L'informatique décisionnelle au service du dirigeant

Le 18 décembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
A l'heure où beaucoup parlent de "Big data", la majorité des entreprises ne sait simplement pas encore où sont leurs données et comment les utiliser. L'informatique décisionnelle est plus justement centrée sur le "smart data", soit l'identification de la donnée pertinente pour le dirigeant.

Lors des dernières rencontres du Club de l'externalisation des services, Axelle Dacquin, consultante et fondatrice de la société Dynamax Informatique, rappelait les principes de fonctionnement de ces solutions.

Qu'entend-on par informatique décisionnelle?

L’informatique décisionnelle (en anglais : BI pour Business Intelligence) est l'informatique à l'usage des décideurs et des dirigeants des entreprises.
Elle désigne les moyens, les outils et les méthodes qui permettent de collecter, consolider, modéliser et restituer les données, matérielles ou immatérielles, d'une entreprise en vue d'offrir une aide à la décision et de permettre à un décideur d’avoir une vue d’ensemble de l’activité traitée.
Plus simplement, l’informatique décisionnelle  permet de comprendre le passé et le présent, et d’anticiper sur l’avenir.
Historiquement, le plus vieil outil décision est le tableur, notamment Excel. Les décideurs, qui n’avaient pas d’outils informatisés, prenaient leurs décisions à partir de leur intuition fondée sur leur expérience de gestionnaire. Puis, petit à petit, la collecte des informations couplée à l’amélioration des supports de stockage ont permis d’effectuer des premières analyses longues et fastidieuses. Seules les tendances à long terme étaient observées.
Grace aux progrès informatiques, la mise en place d’infocentre ont vu le jour. Des ETL (Extract = extraire, Transform = transformer,  Load = charger) ont permis de collecter des données issues de différents systèmes et de les interconnecter les unes aux autres. Des outils de conception de rapports permettent d’analyser les données des systèmes d’information quotidiennement ! La prise de décisions est désormais basée sur l’analyse du passé et les données du moment.

Différents types de rapports cohabitent dans les systèmes décisionnels :
•    des rapports prédéfinis avec le plus souvent une vision macroscopique des données
•    des rapports à la demande pour répondre à des interrogations plus ciblées
•    des requêtes détaillées pour tenter d'identifier ou de répondre à des problèmes
•    des alertes pour mettre en place des actions correctrices/préventives
Avoir une bonne vision de son activité, mettre en œuvre de stratégies gagnantes comme connaitre ses clients, suivre les objectifs fixés, fiabiliser ses données  sont les quelques exemples d’ objectif de l’informatique décisionnelle.
Nous pouvons citer quelques outils : Pentao un portail permet l’administration des rapports, Talend un ETL de plus en plus utilisé, Power BI suite décisionnelle Microsoft.

Quelles sont les étapes clés d’un projet d’informatique décisionnelle ?

La première étape est de définir un langage commun entre les services. En effet, il est important que tout le monde ait  les mêmes définitions du calcul de la marge par exemple.
Ensuite, la cartographie des données du système d’information doit être établie. Les données sont découpées en grande famille : facturation, client, … L’ensemble de toutes les données du système d’information est appelé entrepôt de données ( datawarehouse) ou infocentre.
La mise en place du système décisionnel commence alors par une famille (Datamart = sous partie de l’entrepôt de données). Les autres familles sont intégrées les unes après les autres, complétant l’entrepôt de données.
Le dirigeant est à l’origine de la définition des indicateurs et de la définition des axes d’analyse, correspondant à l’activité de son entreprise.
Chaque système d’information est unique, donc chaque système décisionnel l’est également. C’est pourquoi, sa mise en place est « sur-mesure ».

Quels sont les facteurs clés de succès de ce type de projet?

La réussite repose tout d’abord de la volonté du dirigeant de mettre en place un système décisionnel.
La qualité des données fait partie intégrante du succès. En effet, un système décisionnel renvoie des données du système d’information. Si les données sont fausses, les rapports seront faux.
L’accompagnement au changement des utilisateurs est également important.

Les derniers entretiens

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15 avril 2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

La douane, mon partenaire à l’international

Le 12 novembre 2015

Interview croisée de Martine Huitema, Responsable Import-Export chez Canon Bretagne et Virginie Tillet, Chef du Pôle Action Economique à la Direction Régionale des Douanes, qui mettent en avant les bénéfices du dialogue entre l’industriel et les services de la douane.

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29 juin 2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

A lire également

Sans-gluten et objets connectés : rencontre de deux tendances porteuses.

Le 30/11/2015

L'internet des objets séduit les Français qui envisagent, pour 50 % d'entre eux, d’acheter un objet connecté prochainement (étude IFOP). En parallèle une prise de conscience s'opère quant aux intolérances ou allergies alimentaires. Une opportunité pour des outils qui sauraient se rendre indispensables dans le cadre du "quantified food" ?

L'offre fibre aux entreprises : trois questions à François Jam

Le 25/09/2015

François JAM est responsable de la commercialisation de l'offre fibre auprès des opérateurs Télécom, au sein de Rennes Métropole Télécom. Pour Themavision, il fait un tour d'horizon des enjeux liés à l'adoption de la fibre par les entreprises.

L'entreprise mobile : les tendances numériques au service de la performance des entreprises

Le 29/06/2015

La mobilité est l'un des principaux axes de la transformation numérique des entreprises. Comment les entreprises peuvent-elles intégrer le numérique dans leurs pratiques pour gagner en mobilité, améliorer leurs performances et optimiser la satisfaction du client ? La CCI Rennes et la société B2O organisaient le 28 mai une conférence sur ce thème.