Opportunités numériques: la logistique urbaine

Le 09 février 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La logistique urbaine consiste à organiser le déplacement des marchandises dans les villes dans les meilleures conditions : que ce soient les flux entrants (livraisons des commerces, des entreprises ou des particuliers), les flux sortants (évacuation des déchets) ou internes à la ville (par exemple les déménagements). Dans un contexte urbain de plus en plus contraint,  la logistique urbaine représente un véritable enjeu économique,  et de nombreuses opportunités pour les entreprises du numérique.


Les livraisons en centre-ville : un enjeu fort

C’est un phénomène mondial : les flux de marchandises en ville augmentent pour plusieurs raisons.

Parce que la population urbaine augmente

La population mondiale ne cesse de croître et de s’urbaniser : les villes sont de plus en plus peuplées et étendues. La concentration d’habitants et d’entreprises génère logiquement une augmentation des flux de personnes et de marchandises, sur des zones denses dont la surface est toujours plus importante : on passe de la logistique du dernier kilomètre à celle des derniers kilomètres.

Parce que les modes de consommation évoluent

Les chaînes logistiques sont de plus en plus tendues : parce que les entreprises ne disposent pas de place en ville pour stocker les marchandises et que les stocks pèsent lourdement sur la trésorerie, les organisations s’approvisionnent plus fréquemment et en plus petites quantités, ce qui accroit le nombre de livraisons en ville.
En parallèle, le fort développement du e-commerce, et notamment des livraisons aux particuliers, a également un impact important sur l’augmentation des flux de marchandises en ville.

Les conséquences de l’augmentation des flux  de marchandises en ville sont multiples. Si certaines ont un effet positif, comme la création d’emplois de livreurs non délocalisables, d’autres le sont moins.


Conséquences environnementales et sociales

Celles-ci sont bien connues car vécues par chacun au quotidien.  La circulation croissante en ville génère notamment des congestions,  de la pollution, des nuisances sonores, du stress, des situations à risque pour la sécurité des usagers de la voie publique et des livreurs.

Conséquences économiques

Le coût de la livraison des derniers kilomètres pèse de plus en plus lourdement sur le coût total d’une livraison (il est communément estimé à 50% du coût de la livraison).
Du fait des congestions et des difficultés pour accéder aux villes, cette activité est de plus en plus difficile à organiser pour les transporteurs car ils doivent gérer l’incertitude sur le temps de livraison pour effectuer une tournée.
Dans un contexte où les chaînes logistiques cherchent en permanence à maîtriser et diminuer le délai de livraison, les entreprises  veulent chasser l’incertitude, car elle a souvent un impact négatif sur le service rendu au client (délai, taux de service), et sur les coûts (coût de la rupture de charge, augmentation des stocks de sécurité, coût de la non qualité,…).

La logistique urbaine présente donc des enjeux forts pour nos sociétés. De nombreux acteurs publics ou privés travaillent au quotidien à rendre cette activité plus écologique et plus rentable. L’utilisation des technologies numériques offre des pistes nouvelles pour aller en ce sens.

Les opportunités de marché

Pour garantir un bon service au client lors de la livraison, et être performants économiquement, les transporteurs doivent  recueillir diverses informations en amont : 

  • celles qui concernent le client : heure et lieu de livraison souhaités, attentes en termes de service (livraison simple ou mise en service par exemple), type de marchandise, équipements spéciaux nécessaires en fonction du lieu de livraison,…
  • celles qui concernent la réglementation sur la zone à livrer et sur les infrastructures: législation locale sur les  heures de livraison, dimensions autorisées des véhicules, géométrie et capacité des routes, accessibilités…


Mais cela n’est pas suffisant pour gérer l’incertitude et optimiser la livraison en temps réel.
L’enjeu ici est donc de manager l’information pour organiser de manière dynamique une livraison  efficace du premier coup, et au moindre coût.

On voit alors poindre plusieurs opportunités pour les entreprises du numérique sur le marché de la logistique urbaine.

  • Développer les applications de collecte et de traitement des données clients : grâce au Big Data, on est capable de collecter et d’analyser les informations sur les habitudes de consommation du client, et de prédire ses besoins.  On construit alors le plan de transport en anticipant sa demande, pour être plus réactif le moment venu. L’exemple emblématique est Amazon, qui prépositionne ses stocks à proximité de ses clients, avant que ceux-ci n’aient passé commande.
  • Développer les outils d’optimisation en temps réel des tournées: il s’agit de combiner les informations que l’on a sur sa flotte (géolocalisation des véhicules, avancement de la tournée de livraison, …) avec les données fournies par les collectivités ou  par les usagers (Open Data) pour optimiser les circuits de livraison. On tient compte des travaux, des congestions, de la météo,… pour redéfinir en temps réel la meilleure route.
    Un exemple : le projet Smart Deliveries porté par IBM à Lyon prévoit « d’économiser 18% de distance et 11% de temps dans les livraisons en ville ». En croisant les Datas des tournées des transporteurs et celles du trafic en temps réel (Optimod’Lyon), Smart Deliveries a pour ambition de « fluidifier les déplacements professionnels et aider les citoyens à circuler », en allant jusqu’à l’optimisation de la gestion instantanée des feux de circulation !
    Des applications mobiles collaboratives sur le modèle de WAZE pour le déplacement des particuliers pourraient être également envisagées pour les livreurs, avec par exemple le partage d’information sur les aires de livraison libres.
  • Développer les outils orientés relation client : le livreur est souvent le maillon physique de la relation avec le client. Le munir d’outils permettant de remonter en temps réel des informations terrain, par exemple l’avis du client sur la qualité de la livraison ou du produit, ou les difficultés rencontrées (sur l’accessibilité du lieu de livraison, sur les horaires d’ouverture,…)  permettra non seulement au transporteur d’optimiser encore plus ses prochaines tournées et de proposer des prestations sur-mesure, mais également au chargeur d’être très réactif par rapport à un mécontentement du client final.

Cette liste est bien entendue non exhaustive. D’autres offres numériques peuvent être imaginées pour répondre aux enjeux de la logistique urbaine, notamment en intégrant les modes de déplacement doux ou le développement des usages collaboratifs. Grâce au numérique, la logistique urbaine est aussi le support de nouveaux services à valeur ajoutée : services apportés par les livreurs aux particuliers, assistance aux personnes âgées… d’autres opportunités de marché sont encore à inventer !

 

Sources : « The US and Urban Logistics » (conférence de Chelsea C III White, SITL 2014), Acteurs Urbains (octobre 2014), « Big Data : opportunités pour la logistique » (conférence organisée par le cluster PACA Logistique, novembre 2014)

A lire également

« Mes courses pour la planète » édition 2015, l'observatoire de la consommation responsable

Le 21/10/2015

A l'initiative de l’agence d’information Graines de Changement, cet observatoire de la consommation responsable 2015 fait un état des lieux sur cette consommation responsable en France avec mise en exergue des chiffres clés, tendances et évolutions...

La consommation alternative se cherche

Le 12/10/2015

Les usages alternatifs à la consommation courante semblent séduire les français, mais le nombre des utilisateurs tend a augmenter modérément depuis cinq ans.

Vente en ligne : poids économique et stratégies des acteurs

Le 10/06/2015

L'Insee a mené une enquête auprès des entreprises de plus de 10 personnes proposant la vente de produits ou de services via Internet. Les résultats montrent à la fois l'importance croissante de cette activité en France et les principales tendances de l'offre proposée par les acteurs de la vente en ligne.