Entreprises en difficultés : les bons réflexes pour garder le cap

Le 24 juin 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Des commandes en baisse, un gros impayé, une trésorerie tendue,... Seul, il est difficile de prendre du recul. Des solutions d’accompagnement existent pour aider le dirigeant à redresser la situation. Quels sont les bons réflexes à adopter pour anticiper et surmonter les difficultés ?

 

Surveiller les indicateurs clés

Les difficultés d’entreprise sont généralement précédées de signes annonciateurs le plus souvent ignorés ou mésestimés : baisse du carnet de commandes, retards de paiement des cotisations sociales, défaillance d’un client, suppression d’une ligne de découvert, etc. Afin de détecter rapidement les situations à risques, il est recommandé d’établir un tableau de bord de gestion.

 

On distingue généralement 4 types d’indicateurs :

  • économiques, pour mesurer les résultats et les coûts : CA par client, rendement d’exploitation, charges de personnel, niveau de trésorerie, taux d’endettement
  • physiques, en lien avec les processus de l’entreprise : taux de retour client, délais de livraison, nombre de devis émis 
  • humains, pour traduire la performance des salariés : taux d’absentéisme, turnover
  • suivi de projet, pour suivre l’avancée d’un projet donné : écarts de coût, délais, qualité

Réagir dès les premiers signaux

Le facteur temps est un élément capital lorsque la situation de l’entreprise se détériore. Plus les difficultés sont détectées en amont, plus les leviers d’action pour les résoudre sont nombreux et efficaces. L’appui d’un tiers est alors primordial pour aider le dirigeant à analyser la situation et prendre les mesures appropriées.

La cellule de conseillers CCI Prévention de la CCI Rennes est à l’écoute du chef d’entreprise pour l’accompagner gratuitement et en toute confidentialité. Son rôle est de soutenir le dirigeant dans ses démarches et de l’informer sur les procédures de prévention des difficultés. Après un premier contact par téléphone (Tél. : 02 99 33 63 03), le conseiller CCI Prévention s’engage à rencontrer le dirigeant dans les 7 jours. L’entretien a pour but d’analyser la viabilité de l’entreprise et d’élaborer un plan d’actions sur les différents points de difficulté détectés.

Plusieurs leviers d’actions sont possibles en fonction de la gravité de la situation :  


Se mettre sous la protection du tribunal de commerce 

Aux yeux du dirigeant, franchir le seuil du tribunal est souvent synonyme de sanctions ou d’échec. Pourtant, la prévention des difficultés fait partie intégrante de ses missions. Composé de juges bénévoles issus du monde de l’entreprise, le tribunal de commerce accueille et oriente le dirigeant vers la procédure la plus adaptée. Le chef d’entreprise peut ainsi prendre rendez-vous avec le président du tribunal, de manière confidentielle, pour lui exposer ses difficultés.

Pour identifier la procédure la plus adéquate, le tribunal de commerce s’appuie sur un critère de référence : l’état de cessation des paiements. Une entreprise se trouve en état de cessation des paiements lorsque l’actif disponible (liquidités) est insuffisant pour faire face au passif exigible (dettes échues exigées). Lorsque l’état de cessation des paiements est avéré, la déclaration au greffe du tribunal de commerce doit être réalisée dans un délai de 45 jours maximum.

 

Retrouvez la vidéo de l’atelier Entreprises en difficultés : comment rebondir ?

Vidéo Atelier Finance

Avec l’intervention de :

  • Aliette Benoist, Présidente du Tribunal de Commerce de Rennes,
  • Marie Robineau, de la société d'avocats Simon Associés, spécialisée dans l'accompagnement des entreprises en difficultés,
  • Jean-Christophe Robin, expert-comptable et commissaire aux comptes, associé au cabinet d'expertise-comptable 2 & 2,
  • Françoise Montiège, responsable de la cellule CCI Prévention, CCI Rennes

 

La prise en charge des difficultés d'entreprise

A lire également

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29/06/2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

Aide à la réindustrialisation : un appel à projet cible les PME

Le 22/05/2015

L'aide à la réindustrialisation (ARI) s'ouvre aux PME et concerne désormais l'ensemble du territoire. L'objectif est d' accompagner financièrement une sélection de projets de PME qui investissent dans leur outil de production et créent des emplois. Un appel à projet a été publié en avril dernier et sera clôturé le 31 décembre 2015.

Une aide à l'export pour les PME de la santé et des cosmétiques

Le 11/08/2014

Export+ Santé Cosmétique, c’est le nom de la nouvelle aide à l’export mise en œuvre par UBIFRANCE. L’objectif : accompagner les PME de la santé et des cosmétiques dans leurs démarches d’enregistrement de produits dans 5 pays cibles.