Le brevet facteur clé de réussite pour les start-up

Le 31 octobre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Une étude de Mines ParisTech établit une connexion entre les brevets détenus par une start-up et sa capacité à se développer. Cette recherche a été réalisée pour le compte de France Brevets, fonds d'investissement dédié aux brevets.

Le fonds d'investissement France Brevets publie les résultats d'une étude (en anglais) commandée au laboratoire d'économie industrielle de l'école Mines ParisTech : Yann Ménière, auteur de l'étude, montre qu'il existe un lien entre le portefeuille de brevets détenus par une start-up et son potentiel de croissance. Ainsi, plus une jeune entreprise innovante détient de brevets et plus elle est susceptible de réussir selon les critères des investisseurs : introduction en Bourse, fusion, acquisition ou LBO.

En effet la réussite d'une entreprise ne tient pas uniquement à sa créativité : tout l'enjeu est de transposer une innovation en marché. Dans ce contexte, brevets, marques et modèles sont autant d'outils au service des entreprises innovantes pour se développer sur un marché concurrentiel.

 

L'étude porte sur un échantillon de 829 PME et start-up financées par les neuf principaux fonds de capital-risque français sur la période 2002 - 2012 . Le portefeuille de brevets de ces entreprises a été mesuré.

Les résultats montrent qu'en moyenne, la probabilité de réussite dans les dix années suivant l'investissement d'un fonds de capital risque est 2,5 fois plus élevée lorsqu'une start-up détient des brevets avant ce financement. Ce lien est particulièrement fort dans les secteurs du logiciel et des biotechnologies.

Autre conclusion de l'étude : le taux de réussite au bout de 10 ans est en moyenne de 50% si la start-up possède des brevets et de 30% lorsqu'elle n'en possède pas.

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.