Les Français consacrent 2h40 par semaine à faire leurs courses

Le 22 janvier 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Combien de temps les Français consacrent-ils à l'activité courses et à quelle fréquence ? Les courses sont-elles vécues par les ménages comme une contrainte ou comme un moment plutôt agréable ? L'enquête de l'Insee sur le temps des courses décrit l'évolution de cette pratique sur quatre décennies.

Le temps moyen consacré à leurs courses par les Français évolue peu depuis les années 1970 : en 2010, date à laquelle l'Insee a réalisé sa dernière enquête sur ce sujet, ce temps est de 2h40. En revanche le temps consacré aux courses par les hommes a progressé de 21 minutes alors qu'il a diminué de 28 minutes pour les femmes : ainsi l'écart entre hommes et femmes s'est nettement réduit sur ce terrain depuis 35 ans.

En revanche les courses nécessitent davantage l'utilisation de la voiture : cette évolution est liée au fait qu'en 2010 les trois quarts des courses alimentaires sont concentrées dans les grandes surfaces situées en périphérie des villes.

Autre évolution : les Français sont trois fois plus nombreux que dans les années 1970 à pratiquer leurs courses au moment de la pause de midi. Quant aux courses traditionnelles du samedi, elles se répartissent davantage entre le matin et l'après-midi, et le temps que les Français y consacrent est supérieur à celui des autres jours de la semaine.

Corvée ou plaisir ? Tout dépend des catégories de Français, des produits achetés et des occasions de faire ses courses. Notons que pour plus de la moitié de la population citadine, faire ses courses n'est pas vécu comme une contrainte gênante. 20% des Français y voient une corvée et 30% un moment agréable. Ce sont en particulier les personnes au foyer et les retraités qui ont une perception positive des courses qui sont une occasion de sortie et un facteur de sociabilité.

Enfin l'Insee constate que les courses du quotidien sur Internet, principalement alimentaires, sont une pratique encore peu développée, concernant surtout les catégories sociales aisées.

Autant d'éléments intéressants à intégrer par les commerçants qui cherchent à s'adapter toujours mieux aux comportements et aux attentes du consommateur, qu'il s'agisse d'horaires d'ouverture ou de choix d'implantation.

A lire également

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.