AAP : Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires

Le 13 mai 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Dans le cadre des investissements d’avenir et des Projets agricoles et agroalimentaires d’avenir (P3A), FranceAgriMer vient de lancer début mai un nouvel appel à projet dédié à l’agroalimentaire.

Celui-ci est composé de 2 volets , un volet générique et un volet compétitif.

 

1. Un volet générique intitulé « projets structurants des filières agricoles et agroalimentaires».

Doté de 35 millions d'euros, il a pour objectif de favoriser le développement et la mise sur le marché d’innovations, ou la réalisation d’investissements mutualisés structurants pour la compétitivité des secteurs agricoles et agroalimentaires.

Ce volet est ouvert jusqu’au 5 mai 2016 (avec 3 dates de clôture intermédiaire, le 15 juillet 2015, le 15 octobre 2015 et le 15 février 2016).

Les projets seront expertisés et décidés au fil de l’eau et devront avoir une assiette minimale de dépenses éligibles de 1 million d'euros.


2. Un volet compétitif intitulé « initiatives innovantes dans l’agriculture et l’agroalimentaire ».

Doté de 10 millions d'euros, il vise à stimuler le processus d'innovation dans ces filières et à soutenir des projets à un stade précoce de leur développement.

Ce volet est ouvert jusqu'au 26 février 2016 (deux relevés intermédiaires seront effectués au 20 juin 2015 et 23 octobre 2015). Il est réservé aux projets dont l'assiette minimale de dépenses éligibles est de 200 000 euros.

Le processus de sélection est rapide (6 semaines maximum entre la date de relevé des réponses à l’appel à projets et la date de prise de décision). Les projets sélectionnés reçoivent une aide financière sous forme de subvention, pouvant aller jusqu’à 200 000 € maximum par projet et n’excédant pas 50% de l’assiette de dépenses présentée.

 

Pour en savoir plus sur les critères d’éligibilité des projets et les modalités et taux d’aides, vous pouvez télécharger :

A lire également

Du "ready to cook" dans l'univers carné

Le 22/09/2017

Dans un contexte de marché peu favorable, entre la méfiance envers les filières animales, la végétalisation de l'alimentation, les industriels de la viande doivent repenser leur offre pour répondre aux attentes du consommateur. A l'instar de Tönnies, Socopa se positionne sur le "Ready to cook", version porcine.

Lipides contre glucides : l'offre de produits dédiés au régime cétogène s'étoffe.

Le 04/09/2017

Depuis plusieurs années, le discours diététique sur les lipides a beaucoup évolué et la diabolisation des graisses n'est plus de mise. Les nouveaux ANC de 2010 ont d'ailleurs marqué un tournant. Et si le régime low carb – high fat type diète cétogène devenait le nouveau "régime Dukan" ou " Weight Watchers" en terme de succès commercial ?

Changement d'appellation : lorsque les substituts de produits laitiers doivent revoir leur stratégie marketing.

Le 21/08/2017

Avec l’essor du flexitarisme, de nouveaux substituts font leur apparition quotidiennement dans les linéaires. Si jusqu'ici les produits animaux et leurs succédanés se partageaient les appellations, les choses vont changer… En effet, suite à l'action d'une association, la Cour de justice de l’UE a tranché : tout lait doit être d’origine animale.