La vacance commerciale dans les zones péri-urbaines reste modérée

Le 11 août 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Procos analyse le taux de vacance des commerces dans les zones situées en périphérie des villes. Avec un taux moyen de vacance de 5,5% en 2013, ces zones enregistrent un meilleur résultat que les centres-villes où la vacance moyenne s'élève à 7,2%. Cependant des écarts importants sont observés d'une agglomération à l'autre.

La fédération du commerce spécialisé Procos publie une étude sur le taux de vacance commerciale dans les zones urbaines périphériques : 750 zones situées dans 200 agglomérations de plus de 30.000 habitants ont ainsi été observées sur le territoire métropolitain. Les centres commerciaux de périphérie ont été exclus de cette étude.

Avec un taux de vacance moyen de 5,5%, ces zones péri-urbaines résitent mieux que le commerce de centre-ville où la vacance moyenne atteint 7,2%.

Ce résultat s'explique selon Procos par deux facteurs :

  • d'une part la croissance du commerce de détail en France repose principalement sur le développement des moyennes surfaces qui s'implantent de façon privilégiée sur les zones commerciales en périphérie des villes;
  • d'autre part les groupes de distribution nationaux présents sur ces zones offrent une meilleure résistance à la conjoncture économique que les indépendants.

Ainsi le nombre de moyennes surfaces commerciales a progressé de 60% au cours des vingt dernières années, alors que le nombre total de magasins diminuait de 6% sur la même période.

Quant au chiffre d'affaires global des moyennes surfaces, il a progressé de 84% depuis 20 ans contre une hausse de 65% pour le commerce dans son ensemble (source Insee : enquêtes points de vente de 1992, 2004 et 2009).

Toutefois Procos observe des écarts significatifs entre agglomérations : pour 18 d'entre elles le taux de vacance commerciale en périphérie dépasse 9%. Ce taux élevé peut s'expliquer par la configuration de la zone commerciale lorsque celle-ci est fragmentée (Metz, Périgueux, Vannes), ou par un déficit d'attractivité du territoire dans son ensemble qui affecte son tissu commercial aussi bien en centre-ville qu'en périphérie (Carcassonne, Lannion, Perpignan).

A lire également

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.

Le centre-ville : un lieu de convivialité plébiscité par les français.

Le 17/06/2016

Dans le cadre des onzième assises nationales du centre-ville, une étude réalisée par Consumer Science et Analytics (CSA) réalisée en mai 2016 fait ressortir l'intérêt que porte le français à son centre-ville comme lieu de vie.