Les aromates : les innovations se bousculent.

Le 17 novembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les Français cuisinent plus qu’auparavant et sont particulièrement demandeurs de solutions aromatiques leur permettant de donner facilement une touche d’originalité à leurs plats, si simples soient-ils. Quid de l'innovation sur ce segment ?

 

 

 

Les aromates, plébiscités par les Français.

  • 90 % des Français consomment des herbes et les apprécient. 
  • 80 %  pensent qu’elles évitent la surconsommation de sel.
  • 73 % évoquent leurs vertus digestives.
  • 63 % pensent qu’elles diminuent l’apport calorique.

 

 

Cette année au SIAL, les aromates se vaporisent…

sial aromates1

Daregal propose In'Fuze, permettant aux passionnés de cuisine d'ajouter des touches aromatiques à leurs préparations avec des huiles naturellement parfumées par infusion de plantes. Conditionné dans un spray, le produit permet de diffuser directement les infusions sur les produits.

 

sial aromates2

MB Arômes, entreprise spécialisée dans l’aromatisation culinaire en spray, propose une nouvelle gamme d’arômes culinaire : les Brum’ Cuisine, gamme composée de 16 saveurs naturelles à vaporiser dans toutes les préparations. Le graphisme des flacons et le présentoir ont été conçus dans l’optique que le client choisisse un Brum’ Cuisine comme il sélectionnerait un produit frais.

 


 

Un segment où les innovations vont bon train depuis quelques années.

Quelles sont les pistes d’innovation dans cet univers ?

ducrosL’usage, qui a guidé Ducros pour ses nouveaux packagings avec le nom du produit indiqué sur le bouchon du flacon.

La recherche de produit à nouvelle fonctionnalité que Knorr illustre avec des bouillons et aides culinaires à base d’aromates, tels la Marmite Bouquet Garni.

sial aromates4La recherche de nouvelles expériences culinaires chez Daregal avec, en surgelé, des herbes aromatiques conditionnées en sachet micro-perforé, à infuser comme du thé ou, chez Florisens, avec des cristaux d'huiles essentielles biologiques à cuisiner.

La recherche d’ingrédient atypique, d’exotisme qui a inspiré la Maison Alélor Raifalsa (Alsace) pour développer sa moutarde au wasabi "Wa !".

Le cobranding que Knorr et Puget ont testé avec le bouillon Knorr aux herbes et huile d'olive Puget.

sial aromatesL’innovation sensorielle avec un alcool à flamber de la marque Cookal, destiné à caraméliser les ingrédients en ajoutant le goût des épices et aromates.

Le design avec les crayons du Purgatoire, crayons comestibles qu’il suffit de tailler pour obtenir des copeaux et ainsi assaisonner ou décorer différents plats. Ou encore le crayon gourmand de l'entreprise Cookal, décliné au basilic et équipé d’un embout de précision permettant la réalisation de décors.

 

Voilà donc un segment où l’innovation va bon train, sur des produits qui semblaient, il y seulement quelques années, cantonnés aux traditionnels flacons du rayon épicerie ou boites cartons du surgelé.

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?