Projets grappes de BSC : bilan et perspectives

Le 10 octobre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En juillet 2011, BSC a été labellisée « grappe d’entreprises » par l’Etat et a reçu des financements publics pour travailler pendant 3 ans sur les coopérations logistiques et la logistique urbaine. Au terme de cette période, focus sur les réalisations et sur les futurs projets de BSC.

Dans le cadre de la grappe, des administrateurs et des adhérents très impliqués ont mené avec les permanents de BSC plusieurs projets de coopérations logistiques et de logistique urbaine en Bretagne.

Les coopérations logistiques

En trois années, la coopération logistique a perdu son costume de sujet méconnu ou prospectif et a endossé celui de levier d'action au service de la Bretagne industrielle. Soutenant ce virage, BSC a informé et sensibilisé de nombreux acteurs économiques et institutionnels sur les enjeux à l’occasion de colloques en 2011 et 2013 ou à l’aide du document « Les coopérations logistiques : 10 pages pour tout savoir » (disponible sur demande).

De l'industrie automobile à l'agriculture en passant par l'industrie agroalimentaire, plusieurs groupes de travail entre adhérents ont d'ailleurs émergé. Ces réunions ont non seulement permis à BSC d'identifier les prérequis et les facteurs clés de succès d'une démarche collaborative, mais aussi les principaux freins à sa mise en oeuvre : le manque de maturité logistique de certaines organisations, les projets structurant en interne.

En parallèle, BSC a accompagné le GIE Chargeurs Pointe de Bretagne dans son développement (lancement d'une mutualisation de produits frais). Le GIE souhaitait en effet se doter d’un système d’information facilitant la gestion des flux mutualisés impliquant davantage de partenaires. Le travail collaboratif se poursuit au delà de la clôture des projets grappe : la commission coopérations logistiques permet de réunir un groupe d’industriels qui construit un schéma de mutualisation. L'objectif ici est d'améliorer les fréquences d'approvisionnement (France et Europe) pour diminuer les stocks. Ce groupe accueille d'ailleurs de nouveaux membres intéressés.

La logistique urbaine

Bretagne Supply Chain a travaillé avec les villes de Saint Malo, de Rennes et de Morlaix. Une première phase de diagnostic partagé entre tous les acteurs (commerçants, livreurs, collectivité, CCI, etc.) a permis à chaque fois de faire un état des lieux précis, à partir duquel BSC a émis des recommandations adaptées aux enjeux, au territoire et aux acteurs.

Plusieurs expérimentations ont ensuite été engagées par les collectivités ou les entreprises en collaboration avec BSC :

  • Pour améliorer la circulation des marchandises, des partenariats ont été noués autour de la livraison des derniers kilomètres (DB Schenker/ Les Triporteurs Rennais), un site Internet informant des conditions de circulation pendant les travaux à Rennes a été mis en ligne, des collectivités envisagent d’intégrer BSC et des livreurs aux réflexions sur leur plan de circulation marchandises, etc.
  • Pour donner aux marchandises leur place en ville, des aires de livraison partagées ont été installées à St Malo (pérennisées depuis, et bientôt dupliquées ailleurs), des acteurs se mobilisent à Rennes pour identifier un local permettant aux entreprises de distribution « vertes » des derniers kilomètres de développer leurs activités (ex : Toutenvélo).
  • Pour favoriser l’émergence de nouveaux flux, BSC a par exemple accompagné des employeurs pour expérimenter la livraison des colis sur le lieu de travail, mais aussi des entrepreneurs pour déployer le portage d’achats ou la mutualisation de courses entre particuliers.

Bretagne Supply Chain poursuit les projets engagés à Saint Malo, Rennes ou Morlaix. Par l’intermédiaire des professionnels réunis dans la Commission Logistique Urbaine, BSC accompagne également les collectivités bretonnes, quelle que soit leur taille, dans leur démarche de logistique urbaine au service des entreprises et des territoires.

 

Au-delà de la clôture des projets « grappe », Bretagne Supply Chain reste fidèle à son engagement : améliorer la performance logistique des entreprises bretonnes.

Pour en savoir plus, contactez Elodie Le Provost (eleprovost@bretagne-supplychain.fr, 02 99 33 63 10).

Auteur(s)

Elodie Le Provost, Bretagne Supply Chain

A lire également

Big data et supply chain : êtes-vous prêt ?

Le 21/07/2017

Le « big data », traitement d’un volume très conséquent de données, investit les supply chains. Que représente le big data pour vous ? Où en est votre entreprise ? Faites-vous déjà du big data sans le savoir ? BSC vous invite à répondre à l'enquête...

GNV : cherche transporteurs et chargeurs souhaitant s'engager

Le 19/07/2017

L’Ademe va subventionner l’achat de véhicules au GNV jusqu’à 10.000 euros. C’est une opportunité pour les acteurs régionaux pour le déploiement du GNV en Bretagne.

« Usine logistique » : quels impacts pour les supply chains bretonnes ?

Le 18/07/2017

Depuis quelques années, les robots font leur apparition dans le monde de la logistique, non sans impact sur les métiers et les organisations : pour en savoir plus ou pour partager votre expérience, rejoignez la commission événementiel et financement de BSC pour préparer le colloque qui aura lieu début 2018.