Contrôle du poids, fibres, index glycémiques : les mots clés du salon HIE.

Le 27 février 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’édition 2014 du salon "Health Ingredients Europe & Natural Ingredients", s’est tenue à Amsterdam. Réduction du taux de matière grasse ou de l‘index glycémique, weight management, nutrition du sportif ou du sénior, antioxydants ou absence d’allergènes, le marché de la nutrition et du bien-être se renouvelle.

Le 2 décembre dernier, Amsterdam accueillait l’édition 2014 du Health Ingredients Europe & Natural Ingredients, salon qui se tient une fois tous les deux ans, en alternance avec le FIE. S’étalant sur 3 jours, le rendez-vous des acteurs de la nutrition-santé a réuni 8 000 participants, venus rencontrer plus de 500 fournisseurs d’ingrédients à destination des secteurs de la santé et de la nutrition. Cargill, Barry Callebaut, Beneo, Roquette, Dupont Nutrition & Health, DSM et bien d’autres étaient au rendez-vous pour mettre l’accent sur les ingrédients, les compléments alimentaires, les nutraceutiques, les solutions de reformulation des aliments, les produits bio…

 

Les tendances du secteur des ingrédients santé répondent aux exigences en évolution des consommateurs.

Confrontés à des consommateurs pro-actifs, qui recherchent des aliments fonctionnels répondant spécifiquement à leurs problématiques propres, les industriels doivent faire évoluer leur offre d’ingrédients santé et nutritionnels par delà les lignes traditionnelles. Les consommateurs souhaitent désormais être informés sur l’origine de leurs aliments, leur méthode de préparation et la capacité des ingrédients à les maintenir en bonne santé, à booster leurs performances et à les aider à se sentir mieux.

Avec en prime pour les industriels, le souci que ces ingrédients proviennent de sources durables...

 

Contrôle du poids : une tendance phare sur le salon.

Bilan HIE3Les Français consommeraient moins de 20 grammes de fibres par jour alors que le PNNS préconise un apport minimum de 25 grammes.

 

Face à l’épidémie d’obésité, les investigations autour des fibres offrent des résultats prometteurs. Le rôle clef des fibres dans la gestion du surpoids est de plus en plus validé, notamment pour leur caractère satiétogène. Les fibres interviennent en effet comme agent de charge et se substituent à des ingrédients plus riches en calorie, tout en apportant de la texture. Elles peuvent aussi générer des effets plus directs sur la digestion.

A l’occasion du salon, DuPont Nutrition & Health a présenté le polydextrose Litesse, une fibre soluble non digestible, incolore, destinée à apporter une sensation de satiété et diminuer la fréquence des apports énergétiques via l’apport de charge et de viscosité.

 

Les fructo-oligosaccharides (FOS) ont été également mis en avant.

 

Beneo, Sensus et Cosucra mettent en avant inuline et oligofructoses (deux FOS), des glucides non digestibles issus des racines de chicorée. L'objectif est d'enrichir les produits en fibres avec différents bénéfices à la clé :

  • Améliorer la digestion en tant que fibres prébiotiques.
  • Diminuer la sensation de faim en tant qu’agents de charge peu caloriques.
  • Réduire les matières grasses.
  • Réduire les sucres et baisser la réponse glycémique. Des études de Beneo, Cosucra et Sensus ont montré l’impact positif sur la réponse glycémique de la substitution du saccharose par l'oligofructose. Ces travaux ont suscité un avis positif de l'Efsa quant à une demande d'allégation de type 13.5.
  • Masquer certains arrière-goûts notamment ceux des édulcorants intenses.

Et ceci sans altérer le goût ou la texture du produit.

Bilan HIE4

Les fibres n’avaient pas tout à fait le monopôle pour la perte de poids sur le HIE. Le glucomannane de konjac se fait une place.

 Bilan HIE6

Dans le cadre du règlement 1924/2006, de très nombreuses demandes ont été formulées auprès des autorités européennes pour alléguer sur la "perte de poids". Le konjac, d’où est extrait le glucomannan, a été reconnu comme présentant suffisamment de garanties et de preuves d’efficacité coupe-faim. Ainsi, le konjac a reçu un avis positif par les experts de l’EFSA, au même titre que le régime hypocalorique ou les substituts de repas : "le glucomannane consommé dans le cadre d'un régime hypocalorique contribue à la perte de poids."

Sur le HIE, Naturex a présenté ses "slimming noodles" à base de glucomannane de konjac. 

 

La réponse glycémique, un autre axe clé d’innovation.

Bilan HIE2Le nombre de diabétiques en Europe avoisine les 56 millions, la réduction en matières sucrantes est plus que jamais d’actualité.

 

Après l’avis positif obtenu en octobre 2013 autour du maintien de la minéralisation de la dent, Roquette a obtenu une nouvelle allégation concernant sa gamme de fibres Nutriose (glucide non digestible issu de céréales type blé et maïs) et une plus faible élévation de la glycémie postprandiale. Roquette a en effet obtenu cet avis positif de la part de l'EFSA en octobre 2014 pour une allégation de type 13.5.

Les fibres AlphaGos du Français Olygose ont, de la même manière, obtenu cet avis positif.

Bilan HIE1Naturex mise également sur l'index glycémique et a mis en avant, à l'occasion du HIE, son mugcake "gluco-control" formulé avec des ß-glucanes d'avoine, ingrédients bénéficiant de l'allégation 13.1 "contribue à la réduction de la réponse glycémique post-prandiale". Le produit contient en outre des extraits de cannelle, qui sont en attente d’allégation pour le maintien d'un niveau de sucre correct dans le sang.

Beneo travaille lui aussi sur le sujet et propose deux solutions : modifier le type de sucre avec du Palatinose ou remplacer le sucre par de l’isomalt ou les FOS comme évoqué précedemment.

Kerry a présenté sa fibre soluble d’acacia Emulgold, qui possède un index glycémique nul.

Cargill poursuit ses travaux sur la stévia et a notamment étudié le mode d’action des glycosides de stéviol au niveau moléculaire et sensoriel pour mettre au point la gamme ViaTech. Cette gamme est brevetée et disponible en deux versions pour répondre aux législations européenne et américaine.

 

Le marché de la nutrition santé constitue donc un terrain fertile en matière d'innovation, le salon HIE ayant démontré qu'il y a encore bien des voies à explorer...

A lire également

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…

Les tendances Food & Drink 2017 selon la société d'études de marché Mintel.

Le 29/11/2016

Mintel, société d'études de marché et gestionnaire de GNPD, base de données mondiale de l'innovation, dévoile ses prédictions pour 2017 en matière de tendances alimentaires. Jenny Zegler, Global Food & Drink Analyst, propose une vision à l'échelle mondiale qui repose sur des attentes fortes en matière de santé, de praticité et de confiance.

Le sport, un engouement tel que même des marques alimentaires inattendues entrent dans la ronde

Le 21/11/2016

Le sport c'est la santé, et le sport est en pleine forme ! L'année 2015 a battu tous les records en terme d'engouement des Français et enregistre ses meilleurs résultats depuis 5 ans, selon une étude réalisée par NPD Group. Cet enthousiasme pour le sport suscite des convoitises de la part de nombreuses marques alimentaires.