Compteurs à l'appui, le bâtiment de Soprema Entreprises est à énergie positive

Le 17 avril 2015 par Isabelle Heuzé, CCI Rennes

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En octobre 2011, Emmanuel de Sury et son équipe sont entrés dans les nouveaux bureaux de Soprema Entreprises à Rennes dans la zone industrielle Sud-Est. Courant 2010, la décision avait été prise de reconstruire l'agence et d'en faire une vitrine des différents savoir-faire du groupe SOPREMA.

Le challenge

Pour ce faire, l'équipe rennaise s'est lancé le défi de construire un bâtiment intrinsèquement BBC, auquel on a adjoint une toiture photovoltaïque, pour en faire un bâtiment à énergie positive. Après bientôt quatre ans d'occupation des locaux, le constat est plus que favorable. L'immeuble est bien à énergie positive, grâce à la mise en oeuvre des nouveaux procédés développés par le groupe.

SOPREMA dispose en effet d'un procédé breveté qui prend en compte le traitement des ponts thermiques et le traitement de l'étanchéité à l'air des bâtiments à ossature légère. A l'aide de ces techniques brevetées, il est possible de dire, avec 4 années de fonctionnement, que les locaux de Soprema Entreprises à Rennes sont effectivement à énergie positive, compteurs à l'appui.

Soprema peut présenter son savoir-faire et aussi affirmer que la réalisation de ce type de bâtiment industriel étanche à l'air, permet de réaliser des économies considérables.

Bien souvent, on constate que les bâtiments d'activité avec bardage type industriel "double peau" ont un coefficient d'étanchétité à l'air qui peut varier de 4 à plus de 15m3/m2/h (Étude du CETE de Lyon octobre 2011).

Or en réalisant des travaux de bardage avec étanchéité à l'air tels que Soprema le propose à ses clients, les immeubles peuvent avoir une perméabilité à l'air inférieure à 0.5m3/m2/h, ce qui est le cas du bâtiment actuel de Soprema Rennes, puisqu'il atteint le record de 0.14m3/m2/h, validé par le CETE de Lyon.

Reconstruire plutôt que rénover

Plutôt que d'envisager une rénovation avec des aménagements techniques incomplets (et en outre une problématique amiante), l'option choisie a été de refaire le bâtiment en entier, ce qui est plus simple que de réaliser à une rénovation.

En effet, pour arriver aux performances thermiques recherchées, il faut réfléchir à un travail d'écoconception globale du projet, ce qui est relativement simple en neuf, mais moins évident dans le cadre de la rénovation car le concepteur n'a pas la main sur un certain nombre de données, tels que l'orientation du bâtiment, son implantation, sa structure, ses modes constructifs, etc...

Il est parfois plus onéreux de rénover que de déconstruire pour reconstruire.

Pour réaliser son chantier, Soprema Entreprises,  Agence de Rennes, a travaillé avec le bureau d'architecte NICOT et du bureau d'études thermique Exoceth. Et, élément clé indispensable pour obtenir les résultats ambitieux escomptés, le bureau d'étude thermique est intervenu dès les premières phases de conception architecturale. Dès les premières esquisses, l'équipe maître d'ouvrage, architecte, bureau d'études thermiques, entreprises, ont travaillé en totale coopération ( Ceci étant facilité par le fait que le maitre d'ouvrage, et les entreprises de charpente métallique, étanchéité, bardage, menuiserie, serrurerie étaient réunies en une seule entité : le groupe SOPREMA).

L'architecte a donc sans cesse pu adapter sa conception aux exigences du thermicien et aux possibilités techniques validées par les entreprises, ceci dans un échange triparti fluide et continu.

Passer d'un bâtiment BBC à un Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS)

Soprema a installé son propre système photovoltaïque en panachant plusieurs solutions techniques :

  • intégration à l’étanchéité bitumineuse de capteurs photovoltaïques souples en silicium amorphe
  • toiture avec panneaux rigides en silicium cristallin
  • bandeau de façade avec des panneaux type CIS.

 
Il peut aujourd’hui afficher une puissance de 28 kWc et une production  d’électricité annuelle de 110Kwh/m². Cette production est intégralement revendue à EDF, l’objectif n’étant pas de faire de l’autoconsommation dans ce cas précis.
Cette production de 110 kWh/m²/an est à mettre en regard avec la consommation qui avoisine les 60 kWh/m²/an. Le bilan est donc très largement positif, oscillant depuis 4 ans autour des 50 kW/m².
Auparavant l'ancien bâtiment de bureau consommait environ 3000 euros d’électricité par an en chauffage, ventilation et éclairage pour une surface de 250m², tandis qu’aujourd’hui il ne consomme plus que 1000 euros par an pour une surface de 620m² et pour un confort qui n’a rien de comparable.
 
Nouveaux marchés, nouveaux clients

Actuellement outre ses métiers traditionnels de l'enveloppe du bâtiment (couverture, étanchéité, bardage, isolation), Soprema étend son offre grâce à 2 axes majeurs qui représentent 2 importants relais de croissance pour affronter victorieusement la crise que traverse actuellement le BTP :


1) La construction de bâtiments d’activité étanche à l’air, et la rénovation de bâtiments industriels grâce aux techniques validées par la construction de son Agence ; fort de son expérience réussie, Soprema Entreprise, Agence de Rennes, propose et réalise de plus en plus de chantiers avec "étanchéité à l'air".


2) Et un nouvel axe de développement plus récent : les travaux de traitement des toitures en amiante-ciment (qui concerne une part très importantes des locaux des zones industrielles françaises). Il s’agit de remplacer l’amiante-ciment des toits par des toitures isolées et étanches.
 
Grâce à ces deux nouvelles  offres, Soprema Entreprises poursuit son activité en étoffant ses segments d’activités.

A lire également

Logo Triadis Services

Séché Environnement développe son service SUI Urgence Intervention

Le 16/01/2017

Un an après son lancement, "Séché Urgence Intervention" (SUI) a ouvert sa 7ème implantation en France. Pour ce service, Triadis Services du groupe Séché Environnement mobilise ses expertises et matériels spécialisés, pour intervenir 24h/24 et 7j/7 sur des pollutions accidentelles ou des situations à risque chimique, biologique ou radiologique,

logo Biogaz Europe

Biogaz Europe : 25-26 janvier à Rennes

Le 13/12/2016

Bretagne Eco-Entreprises est partenaire du salon Biogaz Europe, évènement de référence de la filière biogaz qui aura lieu pour la première fois à Rennes, les 25 et 26 janvier 2017, en parallèle avec le Carrefour des Gestions Locales de l'Eau, le plus gros évènement français sur l'eau et son traitement.

Logo Dervenn

Dervenn s'organise pour répondre aux défis de la loi Biodiversité

Le 03/11/2016

Toujours dans l'anticipation pour la prise en compte des systèmes vivants, DERVENN se prépare à apporter des réponses innovantes à la Loi Biodiversité. L'entreprise est confiée à Denoal RICHE et déploie ses activités Travaux, Ingénierie-Conseil et Compensation écologique, tandis que Patrice VALANTIN créée l’entreprise REIZHAN.