"Le Héros c'est toi !" un serious game développé au CHU de Rennes pour les enfants hospitalisés

Le 16 septembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Pour améliorer le confort et réduire les angoisses des enfants hospitalisés, l'association d'infirmiers et médecins anesthésistes "Les p'tits doudous de l'hôpital Sud" du CHU de Rennes redouble d'efforts depuis près de 3 ans et multiplie les actions. Début 2014, elle a mis au point un jeu sur tablette, pour égayer le chemin parcouru par les enfants, de la chambre au bloc opératoire.


Une association pour dédramatiser les interventions chirurgicales des tout-petits, Une réponse : les serious games !

 

L'idée vient de Nolwenn Febvre, infirmière-anesthésiste au CHU de Rennes, et présidente-fondatrice de l'association. A l'initiative de l'association créée en 2011, elle enchaîne alors les projets avec 7 autres infirmiers et médecins anesthésistes pour que l'hôpital ne soit pas un lieu angoissant pour les enfants : partenariat avec les doudous Moulin Roty, kit de gommettes pour personnaliser le masque utilisé pour endormir les enfants etc. "Il était important pour nous qu'ils se familiarisent avec cet univers qui les entoure", rajoute la présidente de l'association, "sinon ils ont peur et arrivent stressés au bloc opératoire".

C'est en 2013 que l'association lance un nouveau projet, celui de développer un jeu vidéo pour détendre les enfants, réduire leurs peurs et leurs angoisses tout au long de leur parcours hospitalier mais aussi le traumatisme psychologique qu'il constitue plusieurs mois après l'intervention et son passage à l'hôpital.

 

doudou-bannerDéveloppé sur une tablette équipée d'une coque à la fois ludique, ergonomique pour une utilisation allongée sur un lit d'hôpital et adapté en environnement sanitaire, l’enfant se retrouve alors aux commandes d'un jeu où il est le propre héros de son parcours à l’hôpital. Il redécouvre ainsi dans un univers virtuel sa chambre et les différents objets qui la composent. Il est également accompagné par son doudou virtuel pour la découverte des couloirs de l’hôpital jusqu’à la salle d’opération. L'ensemble du personnel hospitalier qui l'entoure est présent dans l'application sous forme d'avatars, et il peut même y retrouver ses parents présents en photo ce qui facilite la séparation avant l'opération.

Afin de réduire l’anxiété liée à un geste médical, des mini-jeux viennent ponctuer son parcours (memory, chasse aux trésors, sauvetage de poissons, ...) cela permet ainsi de détourner son attention lors des évènements les plus impressionnants de sa prise en charge (prise de tension, anesthésie, ...).

 

Des résultats convaincants

Une fois l'enfant endormi en salle d’opération, le jeu est terminé, le personnel peut alors mesurer l’anxiété de l’enfant au cours de son parcours. Par l'utilisation de cette solution, le personnel indique "arriver à diminuer la prémédication - calmant administré à l'enfant avant l'anesthésie, le réveil est également plus facile et les enfants sont plus détendus". Enfin, après son intervention, cela permet à l'enfant de repartir plus sereinement chez lui et de réduire l'impact psychologique lié à cet événement dans les mois qui suivent.

 

Des innovations de financement et partenariats d'entreprises

20131030 111108-1Pour financer ses différents projets, l'association a trouvé une idée astucieuse et écologique : la récupération des fils de cuivre utilisés dans les instruments de chirugie (exemple : bistouris électriques à usage unique utilisés quotidiennement au sein des blocs opératoires, ou encore plus récemment l'inox présent dans les lames de laryngoscope). Par le biais d'un partenariat avec l'entreprise Delaire-récupération (prestataire de recyclage fers et métaux), l'association récupère et valorise plusieurs centaines de kilos de métaux par an, les particuliers et entreprises peuvent également y déposer des métaux pour le compte de l'association.

Pour financer cette application sur tablette pour les enfants, le bureau de cette association a exploré plusieurs pistes, des rencontres avec des entreprises ont également permis à celui-ci de voir le jour :

  • En avril 2013, l'association a obtenu le 1er prix de la fondation B. Braun et un chèque de 15 000€ (fondation de l'entreprise du même nom qui oeuvre pour améliorer la qualité de vie des jeunes patients)
  • Rencontre en 2013 avec l'entreprise de Cesson-Sévigné NIJI (société de réalisation logicielle et de conseil dédiée aux usages numériques) qui acceptera ensuite de réaliser (gracieusement) l'application pour l'association. NIJI continue aujourd'hui d'accompagner l'association et de faire évoluer l'application et les jeux qui la constituent
  • Fin 2013, un partenariat avec l'entreprise MBA Multimédia permet à l'association des P'tits doudous de l'hôpital Sud de bénéficier d'un nouveau site internet pour mieux communiquer sur ses projets et sa démarche : http://www.lespetitsdoudous.org

 

Enseignements et perspectives

Déployée seulement depuis le mois d'avril 2014, l'initiative menée à Rennes suscite beaucoup d'intérêt dans d'autres services et hôpitaux de France, tant dans le modèle de financement que dans l'application en elle-même. Les résultats avancés par l'équipe d'anesthésistes sont en effet très intéressants et permettent de mettre en lumière la valeur ajoutée du serious games dans la prise en charge d'un patient. Ce projet devrait pouvoir permettre aux entreprises spécialisées dans le développement de serious games de convaincre encore un peu plus de l'utilité de leurs solutions, notamment dans le domaine de la santé.

Si l'application développée est très intéressante, les enseignements du montage du projet le sont tout autant car ils montrent bien la nécessité pour faire aboutir ce genre de projet, d'innover y compris dans son modèle de financement, et que toutes les solutions possibles n'ont peut-être pas encore été testées.

Par ailleurs, d'autres projets sont en cours de réflexion par l'association, notamment un pour accompagner les parents qui attendent en salle d'attente lors de l'intervention chirurgicale de leur enfant (en partenariat avec Cofely Axima, filiale de GDF Suez-leader et spécialiste du génie climatique, de la protection incendie et de la maîtrise des environnements). L'association réfléchit également à la transposition de ce serious games pour des "grands-patients", où les problématiques d'anxiété peuvent être tout aussi présentes !

A lire également

Opportunités Digitales 2014

Participez à la première rencontre francophone du numérique - Opportunités Digitales

Le 16/09/2014

Les 15-16 octobre prochain à Rennes, découvrez des solutions novatrices pour répondre aux problématiques que vous rencontrez dans votre métier. Venez exprimer vos besoins et découvrir les solutions de demain.

Zoom sur les 7 premiers projets Silver Eco retenus dans le concours "Innovation 2030"

Le 13/05/2014

Le 25 mars dernier, le Premier Ministre a dévoilé les 58 premiers projets retenus dans le cadre de la phase d'amorçage du Concours mondial d’innovation. Ce concours doit permettre de faire émerger les talents et les aider à développer en France des innovations dans chacune des 7 ambitions stratégiques sélectionnées par la Commission Innovation2030.

Un living Lab Santé & Autonomie au sein du centre de rééducation de Kerpape

Le 05/01/2014

Le Centre Mutualiste de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles (CMRRF) de Kerpape (situé à Ploemeur, 56) vient de mettre en place un Living Lab Santé Autonomie constitué d'appartements "Tremplins" ayant notamment pour vocation de contribuer au processus de retour à la vie autonome des patients.