La folie du phénomène food-trucks !

Le 15 septembre 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Directement importée des États-Unis, cette tendance food-trucks pourrait s'affirmer comme un nouveau mode de restauration. Premières estimations du marché, évènements dédiés, émission télévisée, sites internet de géolocalisation, cette rentrée 2014 s'annonce riche en actualité.

Tendance Food TrucksDes données marché qui s'affinent

Du fait de la démocratisation de l'activité, la connaissance de ce marché progresse. A tel point que le site internet Track The Truck a publié la première infographie consacrée à ce nouveau phénomène de restauration ambulante.

Menée auprès de 100 food-trucks et de 150 amateurs de street food, cette étude nous dévoile de nombreux enseignements :

  • Progression du marché de 1200% en 2 ans.
  • 350 food-trucks recensés en France.
  • Top 4 de la street-food préférée des Français : la cuisine américaine, suivie de la cuisine asiatique puis cuisine mexicaine et bio.
  • Prix d'achat d'un camion : 40 000 € pour un camion d'occasion et 80 000€ pour un neuf.
  • Profil du consommateur amateur de food-truck : l'âge moyen d'un habitué est de 30 ans avec un panier moyen de 10€ environ.
  • Importance des outils de communication actuels tels que le smart-phone, outil le plus utilisé pour rechercher un food-truck. Ou encore les réseaux sociaux servant à la géolocalisation et à connaître l'actualité de chacun des food-trucks.

 

Communication riche autour de cette nouvelle tendance de restauration

 

Communication Média

Après de nombreuses émissions sur la cuisine, la boulangerie, la pâtisserie, ... France 2 se lance sur ce nouveau créneau. Effectivement courant septembre, l'émission "Mon Food Truck à la clé" sera sous le feu des projecteurs. Chaque semaine, elle mettra à l'honneur deux binômes qui s'affronteront à l'échelle régionale. Ils seront jugés sur le plan culinaire ainsi que sur la rentabilité de leur projet. L'équipe ayant cumulé le plus de points sera qualifiée pour faire partie des dix finalistes nationaux. Le vainqueur de ce nouveau concours culinaire remportera son propre food-truck.

Mon food truck, but where is the truck, easyfoodtruck, Track the truck, nombreux sont les sites facilitant  la localisation des food-trucks pour les adeptes. Mon itinerant.com fait partie de cette longue liste. Mais il apporte des fonctionnalités supplémentaires, notamment celles de proposer des emplacements aux propriétaires de food-trucks. Cette start-up lilloise a effectivement obtenu l'accord d'exploiter les parkings de grands groupes nationaux tel que groupe Casino par exemple. Ce site offre également un service de précommande évitant ainsi de nombreuses heures de file d'attente aux consommateurs.

Communication Hors Média

Pour faire connaître leur marque, les industries agroalimentaires surfent également sur cette tendance. C'est le cas d'Herta, Mc Cain et bien d'autres. Pour en savoir plus, consultez l'article "Profiter de l'engouement pour les food-trucks pour en faire un vecteur de commuication".

Des festivités consacrées au food-trucks se profilent également en France notamment le SFIF (Street Food International Festival) présidé par Édouard LOUBET, chef doublement étoilé au Guide Michelin. Deux étapes auront lieu cette fin d'année : la première à Paris les 24 et 25 septembre et la seconde à Avignon (Grand Sud), les 12 et 13 octobre prochains. Pour sa 2ème édition, le SFIF rassemblera une vingtaine de food- trucks pour offrir de nouvelles expériences culinaires aux exposants et visiteurs professionnels des salons Rapid Resto et RestoNouvo, ainsi qu’aux amateurs de street-food parisiens et provençaux. Autre évènement sur le territoire, le premier festival européen des food-trucks à Lyon. Fin 2014, l'office de tourisme de Lyon organisera la première concentration de food-trucks en Europe (la date précise reste encore méconnue).

Les grands chefs étoilés ne restent pas indifférents à ce nouveau mode de restauration puisque certains s'emparent également de cette cuisine de rue. Le dernier en date est Marc Veyrat qui s'est lancé dans l'aventure des food-trucks en mars dernier. Dans son camion itinérant, il propose des produits frais prêts à déguster en bocaux dans les rues parisiennes. Son camion délivre ainsi des repas chauds à des employés de bureau séduits par cette idée d'une restauration certes rapide, mais de grande qualité.

 

Malgré un cadre juridique non existant à date et de nombreux refus d'autorisation de stationnements dans l'espace urbain, les food-trucks persévèrent avec de nombreuses initiatives qui fleurissent ça et là. D'autant plus que cette restauration ambulante est soutenue par les consommateurs qui sont 73% à juger que l'offre des food-trucks est insuffisante dans la restauration à emporter. 82% souhaitent que cette offre de food-truck se développe et 94% sont prêts à acheter via un food-truck (selon une étude consommateur révélée par Bernard Boutboul dans l'émission Paris est à vous sur BFM Paris Business).

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?