Au cœur de l’usine à colis de Kermené

Le 03 avril 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les équipes de la plateforme logistique de Kermené ont accueilli chaleureusement une quarantaine de participants à la visite organisée fin mars par Bretagne Supply Chain : retour sur un process logistique très automatisé !

Gros employeur de la région (près de 3 500 personnes), Kermené est une filiale du groupe E. Leclerc spécialisée dans l’abattage, la découpe et la transformation de produits carnés (924M€ de chiffre d’affaires en 2014). Son siège social est basé à Saint Jacut du Méné (22).

L’approvisionnement de la plateforme

Les 5 usines de Kermené (St Jacut, Collinée, Vildé Guingalan, Trélivan -22- et Saint Léry-56-) n’ont qu’une très faible surface de stockage et approvisionnent depuis 2003 la plateforme logistique de Kermené à Saint Onen La Chapelle (35) en produits finis. 46 camions complets livrent chaque jour cette plateforme en jambon, charcuterie, steaks hachés, lardons, plats cuisinés ou autres produits élaborés de boucherie. Déchargées, les palettes sont temporairement stockées (stock statique ou dynamique).

La préparation de commande

La préparation de commande peut alors démarrer dans les deux parties de la plateforme. Dans la partie « charcuterie libre-service et coupe », les opérateurs déposent sur un convoyeur le nombre de colis commandés, référence par référence. La sélection des colis est effectuée manuellement à partir de palettes en stockage dynamique mais le traitement de l’information est complètement dématérialisé tout au long de la préparation. Dans la partie « boucherie », une part de la préparation de commande est automatisée (stockage cartons + navettes).

Les colis sont ensuite acheminés jusqu’aux palettiseurs automatiques par un astucieux assemblage de convoyeurs. Selon la taille des cartons utilisés, le système sélectionne l’un des 4000 plans de montage de la palette.

La productivité d’un tel outil logistique est importante : alors qu’elle n’emploie que 80 collaborateurs, la plateforme traite près de 20 millions de cartons chaque année. L’une des clés du succès réside dans la standardisation : il n’y a que 3 tailles de colis pour déplacer et stocker 650 références produits.

La distribution des produits

Une fois préparées, les commandes seront livrées dans  600 magasins et 500 drives E. Leclerc. Kermené ne dispose pas d’une flotte propre et une centaine de camions par jour livrent directement les magasins (3 fois par semaine, en A pour B) ou les centrales (pour les produits rapidement périssables, en A pour A).

 

La plateforme de 16 000 m² devrait encore augmenter sa capacité de stockage prochainement avec l’arrivée d’un transtockeur. Les participants ont apprécié la performance de cette organisation logistique, la qualité des échanges et l’accueil chaleureux qui nous a été réservé par toute l’équipe !

En savoir plus
Auteur(s)

Elodie LE PROVOST, Bretagne Supply Chain

A lire également

GNV : cherche transporteurs et chargeurs souhaitant s'engager

Le 03/08/2017

L’Ademe va subventionner l’achat de véhicules au GNV jusqu’à 10.000 euros. C’est une opportunité pour les acteurs régionaux pour le déploiement du GNV en Bretagne.

Big data et supply chain : êtes-vous prêt ?

Le 02/08/2017

Le « big data », traitement d’un volume très conséquent de données, investit les supply chains. Que représente le big data pour vous ? Où en est votre entreprise ? Faites-vous déjà du big data sans le savoir ? BSC vous invite à répondre à l'enquête...

« Usine logistique » : quels impacts pour les supply chains bretonnes ?

Le 01/08/2017

Depuis quelques années, les robots font leur apparition dans le monde de la logistique, non sans impact sur les métiers et les organisations : pour en savoir plus ou pour partager votre expérience, rejoignez la commission événementiel et financement de BSC pour préparer le colloque qui aura lieu début 2018.