Retour sur la visite "Chip's Bret's : une supply chain au goût d'excellence"

Le 09 décembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Fin novembre, Altho a chaleureusement ouvert ses portes à une vingtaine d’adhérents à Bretagne Supply Chain : le temps d’une visite pour comprendre en quoi la réactivité de la supply chain est l’une des clés de l’essor des chip’s Bret’s.

Altho fabrique la chip’s bretonne

L’histoire d’Altho est ancrée dans les années 1990, quand le Groupe Glon-Sanders vendait une partie de ses récoltes de pommes de terre bretonnes à des industriels de la chip’s. Produire localement ces chip’s est progressivement devenu un défi, relevé en 1995 par Alain Glon Holding, qui fait sortir de terre l’usine Altho, à Saint Gérand (Pontivy, 56). Depuis, l’entreprise s’est développée, via sa marque Bret’s et des MDD, employant 246 salariés (400 en saison). Altho a inauguré une seconde usine au Pouzin (07) il y a quelques mois.

Finie la chip’s nature lisse : place à l’ondulée aromatisée ! Les chip’s n’ont pas toujours très bonne image, mais Altho a investi pour développer ses parts dans ce marché en croissance : sel micronisé, arômes naturels, huile  de tournesol, etc. Face aux concurrents, Lay’s (Groupe PepsiCo) et Vico, Bret’s se différencie non seulement par la qualité de ses produits, mais aussi par la réactivité de sa supply chain.

Une supply chain exemplaire

  • Achats et approvisionnement : 75% des pommes de terre utilisées chez Altho sont cultivées localement, par 200 agriculteurs bretons. Altho peut leur vendre des plants de pomme de terre, les accompagner dans le suivi de culture voire même dans la récolte. Cette relation partenariale est formalisée dans un guide de bonnes pratiques culturelles.
  • Process industriel : les deux usines Altho sont certifiées IFS niveau 6 et le process intègre complètement les préoccupations environnementales : l’eau est utilisée 4 fois avant d’être retraitée, la chaleur générée par les friteuses alimente également le système de chauffage des bureaux, etc.
  • Stockage : la matière première (pommes de terre) requiert un contrôle très strict (suivi de température, qualité du produit, etc.). Les produits finis quant à eux sont stockées sur palettes et la zone de 18 000 m², insuffisante en saison, a récemment été équipée de navettes automatiques pour optimiser la place.
  • Distribution : chaque jour, Altho expédie 1 800 palettes de St Gérand (2 500 en saison). Le produit fini étant léger mais volumineux, le coût de transport est important. Altho est membre fondateur du GIE Chargeurs Pointe de Bretagne et mutualise certains lots avec d’autres industriels de la région vers plusieurs plateformes de la grande distribution.
  • Prévisions et planification : déjà très saisonnier, le marché des chip’s dépend également de la météo. Pour absorber et prévoir ces variations, Altho a renforcé sa stratégie Make To Stock avec le logiciel AZAP, qui a permis de fiabiliser les prévisions. Altho a enfin placé le taux de service client au centre de son activité, de ses décisions et de son système de management des collaborateurs.

L’accueil très chaleureux de l’équipe d’Altho et les explications fournies aux vingt participants lors de la visite ont bien mis en lumière l’excellence de la supply chain. Face au succès de la première, une seconde visite devrait être organisée par Bretagne Supply Chain et Altho au 1er trimestre 2015 !

Auteur(s)

Elodie Le Provost, Bretagne Supply Chain

A lire également

Adhérents, qu'attendez-vous de BSC en 2017 ?

Le 22/12/2016

Vous adhérez à Bretagne Supply Chain ? Thématiques, événements, communication... Donnez-nous votre avis et dites nous quels sont vos besoins, vos projets, vos envies !

Toute l'actu logistique en Bretagne est sur twitter !

Le 15/12/2016

Abonnez vous à @clusterBSC et retrouvez toute l'actualité logistique, transport et supply chain de la région !

Rennes : un boulevard pour la commission logistique urbaine !

Le 12/12/2016

BSC collecte, analyse et synthétise les avis des professionnels pour intégrer la logistique urbaine dans le projet de reconfiguration du Boulevard de la Liberté à Rennes : rejoignez la discussion et donnez votre avis !