La réorganisation logistique d’Intermarché en Bretagne

Le 26 mars 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le groupe Intermarché a lancé un grand projet de réorganisation de ses bases logistiques au niveau national. En Bretagne, voici le visage que cette réorganisation prendra en 2018 :

  • Fermeture des bases de Mellac (29), Saint Gérand (56), Rostrenen (22) et Argentré du Plessis (35).
  • Ouverture de deux bases mixtes, à Neulliac (56) et à Erbrée (35).  

La future base de Neulliac, à côté de Pontivy, s’étendra sur une surface de 70 000 m² et traitera les flux de Saint Gérand (frais) et Rostrenen (sec). La base d’Erbrée accueillera les flux de Mellac (sec) et ceux d’Argentré (sec). Les nouvelles plateformes seront plus automatisées que les bases existantes et des formations seront proposées au personnel. Le volet emploi de cette réorganisation (réorientation vers les nouveaux sites, plans de formation, reclassements, aides à la recherche d’emploi, etc.) devrait être connu en détail à partir de mi-avril 2015.

Crédits

Illustration Le Télégramme

A lire également

L’Ouest breton pousse le fer, la mer et le bioGNV

Le 16/11/2017

Dans le cadre des travaux d’élaboration du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, l’Ouest breton entend faire entendre sa voix pour un développement équilibré du territoire régional. Les élus des territoires ont transmis à la Région ses propositions, notamment en matière de transport.

300 000 m2 d’entrepôt en un an en Bretagne

Le 09/11/2017

Sur une année, d'octobre 2016 à septembre 2017, 39,7 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction en France, soit une hausse de 5,9 % par rapport aux douze mois précédents. La plupart des secteurs sont très dynamiques. C’est le cas des entrepôts dont la hausse atteint 18,3 %.

Rennes Métropole : pénurie de grandes parcelles pour accueillir la logistique

Le 24/10/2017

Rennes Métropole a adopté un nouveau schéma d’aménagement économique réalisé en concertation avec les communes. Objectif : adapter le développement de l’offre foncière du territoire aux attentes des entreprises.