Revue de presse Véhicules & Mobilités du 08 janvier 2015

Le 07 janvier 2015

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

PSA fait une percée en Chine, tiré par Peugeot

PSA voit ses immatriculations sur le sol chinois augmenter de 28 % sur l’année 2014. Avec 700 000 véhicules vendus, la Chine représente désormais le premier marché du groupe français. Au cours de l’année, la marque Peugeot a dépassé Citroën en nombre de véhicules vendus avec un positionnement optimal pour le marché. L’accord de PSA avec Dongfeng permet la distribution de véhicules produits en France sur le territoire chinois. Aussi, une entrée de Dongfeng au capital du centre R&D de Shanghai est prévue pour cette année. Les echos, le 05/01/2015

 

Les grands équipementiers auto bouclent une année 2014 record

Avec 7,5 % de marge avant impôts, les équipementiers automobiles ont réalisé une année historique en termes de rentabilité. Les sous-traitants automobiles captent désormais une grande partie de la valeur d’une voiture. Cette part de la valeur imputable aux équipementiers poursuit sa croissance, influant sur les relations avec des constructeurs au cœur de programmes de réduction des coûts. Les relations entre équipementiers et constructeurs pourraient se dégrader au cours de l’année à venir. Les echos, le 29/12/2014

 

Quand les métropoles chinoises freinent les immatriculations

Huit villes chinoises ont déjà adopté une limite à la vente de voitures particulières. Certaines villes comme Pékin depuis 2011 attribuent les plaques d’immatriculation à la loterie tandis que d’autres adoptent un système de vente aux enchères. À Shanghai, où chaque année 100 000 plaques sont délivrées aux enchères, le prix déboursé pour une immatriculation peut être supérieur au prix de la voiture. Des mesures restrictives qui restreignent la possession de véhicules aux classes les plus aisées de la population de ces villes. Les echos, le 30/12/2014

 

Volvo fait le pari des ventes sur internet

La nouvelle stratégie de ventes et marketing de Volvo mise sur les ventes en ligne plutôt que sur les réseaux traditionnels. Dès cette année, les modèles de la marque seront disponibles à l’achat sur Internet. Bien qu’un quasi doublement des budgets marketing de la marque est prévu d’ici 2020, les salons automobiles font également les frais de la nouvelle ligne de conduite du constructeur. En effet, Volvo concentrera ses efforts sur un seul salon européen à Genève et ne sera présent ni à Paris ni à Francfort. Les echos, le 15/12/2014

 

Ventes de pneus sur Internet : les « pure players » arrivent à l’âge de raison

En France, un pneu sur sept est acheté en ligne. Le leader en ligne, AlloPneus, revendique plus de la moitié du marché Internet de vente de pneus. Les pure players du secteur se sont fait une place en proposant des prix inférieurs, un catalogue large, des délais de livraison courts et un réseau de garages partenaires. À l’inverse, ces acteurs peinent à conserver un contact avec leurs clients du fait du nombre important d’intermédiaires. Aussi, la concurrence s’intensifie avec la présence des distributeurs classiques qui souhaitent renforcer leur positionnement en ligne. Les echos, le 17/12/2014

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 06/12/16

Le 06/12/2016

Transports publics ; Open Data ; PSA ; IHM ; Recharge électrique ; Véhicules Hors d'Usage ; Allemagne ; Méga camions ; Bretagne

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?