Appel à projets national 2014 : Programme National pour l'Alimentation

Le 17 novembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le 7 octobre, M. Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture et de l' Agroalimentaire et de la Forêt, a annoncé le lancement d'un Appel à Projets National Programme National pour l'Alimentation. Les projets retenus devront être en lien avec les grandes priorités d'action du Gouvernement, notamment la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

 

Présentation de cet Appel à Projets National 2014

Les projets soutenus au niveau national doivent correspondre à au moins une des quatre priorités de la politique de l'alimentation inscrites dans la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, à savoir :

 

  • La justice sociale :
  1. développer l'aide alimentaire (donateurs, receveurs ...),
  2. accompagner les publics sensibles (milieu carcéral et hospitalier et les personnes en situation de précarité),
  3. améliorer l'offre alimentaire en qualité et en quantité ainsi que l'accessibilité.

 

  • L'éducation alimentaire de la jeunesse
  1. favoriser les connaissances sur les produits,
  2. faire découvrir les métiers agricoles, agroalimentaires et l'artisanat,
  3. promouvoir un comportement alimentaire équilibré et une alimentation durable.
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire 
  1. sensibiliser, former et informer
  2. quantifier et mener des études de comportement sur le gaspillage
  3. prévenir et réduire le gaspillage.
  • L'ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine alimentaire
  1. valoriser les produits locaux et savoir-faire,
  2. améliorer l'offre alimentaire des territoires.

 

Ouvert depuis le 7 octobre 2014, cet appel à projets se clôturera le 31 décembre 2014. La durée de cet appel à projets ne pourra excéder 18 mois. Un budget de 600 000 euros sera alloué équivalent à une subvention moyenne de 40 000 euros par projet.

Les dossiers de candidature provenant de la région BRETAGNE sont à adresser par courriel ET par courrier (en 2 exemplaires papier) au pôle Offre alimentaire de la DRAAF de RENNES  avant le 31 décembre 2014, délai de rigueur.

Pour découvrir l'intégralité de cet appel à projets et son cahier des charges complet, cliquez ICI

 

Une des priorités du Gouvernement : la luttre contre le gaspillage alimentaire

Gouvernement, industriels, restaurateurs et grande distribution, nombreux sont les acteurs qui développent de nouvelles solutions innovantes anti-gaspi. Parmi ces initiatives, celle de l'entreprise Breizh Phenix qui redonne une utilité aux produits en fin de vie en revalorisant des produits alimentaires et non alimentaires à destination notamment des acteurs associatifs.

Pour en savoir plus sur cette thématique et sur l'entreprise Breizh Phenix , cliquez sur l'article suivant : Lutter contre le gaspillage

A lire également

Face à l'urgence environnementale les packagings alimentaires ont leur carte à jouer.

Le 23/01/2018

Les tendances de consommation évoluent et la façon de concevoir les emballages s'en voit naturellement impactée. Dans son étude Global Packaging Trends 2018, Mintel a identifié cinq points qui devraient avoir une incidence quant à la réflexion portée sur les emballages de demain… Quid du rôle des packagings dans la préservation de l'environnement ?

RE-BELLES, RE-GRAINED… : les produits "100% récup" ont vraiment leur mot à dire…

Le 10/01/2018

S’intéresser à l'anti-gaspi, c’est s’intéresser à chaque maillon de la chaîne de valeur : sélection de la matière première et des emballages, gestion et traitement des déchets... L’audace et l’inventivité sont nécessaires dans un contexte devenu favorable où le consommateur est demandeur et l’impact "image" si puissant… !



Tremplin, un jus issu de pommes dont les vergers sont en conversion vers le bio.

Le 08/01/2018

Avec plus de 7 milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2016 et des ventes en croissance de 20% le marché du bio performe et n'arrive pas toujours à répondre à la demande. L’accompagnement de la conversion reste une priorité pour certains distributeurs comme Biocoop, afin de développer l’agriculture biologique en France. Exemple du jus Tremplin…