois et du volume d'activité créés.

 

Critères de sélection des projets  

  • L'ambition du projet, son potentiel économique et son impact sur le territoire.
  • L'exemplarité dans la démarche de gestion du projet.
  • La mobilisation de l'éco système.
  • L'équilibre financier du projet.
  • L'effet de levier de l'aide sur les financements bancaires.

 

Dépenses et emplois éligibles 

  • Dépenses liées aux investissements de bâtiments, d'équipements et de machines.
  • Dépenses internes ou externes d'ingénierie de projet.
  • Seules les dépenses d'un montant supérieures à 50 000 € sont prises en compte.
  • Les créations d'emplois en CDI.

 

Modalités de réponse à l'appel à projet 

 

 

A lire également

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29/06/2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

Une aide à l'export pour les PME de la santé et des cosmétiques

Le 11/08/2014

Export+ Santé Cosmétique, c’est le nom de la nouvelle aide à l’export mise en œuvre par UBIFRANCE. L’objectif : accompagner les PME de la santé et des cosmétiques dans leurs démarches d’enregistrement de produits dans 5 pays cibles.

Les procédures amiables : un outil efficace pour prévenir les difficultés d’entreprises

Le 24/06/2014

Traiter les difficultés de l'entreprise dès les premiers signaux d’alerte : tel est l’objectif des procédures amiables. Mis en place par le tribunal de commerce, cet outil de prévention a d'ores et déjà démontré son efficacité : dans 70% des cas, le règlement amiable des difficultés permet d’assurer la pérennité de l’entreprise.