Le plateau-repas en mode séduction inspire les acteurs de la GMS.

Le 26 janvier 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le plateau-déjeuner profite de moteurs conjoncturels comme le raccourcissement de la pause déjeuner, la tertiairisation des emplois ou la réduction des budgets. Et son succès en restauration ne laisse pas la distribution indifférente. Une nouvelle fois, la RHD offre un vivier d’idées à la GMS…

 

 

 

La restauration a toujours été source d’inspiration pour la GMS.

 

Tout particulièrement sur l’année écoulée avec des nouveautés inspirées de chaines de restauration ou des codes du circuit RHD.

plateau repas3

 

  • Le phénomène box emprunté à la restauration rapide demeure source d’inspiration… Le succès des Ball In Box de Fleury Michon l’illustre bien ;
  • Les recettes de KFC ont inspiré Le Gaulois qui renforce sa gamme Krousty Chicken ;
  • La Pizza Momento à partager de Sodebo, une idée empruntée à certaines pizzérias parisiennes ;
  • plateau repas1Patati Patata de Marie, des demi pommes de terre garnies, idée inspirée de La Pataterie,
  • Sans compter le déploiement de l’offre en burgers, paninis, quiches et autres tartes salées…

 

Les recettes, les codes… Mais aussi le plateau repas.

L’enquête exclusive réalisée par France Snacking a révélé  une augmentation (estimée) de + 4,7 % en volume du nombre de plateaux-repas livrés par les 15 leaders du marché en 2013. Une belle performance qui n’a pas laissé les industriels de la GMS de glace. C’est ainsi qu’au rayon traiteur, les formules repas pour pause déjeuner sur le pouce ont fait une belle percée.

  • Le pionnier, Sodebo, proposait dés 2012 Salade et Compagnie, des salades-repas accompagnées de gressins.  En 2014, la marque ajoute un cookie à sa recette et lance les B.A.G (pour "Brigades ailées du goût"), sachets souples contenant deux sandwichs et un cookie, proposant ainsi une offre repas complète. 
  • Bonduelle, en co-branding avec Andros, a surfé sur le succès du vendéen pour développer à son tour des salades traiteur avec un dessert et un petit pain.
  • Chez Mix Buffet ce sont des plats de pâtes en coffret, accompagnés d’un sachet de parmesan et d’un dessert (Mikado et Saint-Michel), qui sont proposés au consommateur. Quant aux salades de la marque, elles sont accompagnées de TUC pour garantir la satiété.

plateau repas7

Ce concept des salades coffrets s’élargit à celui des box repas avec Jardin Bio.

Jardin bio, marque du groupe Léa Nature, lance au rayon traiteur frais deux box-repas rassemblant salade, tarte et gourde de dessert aux fruits.

  • La première, dite « gourmande », est composée d’une tarte provençale, de carottes râpées et d’une gourde de compote pommes-fraises-framboises.
  • La seconde, dite « équilibrée », associe un taboulé oriental à une tarte saumon-poireaux avec le même dessert. 

L’ouverture latérale du coffret en fait un plateau avec serviette et couverts.

 plateau repas6

 

Comme tout nouveau marché, celui des plateaux-repas est très bataillé.

Si certains opérateurs avaient déjà tenté l’aventure dans les années 2000 (Carrefour et ses Repas Malins, Casino et ses Repas Express, mais aussi  Daunat, Le Gaulois ou Sodebo), le concept n’avait alors pas pris, malgré un positionnement prix plutôt attractif. Trop tôt ? Peut-être... Si l'on se fie au phénomène box pour lequel plusieurs opérateurs avaient tenté une offre assez similaire avant que le marché n'explose véritablement avec l’arrivée des PastaBox

Il y a et aura probablement des parts de marché à prendre pour ceux qui sauront réussir le mix produits-communication-services-prix

A lire également

Noir c’est noir : les aliments noirs marqueront l’année 2018 !

Le 07/02/2018

Parmi les tendances food 2018, les aliments noirs sont sous les feux des projecteurs…Sur les réseaux sociaux, les cocktails détox, les glaces et même les burgers voient désormais la vie en noir. Le charbon actif révolutionne la planète "healthy"… Et alors, ça fait quoi de manger du noir ?

Boucherie, fruits et légumes : une segmentation de l'offre de plus en plus poussée.

Le 06/02/2018

Après les labels ou les mentions d'origine, la qualification de l'offre se précise. De la race à viande pour les hachés à la variété du fruit pour les jus, les desserts frais ou les purées, l'exigence accrue de qualification des ingrédients ainsi que la quête de qualité poussent les industriels vers une hyper-segmentation de l'offre.

Le saumon fumé : des innovations guidées par le plaisir et l'usage.

Le 05/02/2018

Sur le marché du saumon fumé, les innovations dédiées aux fêtes de fin d'année ont ouvert la voie à de nouveaux usages et de nouvelles façons de consommer le produit. Si le principal relai de croissance reste la naturalité, les rayons ont vu se développer des propositions innovantes par le mode de découpe, l'usage ou le moment de consommation…