Média-Marque : Une solution digitale pour un commerce de proximité 3.0

Le 24 novembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Grégoire Lockhart, directeur de Média-Marque, une agence d'innovation digitale/mobile, nous explique comment sa société s’est intégrée dans le projet BMA pour proposer une solution répondant à la fois à la problématique de la mobilité des clients et à l’évolution de l’activité des centres commerciaux à l’ère du numérique.

Comment avez-vous connu le projet BMA et comment vous êtes vous inscrit en tant qu’offreur de solution de mobilité ?

Ma Route du Meuble Média MarqueLa Route du Meuble, démonstrateur dans le projet BMA, était un de nos clients. Son président, Godefroy Morel, associait déjà ses problématiques de mobilité à des solutions de type mobiles ou digitales et donc à nos activités. Par conséquent, il a invité Média-Marque à rejoindre la réflexion qui se jouait avec les démonstrateurs de la famille commerce. Nous avons fait une proposition pour fabriquer un concept de place de marché web-to-store, c’est-à-dire que le repérage des produits se fait en ligne mais l’acte d’achat se réalise toujours dans le magasin physique. Le GIE Grand Quartier a également rapidement intégré le groupe de travail. De cette collaboration sont nés les places de marché www.maroutedumeuble.com et www.mongrandquartier.com

La démarche a consisté à réfléchir au parcours client, avant, pendant et après l’acte d’achat. Pour limiter les déplacements, ce qui était l’objectif principal, il fallait amener l’offre produit des deux enseignes sur le net. Ainsi, on offre aux clients la possibilité d'optimiser leurs déplacements.

Expliquez-nous en quoi cette solution s’intègre dans les évolutions du commerce actuel ?

Avec l’arrivée du web, de nouveaux modes de consommation sont apparus. 

On distingue :   

  • Mon grand quartier média marqueLes pure-players internet : ils achètent en ligne et se font livrer à domicile ou dans un point relais ; 
  • Le drive : l’acheteur commande en ligne et vont récupérer leurs courses au hangar dédié du magasin.
  • Avec BMA nous avons proposé une troisième voie, celle qui consiste à réserver en ligne et aller chercher le produit au magasin. Les magasins qui proposent des produits lourds, ou que le consommateur veut essayer avant d’acheter, ont une véritable carte à jouer à partir du moment où on utilise le digital pour faire du service en magasin.

Nous avons par exemple créé la possibilité de prendre rendez-vous avec les enseignes sur mongrandquartier.com et sur maroutedumeuble.com pour bénéficier d’un conseil personnalisé et d'un service "VIP". Même les plus sceptiques sont dorénavant convaincus par le potentiel du digital pour doper le commerce physique. Les premiers résultats démontrent son efficacité : par exemple, pour un cuisiniste de la Route du Meuble, sur 4 rendez-vous pris, 3 se sont soldés par une vente, c’est ce qu’on appelle de la qualification de trafic, la navigation sur le web donne lieu à l’achat d’un produit en magasin physique. Depuis le lancement de ce service sur les deux places de marché, de nombreux sites nationaux proposent désormais la prise de rendez-vous.

Quel a été l’apport de la méthodologie BMA par rapport à votre conduite de projet habituelle ?

Au début de notre activité nous pouvions soit proposer des solutions clef en main, soit les co-construire avec nos clients. Nous avons choisi cette deuxième option avec des clients pionniers, pour élaborer des solutions réplicables. La co-construction, qui est un élément central dans le projet BMA, fait donc partie de notre savoir-faire. Par contre, ce qui a changé, était de travailler avec le LAUREPS (Laboratoire Armoricain Universitaire de Recherche en Psychologie Sociale). Ce dernier a apporté son expertise en matière d’accompagnement au changement en réalisant des focus groupe avec les clients finaux et en impliquant la multitude de boutiques concernées par les deux projets.

Les derniers entretiens

Koolicar : Une solution d’autopartage pour mutualiser et optimiser l’usage de la voiture

Le 15 janvier 2015

Stéphane Savoure, fondateur de Koolicar, nous explique comment sa société s’est intégrée dans le projet BMA et quelles collaborations ont été possibles.

Culture vélo VAE BMA

Culture Vélo : Une solution de vélo électrique pour les trajets domicile-travail

Le 02 décembre 2014

Pierre Le Comte, responsable du magasin Culture Vélo de Rennes, nous explique comment il s’est intégré dans le projet BMA pour apporter une solution de déplacement doux aux salariés et collaborateurs des différentes organisations avec lesquelles il a été amené à travailler.

daney factory design bma mobilité habitat

3 questions à Philippe DANEY sur sa vision du couple Habitat et Mobilité

Le 25 novembre 2013

Philippe DANEY, directeur artistique de l'agence de création DANEY FACTORY, nous livre sa vision de ce que pourrait être le couple habitat et mobilité.

A lire également

Koolicar : Une solution d’autopartage pour mutualiser et optimiser l’usage de la voiture

Le 15/01/2015

Stéphane Savoure, fondateur de Koolicar, nous explique comment sa société s’est intégrée dans le projet BMA et quelles collaborations ont été possibles.

Culture vélo VAE BMA

Culture Vélo : Une solution de vélo électrique pour les trajets domicile-travail

Le 02/12/2014

Pierre Le Comte, responsable du magasin Culture Vélo de Rennes, nous explique comment il s’est intégré dans le projet BMA pour apporter une solution de déplacement doux aux salariés et collaborateurs des différentes organisations avec lesquelles il a été amené à travailler.

BMA autopartage coop de construction

L'auto partage arrive à Chevaigné

Le 03/06/2014

A partir du 28 mai, les habitants de l’éco-Hameau de Chevaigné vont pouvoir expérimenter un service d’auto partage entre particuliers.