S'inspirer d'autres marchés pour encore plus d'innovations packaging

Le 16 septembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Sortir du rang et s'ouvrir à de nouveaux horizons peut être générateur de nouvelles idées. Ainsi les innovations packagings des produits alimentaires prennent parfois leur source d'inspiration auprès de secteurs d'activités sensiblement différents des leurs.

 

 

 

 

La preuve par les exemples

 

 

  • Comment faire pour extraire la fin du dentifrice restée au fond du tube ? Tout le monde a, un jour, été confronté à ce dilemme !

 

 

dentifirce 0Nicole Pannuzzo, étudiante américaine de l'Arizona State University en design, semble détenir la solution. Elle a donc conçu un nouveau packaging en fonction des usages que chacun en fait. Ainsi, le conditionnement est un tube cylindrique en spirale, inspiré de l'origami. Le tube se contracte comme un accordéon et une fois replié sur lui même, il délivre facilement le dentifrice vers l'extérieur. Cette jeune femme a proposé ses services à la marque Colgate et a même repensé son logo.

La projection de cette innovation d'usage semble facilement transposable au secteur agroalimentaire, principalement dans les entreprises fabricantes de produits en tube comme la mayonnaise, ketchup ou autre condiments en tube.

 

 

  • flacon grenadineL'exemple récent de Teisseire et son flacon doseur est, lui, directement inspiré de certains produits des rayons Hygiène et Beauté. Ce premier bidon doseur de sirop est issu d'un observatoire au quotidien des usages des consommateurs. L'idée étant de rendre sa consommation plus facile en détenant notamment la juste dose de sirop et en rendant le self-service des enfants possible ... Pour en savoir plus, lire l'article dédié au flacon doseur Teisseire intitulé Teisseire bouleverse les usages en sortant la bouteille de son placard avec un flacon pompe doseur !

 

  • Des exemples plus anciens démontrent la possibilité de transfert de packaging entre secteurs d'activités disparates comme les sprays d'huiles ou vinaigres inspirés des aérosols d'insecticides parus dans les années 20 ou encore les doypacks nés en 1987 avec les éco-recharges de lessives.

 

Dans cette jungle des linéaires où bon nombre de produits s'entremêlent, les marques agroalimentaires ont tout intérêt à opter pour la différenciation, notamment celle du packaging. Les frontières n'étant plus aussi hermétiques qu'auparavant, certaines marques s'inspirent du croisement des marchés et empruntent l'emballage à d'autres secteurs d'activités. Cette distinction peut se révéler bénéfique à condition de ne pas créer la confusion et de toujours préserver l'image initiale de la marque.


 

A lire également

Le végétal dans tous ses états : nouveaux formats, nouvelles cibles, nouveaux usages…

Le 23/04/2018

Le végétal voit ses 1ers standards bouger. L’arrivée de marques généralistes démocratise certes le marché, mais fait aussi bouger rapidement les lignes... L’offre s’hyper-segmente pour répondre à de nouvelles cibles, nouveaux instants, nouveaux usages…signal fort qu’elle s’installe durablement et spontanément dans le quotidien…

Une alimentation plus végétale ? Quels impacts nutritionnels ? Quels leviers de communication ?

Le 05/04/2018

Le consommateur tend à associer le "tout végétal" au "super sain", ce qui mène à des incohérences entre un positionnement "healthy" et des formulations qui ne le sont pas forcément. Ainsi, pour ne pas générer d'achat déceptif, l'industriel doit réfléchir son produit dans ce sens... Place aux ingrédients sains, simples et naturels.

Les ovoproduits arrivent en GMS...

Le 23/03/2018

Sur les tendance praticité, fait-maison et économie, l'entreprise Le Gaulois répond présent ! Les ovoproduits, très utilisés en restauration collective, notamment dans le secteur santé et médico-social, se positionnent sur la GMS, mais pas forcément avec les mêmes attributs... Décryptage.