Les résultats de l’expérimentation du Pack Mobilité Étudiant

Le 03 avril 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Depuis le 1er octobre, 89 étudiants expérimentent le Pack Mobilité co-construit avec la SNCF, Kéolis et les universités rennaises. Ce partenariat expérimental permet aux étudiants de se déplacer, toute l’année en bus, métro, vélo en libre-service, TER, TGV et covoiturage à un prix imbattable.

Deux formules sont proposées aux étudiants pour s’adapter à leurs besoins de mobilité :

  • Le Pack à 54 euros pour l’année, inclut : une carte Jeune SNCF 18-27 ans, un abonnement annuel à LE vélo STAR, 10 euros de crédit offert sur le site de covoiturage IDVroom et un bon cadeau de 15 euros pour des billets TGV ;
  • Le pack à 29,90 euros par mois sur 9 mois, comprend en plus, un abonnement bus, métro et TER entre Rennes / Bruz.     

Chaque étudiant s’est également vu remettre une Carte Korrigo Services. Cette initiative bretonne permet, grâce à la technologie NFC, d’accéder à un bouquet de services qui tend à s’élargir (titres de transport, services universitaires, loisirs …) sur un support unique. 

Des changements dans les habitudes de mobilité et des usagers satisfaits

Les questionnaires d’évaluation ont permis de vérifier que les différents objectifs de la démarche étaient bien atteints, à savoir :

  • L’augmentation de l’autonomie de déplacement des étudiants, tout en limitant les coûts et l’autosolisme.
  • L’assurance d’une continuité de service entre la semaine et le week-end en proposant des offres complémentaires de mobilités urbaines/interurbaines et de mobilités longues avec le covoiturage et le train.

Le premier questionnaire a été complété lors de l’inscription, et le second deux mois après. Déjà, des tendances intéressantes ressortent quant au mode de transport utilisé pour réaliser les activités quotidiennes (trajets domicile-fac, loisirs, soirées et courses). Les résultats font apparaître une baisse de l’utilisation du véhicule personnel pour toutes ces dernières, une augmentation de l’utilisation des transports en commun et une augmentation de l’usage du vélo en libre-service. Pour les vacances et le week-end, le recours à la voiture personnelle reste important (43 % des répondants), mais il faut noter une importante progression du covoiturage qui concerne 70 % des répondants. 

Dans l’ensemble, le Pack Mobilité a changé les habitudes de déplacements des étudiants vers plus de mobilités partagées et décarbonnées. Il a même été l’occasion de découvrir de nouvelles manières de se déplacer pour un certain nombre d’étudiants.

Alors que les étudiants motivaient leur adhésion au Pack par l’attractivité de son prix, le fait que l’offre soit packagée et la découverte du vélo en libre-service; deux mois plus tard, les attentes semblent être comblées, puisqu’ils se déclarent satisfaits du produit, prêt à le recommander à un ami et partants pour réitérer son achat à la rentrée prochaine.  

La parole aux usagers : avis de 5 expérimentateurs

David, étudiant à Ker Lann, adhérent au Pack 2: « J’habite à Bruz donc pour venir, je prends le bus mais je m’intéresse quand même aux horaires de train. À Rennes, en général, je fais tout à pied parce que je reste dans le centre. Pour les weekend et vacances, je vais privilégier le covoiturage entre amis, mais je suis aussi inscrit sur Blablacar. Le Pack, c’est une simplicité d’adhésion, tout est compris, avec une seule démarche. Le point négatif, c’est le paiement par chèques ».

Jenny, étudiante à Rennes Villejean, adhérente au Pack 1 : « Je n’ai pas de voiture et je marche tout le temps. J’utilise le véloSTAR quand il fait beau et je l’utilise aussi pour mes déplacements en soirée parce que les lignes de bus ne sont pas forcément adéquates. Pour mes déplacements hors de Rennes, je prends le train pour les longues distances et sinon du covoiturage car les tarifs sont moins élevés. J’ai pris le Pack parce que c’était des abonnements que j’avais déjà avant et là, c’était intéressant financièrement. En plus, on a tout sur la même carte et ce sont des modes de transport complémentaires ». 

Pictos Pack Mobilite Etudiant

Margaux, étudiante à Rennes centre, adhérente au Pack 2 : « Le matin, je prends le bus qui m’amène à la fac de droit. Après, je fais le reste à pied. Quand je vais en soirées, je prends souvent le bus même si parfois, je prends la voiture pour me garer hors du centre et ensuite finir en bus. Pendant mes vacances, quand je ne connais pas mes dates à l’avance, je prends des covoiturages parce que c’est plus flexible, c’est génial pour ça. Sinon, le Pack est intéressant pour quelqu’un qui prend le bus très souvent et le vélo et les avantages pour le train sont vraiment tops. Par contre, il faudrait communiquer plus tôt parce que beaucoup prévoient leurs budgets dès le mois d’août ».

Jakou, étudiant à Rennes Villejean, adhérent au Pack 1 : « Je fais tous mes déplacements en vélo ou presque. Le véloSTAR, c’est pratique à Rennes, j’arrive à me déplacer sans difficultés. Pour mes trajets un peu plus longs, je fais du covoiturage. J’ai essayé IDVroom mais il y a encore peu de propositions. Je choisis donc Blablacar parce qu’il y en a plus, même si ça devient cher et de plus en plus lourd comme démarche. Le train, je l’utilise quand je m’y prends très tôt et pour le TER, je profite des tarifs moins de 26 ans, mais tout ça reste assez rare. Grâce au Pack, j’ai repris la carte Jeune et je recommence à prendre le train, mais ça reste minoritaire ». 

Pierre, étudiant à Ker Lann, adhérent au Pack 2 : « Pour aller à l’école, je prends le métro puis le bus. Mais si je le rate, je sais que je peux aller prendre le train, même si les horaires ne correspondent pas à ceux de mes cours. Dans Rennes, j’utilise beaucoup le véloSTAR. La voiture, je l’utilise quand je suis en retard. Quand je fais du covoiturage hors de Rennes, je passe par Blablacar car IDVroom n’arrive pas à

percer. Je regarde les deux mais tout le monde utilise Blablacar donc il y a plus de trajets. Sinon, le Pack a beaucoup d’avantages : le regroupement des offres, la facilité... Et c’est pratique car ça m’a permis de tester de nouveaux modes de transports comme le TER pour venir en cours, même si au final, je ne l’utilise pas tellement. Le principal inconvénient, c’est le paiement par chèques car il faut y penser et ce n’est pas toujours évident ».

Auteur(s)

Natacha Mevel et Manon Langlois, Université Rennes 2

A lire également

Construisons ensemble la ville de demain

Le 05/02/2016

C’est la proposition du jeu collaboratif réalisé par l’Académie des Technologies, Ingénieurs et Scientifiques de France, BMA et ses partenaires. Plus largement, ce support aide à questionner les activités qui organisent les modes de vie sur un territoire et propose d’identifier leurs devenirs possibles au travers du numérique.

Déploiement de l'expérimentation de livraison de courses aux étudiants de Ker Lann

Le 29/09/2015

Cette année, à Ker Lann, la Semaine Européenne de la Mobilité a été l’occasion de lancer officiellement le service de livraison de courses qui a été testé au premier semestre 2015 par une trentaine de résidents du Campus.

Une offre de mobilité packagée pour les étudiants

Le 10/09/2015

Après une année d’expérimentation réussie à Rennes, la SNCF et Keolis commercialisent leur offre étudiante, tout en un, à plus grande échelle et sur d’autres villes étudiantes.