CFIA 2015 : kit de caramélisation NEGRITA, un produit service destiné aux professionnels

Le 19 mars 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le CFIA, Carrefour des Fournisseurs de l'Industrie Agroalimentaire, s'est déroulé du 10 au 12 mars au Parc Expo de Rennes. Occasion de révéler nombre d'innovations dans toutes les catégories présentées (Ingrédients/PAI, Qualité/Hygiène/Service, Équipements/Procédés, Emballages/Conditionnements). Focus sur le kit de caramélisation NEGRITA.

 

 

 

 

Kit de caramélisation NEGRITA : kesako ?

Le Kit de caramélisation NEGRITA appartient à la gamme de produits service de l'entreprise Bardinet Gastronomie située en Gironde. A destination des professionnels de la restauration, ce kit propose :

  • 1 spray culinaire vaporisateur en flacon de 200ml. Avec un fort degré d'alcool de cuisson, 91% dont 30% de Rhum Negrita, ce spray diffuse une intensité aromatique prononcée.
  • 50 sticks (de 9 grammes chacun) d'éclats de caramel de 2 mm permettant la caramélisation.

 

Ce produit a une DLUO de 12 mois et doit se conserver au sec et à température ambiante entre 10°C et 25 °C à l'écart de toute flamme ou source d'étincelles.

 

 

 

 

Un produit service aux bénéfices multiples

Flambage à froid sans chalumeau, uniquement à l'aide d'un briquet diminuant ainsi les risques d'accident lors du service. Le fort degré d'alcool du produit (91%) rend le flambage possible.

Simplicité et rapidité de mise en oeuvre nécessitant peu de manipulation. Dans un premier temps, il est recommandé de saupoudrer la surface souhaitée d'éclats de caramel de façon homogène, puis vaporiser celle-ci de quelques pulvérisations du spray culinaire Négrita. Enfin, il faut enflammer le dessert pour un flambage avoisinant 1 minute. 

Visuel produit constant et idéal : la caramélisation et le flambage sont homogènes sur l'ensemble de la surface du dessert réalisé. Un visuel maîtrisé avec une caramélisation qui reste dorée sans brûler.

Multiples remises en oeuvre possibles, véritable source d'inspiration et de créativité avec la réalisation par exemple de crêpe, omelette norvégienne, brochette salée ou sucrée (fruit, guimauve ...), crème brûlée, tuile de caramel, tarte tatin, pannacotta...

Produit d'animation avec la réalisation du dessert devant les yeux du convive créant ainsi le spectacle et l'étonnement.

 

Encore du potentiel pour la tendance Do-It-Yourself ?

Aujourd'hui réservé aux professionnels de la RHD, le transfert d'une innovation de ce type est tout à fait envisageable en B2C. En effet, même si la tendance Do-It-Yourself a déjà été largement exploitée par les industriels agroalimentaires, des leviers d'innovations peuvent encore être actionnés sur la catégorie des produits dits "experts". Le consommateur moderne prend plaisir à faire partager sa cuisine à son entourage. Il aime donc cuisiner mais est dans l'attente de produits qui lui simplifient la vie en cuisine et qui facilitent les opérations de cuisine délicates. 

D'autres solutions de "produits fastidieux" repérés au SIRHA 2015 voient le jour comme la pâte feuilletée fraîche sur rouleau de Maître André ou encore le sachet à la vanille de l'entreprise Eurovanille prêt à infuser.

Fruit des émissions culinaires de chefs, les attentes des consommateurs/cuisiniers laissent encore envisager du potentiel d'innovation sur ces produits experts.

 

 

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?