La deuxième visite chez Bret’s, la chips qui vous fait craquer

Le 06 mars 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Face au succès de la première édition, Altho nous a de nouveau ouvert ses portes le 5 février !

 

Altho, la chip’s made in Bretagne

Peut-être avez-vous croisé ces beaux camions rose-bonbon à l’effigie de leur marque ?

Leader français en MDD (Marque De Distributeur) et en seconde position sur le marché avec leur marque Bret’s, Altho respire la croissance.

Et elle n’a pas fini de grandir en se développant dans le snacking et en ouvrant son marché vers le Sud de l’Europe (la part export représente seulement 1% de leur activité)…

Une idée de leur production ? 21 tonnes de chips qui nécessitent 80 000 tonnes de pommes de terre, 9 000 tonnes d’huile de tournesol, 400 tonnes de sel….

 

Les clés de leur succès

Un bon sens paysan

Altho, c’est une forte identité rurale : « un parler vrai », un sens pragmatique, un respect du produit qui créé la différence dans sa relation client.

Un atout qualité

Altho privilégie la qualité pour le bien être du consommateur : huile de haute qualité, sel micronisé (-30% de sel), emballage respectueux de la chips.

Elle maîtrise l’ensemble du cycle de production (de la sélection de la pomme de terre jusqu’à sa distribution chez ses clients).

Une conquête des nouvelles tendances

Altho travaille au quotidien sur l’innovation : de nouvelles saveurs avec des arômes naturels, des nouveaux produits autour du snacking,…

 

Mais comment stocker et transporter du volumineux léger ?

Avec une moyenne annuelle de 1 800 palettes par jour (jusqu’à 2 500 palettes en haute saison) et un panel de 550 produits, la supply chain, service créé en 2010, doit être efficiente et réactive pour livrer ses clients avec un délai de livraison de 8 jours calendaires.

Avec un taux de service avoisinant les 100% et une rotation des stocks à 15 jours, la supply chain assure….

Au travers du GIE Chargeurs Pointe de Bretagne, elle programme une livraison tous les deux jours à la GMS.

Elle utilise également des palettes gerbées à 2m60 pour optimiser les camions et transporter le moins de vide possible.

Elle travaille régulièrement avec 25 transporteurs (65% des camions sont au complet) et assure une navette rail-route entre ses deux sites de production qui représente tout de même 540 camions à l’année.

Après avoir optimisé les alvéoles pour diminuer les flux internes en priorisant les fortes rotations sur les emplacements stratégiques, créé une mezzanine pour préparer les camions en avance, le service va s’atteler à la mise en place d’un TMS au printemps et un WMS à la rentrée.

Des projets de développement qui feront encore gagner quelques points de performance…

Nous remercions vivement Pascale LE TENAFF, Responsable Supply Chain – Achats et Romuald RITUIT, Directeur Systèmes d'informations pour leur excellent accueil.

Grâce à Altho, nous mangeons la chips différemment !

A lire également

Coopération logistique, l'aventure BSC s'arrête : une expérience riche !

Le 10/02/2017

Les membres de la commission coopérations logistiques ont décidé de mettre fin à leur projet pour des raisons de faisabilité économique. Individuels ou collectifs, les enseignements de ce projet sont très riches pour toutes les parties prenantes.

GNV : selon vous, où devraient être implantées les stations bretonnes ?

Le 10/02/2017

Après les enquêtes menées dans le Morbihan et le Finistère, nous sollicitons les chargeurs, transporteurs et distributeurs pour connaitre leurs besoins en GNV dans les Côtes d'Armor et en Ille-et-Vilaine (flotte et localisation des stations): répondez à l'enquête !

BSC visite Paprec Le Rheu : la gestion industrielle des flux de déchets

Le 27/01/2017

Bretagne Supply Chain a organisé une visite chez Paprec au Rheu (35) : comment sont organisés les flux de déchets? La collecte ? Le tri ? Le traitement ? La valorisation ?