Quand "transition énergétique" rime avec, économies pour le client, et parts de marché pour l'entreprise !

Le 12 décembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La transition énergétique offre aux entreprises la possibilité de gagner des parts de marché sur le segment de la maîtrise de l'énergie. Elles ne vendent plus seulement un produit mais un bouquet de services intégrés. Illustrations avec quelques exemples

Diversification, innovation, marché de niche ou marché de masse, plusieurs voies sont possibles pour percer sur les marchés de la transition énergétique. Des entreprises du bâtiment, de la mobilité et aussi du secteur tertiaire ont de très belles initiatives qui concourent à faire faire des économies au client final et à augmenter leurs parts de marchés !

Des économies dans le secteur du bâtiment

Le bâtiment est le premier domaine d’activité mis en avant dans le projet de loi sur la transition énergétique et le logement son terrain de jeu. Il offre des angles multiples pour s’attaquer aux économies d’énergies.

Certaines entreprises ont saisi la balle au bond et s’illustrent déjà dans ce domaine. Dès la conception du bâtiment, les entreprises qui se positionnent sur la construction ou la rénovation du bâti proposent des solutions d’économies, sur l’enveloppe et l’installation d’énergies renouvelables.

Une entreprise telle que Baoène (35), (Bâtiment optimisé en énergie), réalise des travaux de rénovation, d’extension ou de construction tout en améliorant ou en pensant dès le départ un habitat où l’énergie est optimisée. Dans le cadre d’une offre intégrée, l’entreprise propose une construction ou une rénovation avec un contrat de construction et un engagement de performance thermique. Lors de la construction des entreprises telles que Xelis, Techniwood, Josse, Dualsun, Armorgreen, Cavac, proposent une nouvelle offre de matériaux, ou matériels, parfois grâce à une diversification aval de leurs activités.

Quelques éclairages sur ces entreprises :

Xelis (35) a mis au point un système constructif innovant le Thermibloc® constitué de blocs à bancher « bois ciment » qui intègre l’isolant.

Techniwood  apporte sur le marché Panobloc® un nouveau système de panneau de construction préfabriqué en usine. Constitué d’un treillis de lames de bois croisées et décalées et d’un remplissage isolant adapté, il garantit des performances thermiques, étanchéité au feu, étanchéité à l’air, etc…

Josse (22) a diversifié son activité en développant une brique de cloisonnement en terre crue, qui cumule les deux avantages physiques du stockage de chaleur (massique et à changement de phase). Une solution intelligente à l’efficacité énergétique des bâtiments.

Dualsun a mis sur le marché un panneau solaire hybride de nouvelle génération qui fournit à la fois de l’électricité (photovoltaïque) et de l’eau chaude (thermique) pour les logements, qui  répond aux nouvelles réglementations thermiques (RT 2012), et transforme les logements en bâtiments à énergie positive (BEPOS).

Ce produit propose d’utiliser la chaleur dégagée par les cellules photovoltaïques pour chauffer l’eau de la maison et améliorer le rendement des cellules (gain potentiel de 5% à 15% par un refroidissement adapté).

Armorgreen commercialise et installe une technologie équivalente par récupération d'air chaud qui se dénomme COGEN'air, et qui permet la production simultanée de chauffage et d'électricité.

Quant à Courants d’Ouest, l'entreprise accompagne, conçoit et réalise des installations d’énergies renouvelables intégrant des pompes à chaleur, du solaire thermique et photovoltaïque, avec une simulation des aides possibles pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Des économies d'énergie sur le marché de l'exploitation et de la gestion du bâtiment

Voltalis, qui a été le premier acteur qualifié sur l’effacement, a mis au point une technologie radicalement nouvelle pour répondre au besoin d’équilibre du réseau électrique selon un principe simple.
Faire appel à de nombreux consommateurs, et leur proposer de mettre en pause pendant quelques minutes certains de leurs équipements dont la consommation est flexible. Ce faisant, chacun peut économiser quelques kilowatts de puissance flexible, et un grand nombre de consommateurs agissant ensemble peuvent éviter une pointe de consommation coûteuse pour le réseau.

Vity technology : spécialiste de la domotique adresse le marché des particuliers avec un capteur posé sur le compteur électrique et un boîtier branché sur la box pour offrir un solution de surveillance de la consommation d’énergie en temps réel et détaillé la consommation par type d’usage.

Delta Dore et sa solution Business Unit EMS (Energy Management System) a étendu son offre  aux fonctions d'optimisation des consommations avec le maintien de la performance énergétique. Elle s'attaque à tous les postes de dépenses (eau, gaz, fioul, vapeur, eau glacée) et tous les usages (chauffage, ventilation, climatisation, éclairage, occultation).

Des économies d'énergie sur le marché de la mobilité

Autre volet de la vie courante des entreprises et des particuliers où la maîtrise de l'énergie favorise l'émergence de nouveaux services et de nouveaux produits, les véhicules.

La voiture à 2 litres au 100km, est un des sujets phares du Plan d'Investissement d'Avenir de la Nouvelle France Industrielle, et les constructeurs y travaillent tous.

Concernant les véhicules électriques, en 2013, il s'est vendu en France près de 14000 voitures électriques (5175 utilitaires et 8751 voitures électriques) et plus précisément sur les modèles destinés aux particuliers, les leaders sur ce segment de marché sont en 2013 :

  • La Renault Zoé qui cumule au total sur l'année 5511 immatriculations
  • La Nissan Leaf avec 1438 immatriculations
  • La Bolloré Bluecar avec 658 immatriculations

La société Mobility Tech Green, société d'ingénierie de solution logicielle et matérielle globale d'autopartage ; et de gestion de flotte de véhicules avec fonctionnalités servicielles à partir d'applications sur mobile offre la possibilité de réduire les flottes de véhicules et les frais de déplacement hors flotte.

L'entreprise a industrialisé sa solution avec une offre évolutive et envisage de prendre des parts de marché en France, mais aussi en Europe et à l'étranger.

Des économies d'énergies grâce à des entreprises du tertiaire

Le secteur tertiaire n'est pas en reste avec l'éclairage et la gestion des outils bureautiques. Certains nouveaux entrants, mais aussi les acteurs historiques adressent ces nouveaux marchés de la transition énergétique et trouvent aussi leurs places.

Une entreprise comme OYALIGHT conçoit et commercialise des luminaires extra-plats à base de LED, et surtout réalise des services sur-mesure associés à ces produits. Les luminaires sont connectés avec l'option LIFI. Des capteurs et modules de communication offrent la capacité de piloter à distance, de réduire la consommation ou de l'effacer.

La solution TOSHIBA

Par ses activités d'équipementier informatique, Toshiba est bien placé pour connaître les besoins en énergie d'un parc informatique. Il propose donc un logiciel qui va prendre la main sur l'ensemble d'un parc informatique et forcer la veille des PC, ou programmer l'extinction complète des ordinateurs et copieurs sur les périodes d'inactivité.

Pour les parcs informatiques, l'économie attendue représente de 40% à 50% sur la facture énergétique.

Au-delà de ces démonstrations de développement d'activité et de gains de parts de marché, il est intéressant de remarquer qu'une des idées majeures qui sous tend ceux-ci est bien souvent proche du business model de l'économie de fonctionnalité. L'entreprise ne vend plus seulement un produit ou un service, mais devient un agrégateur de services et s'engage dans une offre globale. Pour finir, un autre point à souligner est la nécessité d'une adaptation et d'une utilisation facile de ces nouveaux outils pour la réussite de leurs déploiements.

 

 

 

Crédits

© aedkafl - Fotolia.com

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?