Création d'un laboratoire de recherche sur les logiciels malveillants à Rennes

Le 15 avril 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Porté par l'Inria, Supelec, la DGA Maîtrise de l'information et la Région Bretagne, le Laboratoire Haute Sécurité voit le jour à Rennes dans le cadre du Pôle d'Excellence Cyber en Bretagne. Installé dans les locaux de l'Inria, le LHS accueillera une équipe de recherche sur les malwares et un incubateur.

Dirigé par Jean-Louis Lanet, le LHS vient enrichir l'éventail des compétences déjà présentes en Bretagne en matière de cyber-sécurité. Neuf doctorants et trois chercheurs de la DGA composeront l'équipe scientifique du laboratoire. Il travailleront principalement sur l'analyse de la menace, l'étude des virus et des agents infectieux, un axe de recherche peu couvert en Bretagne. A la tête de l'équipe Cidre à l'Inria, Ludovic Mé confirme l'intérêt de cette orientation : "Ce thème mériterait d'être amplifié dans l'enseignement et plus largement encore dans la recherche. Il faut pouvoir découvrir les ressorts de l'attaque sans attendre que quelqu'un de mal intentionné le fasse avant nous. Bien trop souvent, nous agissons en réaction. Il faut maintenant apprendre à anticiper la menace."

Autre thème de recherche du LHS : la liaison entre le logiciel et le matériel. "Les spécialistes du logiciel évoluent dans un monde. Ceux du matériel dans un autre. On ne sait jamais si les problèmes sont du ressort de l'un ou de l'autre. Il faut amener les chercheurs à travailler conjointement sur ce domaine", explique Jean-Louis Lanet.

Le LHS travaillera également sur la protection de la vie privée et sur la supervision de la sécurité, en lien avec l'équipe de recherche Cidre.

Enfin le LHS a vocation à devenir un incubateur au service du transfert de technologie. Ce qui conduira à des collaborations avec des industriels. "Du smartphone à la box Internet en passant par le compteur électrique intelligent qui arrive bientôt dans nos maisons, le champ d'applications est très vaste", indique encore Jean-Louis Lanet qui a déjà rencontré récemment Secure-IC et Gemalto.

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.