Cosmétique et parfumerie versus alimentaire : les univers se croisent.

Le 28 avril 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Pour surprendre les consommateurs parfois lassés, la tendance est au croisement des univers, comme les emprunts de l’alimentaire à la cosmétique et vice-versa. Les exemples de codes packagings, de conditionnements ou de sémantique ne manquent pas. Regard croisé sur ces références qui jonglent entre alimentaire et cosmétique.

 

 

 

Les segmentations traditionnelles semblent perdre leur signification et les frontières entre les catégories de produits ne sont plus figées. Ainsi, les influences circulent d’une catégorie de produits à une autre.

 

 

 

L’alimentaire puise son inspiration en parfumerie.

parf versus alim

  • Le packaging : un écrin tout particulier pour l'huile d'olive.

A'Rom emprunte les codes du luxe et de la parfumerie avec son flacon d'huile d'olive en forme de parfum.

 

  • L’icône : la petite robe... Rouge ?

parf versus alim5

A l’occasion du Sandwich & Snack Show, l’entreprise Jus de Fruits d’Alsace présentait son nouveau packaging pour des boissons fonctionnelles à la grenade ou à la cranberry. Non sans rappeler "la petite robe noire" de Guerlain.



  • La griffe : "l'Eau Sucrée" de Thierry Mugler transformée en éclair par Fauchon.

parf versus alim2.jpg

A l’occasion du lancement du parfum Angel Eau Sucrée de Thierry Mugler, les Chefs Pâtissiers de la Maison Fauchon ont recréé en 2014 toutes les nuances de ce parfum légendaire dans un éclair, pour le plaisir des sens, olfactif comme gustatif.

 

Avec une recette spécialement imaginée pour l’événement : une crème marbrée révélant un praliné aux amandes et chocolat amer avec un crémeux à la vanille Bourbon de Madagascar, agrémenté d’une pointe de citron jaune et de caramel. L’ensemble surmonté d’une coque en chocolat blanc teintée du bleu du parfum Angel et garnie d’étoiles et d’éclats de chocolat noir.  

  • Voire même l’accroche publicitaire ?

parf versus alim3De L’oréal "parce que je le vaux bien" au Kiosque à Sandwiches "parce qu’on vous veut du bien"…

A partir d'avril 2015, le Kiosque à Sandwiches lance sa nouvelle marque "On vous veut du bien" qui met en avant des recettes originales de sandwichs et de salades sans conservateur mariant plaisir et santé grâce aux super-ingrédients tels le Kale ou le Combawa…

 

Inversement : la parfumerie-cosmétique exploite les saveurs gourmandes de l’alimentaire…

Désormais, un grand nombre de codes cosmétiques sont empruntés à l'alimentaire, et plus particulièrement à la pâtisserie ou la confiserie : les packagings sont colorés, les messages humoristiques et la formulation peut offrir des textures surprenantes.parf versus alim4

  • Les sticks à lèvres Chupa Chups : cobranding entre marque alimentaire et cosmétique.

Après Coca-Cola ou Fanta, Lip Smackers lance des baumes à lèvres aux parfums de sucettes Chupa Chups. De quoi réhydrater ses lèvres en savourant le goût acidulé bien connu de tous. Ce coffret Chupa Chups Lip Smacker est vendu en GMS et comprend 6 : Pomme, orange, fraise, pastèque, vanille-coco et framboise. Le décor de la boîte métallique reprend les codes de la célèbre sucette qui a fait les beaux jours de notre enfance.

 

Si pour les équipes R&D la cosmétique et l'alimentaire sont encore bien dissociés - la cosmétofood peine encore à s'installer en Europe -, pour le marketing les codes s'échangent et les frontières entre ces univers s'estompent, avec le plaisir comme fil conducteur...

A lire également

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.

Free-from : ces marques alimentaires qui prônent le "non".

Le 21/02/2017

Portés par les attentes de santé et de naturalité, les produits "sans" continuent de remporter les faveurs des consommateurs. Et les marques se positionnent de manière de plus en plus affirmée sur le segment, revendiquant un "Non" assumé. Illustration par deux exemples : les biscuits apéritifs "Say Yes to No" et les eaux aromatisées "No&More".