La logistique des billets de banque

Le 28 janvier 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Jeudi 22 janvier 2015, Bretagne Supply Chain a exploré une chaîne logistique sous très haute sécurité : la Banque de France nous a présenté la nouvelle organisation logistique des billets bancaires.

Pour nous expliquer les enjeux logistiques et les solutions mises en œuvre pour garantir la fluidité des billets de banque, Bretagne Supply Chain a accueilli :

  • Jean François Chaudru, directeur régional de la Banque de France,
  • Thierry Para, directeur du projet des Nouveaux Centres Fiduciaires de la Banque de France
  • et Fabien Regost, consultant logistique sur ce même projet.

« Le billet, c’est magique », a commencé Thierry Para. La valeur nominale du billet est en effet bien différente de la valeur réelle du papier et de son impression, et ce grâce à la confiance que les utilisateurs lui accordent. La Banque de France a pour mission de garantir cette confiance, que le moindre accroc dans la circulation des billets pourrait grandement fragiliser (ex : rupture d’approvisionnement, vols répétés de billets, etc.). La chaîne logistique des billets de banque ne tolère aucune perturbation… Mais comment la Banque de France assure donc-t-elle cette mission quasi impossible ?

Un flux sous très haute sécurité

Nous approvisionnons nos billets au distributeur automatique puis nous les dépensons chez des commerçants. Ces derniers déposent les coupures dans une banque commerciale, qui crédite leurs comptes respectifs. Les billets quand à eux sont acheminés dans les centres fiduciaires de la Banque de France via des transporteurs de fonds. La Banque de France crédite ensuite la banque commerciale des fonds déposés.

Dans les centres, les billets sont réceptionnés, contrôlés, triés et stockés sous très haute sécurité. Les billets non-authentiques sont confiés au centre d’analyse des contrefaçons alors que les billets tâchés, abîmés ou déchirés sont remplacés par des billets neufs.

Pour s’approvisionner en billets, les banques commerciales passent des commandes auprès de la Banque de France, qui débitera leurs comptes du montant commandé. Une fois préparées dans les centres fiduciaires, ces commandes sont livrées dans les distributeurs automatiques par les transporteurs de fonds. Le billet est alors à nouveau prêt pour garnir un porte-monnaie avant d’être dépensé !

Tout au long du processus, la robustesse de la chaîne logistique est fondamentale : les échanges sont contrôlés, les flux physiques sont sécurisés et dans les centres fiduciaires, la traçabilité des billets est infaillible.

Les nouveaux centres fiduciaires 

La Banque de France modernise son organisation logistique en réduisant le nombre de centres fiduciaires et en automatisant les processus pour des raisons notamment de performance économique :

  • Renforcer le niveau de service
  • Accroître les capacités
  • Augmenter la productivité
  • Améliorer les conditions de travail
  • Renforcer la robustesse fiduciaire

Fabien REGOST , consultant logistique dans le projet des Nouveaux Centres Fiduciaires a détaillé le parcours d’un billet dans ces centres où le nombre de contrôles, de sas et d’obstacles à franchir est pour le moins dissuasif ! Comme dans certains entrepôts logistiques, on y retrouve des équipements logistiques automatisés : des transstockeurs, des AGV, des convoyeurs ou des robots articulés.

Cette transformation majeure de l’outil logistique de la Banque de France est accompagnée d’une modification des packagings, désormais plus rigides, ce qui bouleverse les habitudes de plusieurs maillons de la chaîne.

Plus largement, le projet des Nouveaux Centres Fiduciaires nécessite une gestion fine pour trouver le consensus entre sécurité du flux et fluidité des billets, pour intégrer un bâtiment ultra-sécurisé dans une zone urbaine ou pour accompagner le changement auprès des collaborateurs.

 

Organisation du flux, équipement, sécurité ou traçabilité... l'exemple de la logistique des billets montre une fois encore que les bonnes pratiques logistiques sont partagées d’un secteur à l’autre!

A lire également

Bien acheter et bien vendre son transport

Le 25/11/2016

Bretagne Supply Chain et le club achats 35 ont organisé une table ronde le lundi 21 novembre. Cet événement a réuni plus de 100 participants et a permis de croiser les regards sur la prestation transport.

Savéol conjugue Supply Chain et Système d'Info au présent

Le 24/10/2016

Retour sur la visite de Bretagne Supply Chain chez Savéol, à la station de conditionnement des tomates de Kervao.

La 4ème édition du Forum des Réseaux Logistiques a eu lieu à Rouen le 7 octobre

Le 18/10/2016

Après une édition 2015 organisée par BSC en Bretagne, le Forum des Réseaux Logistiques c'est tenu à Rouen le 7 octobre. Logistique Seine Normandie a accueilli de nombreux clusters et réseaux français et belge !