Parole aux expérimentateurs : les étudiants de l’ESIR (Ecole Supérieur d’Ingénieurs de Rennes) testent le vélo à assistance électrique

Le 23 juin 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Dans le cadre du projet BMA, l’ESIR (Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Rennes) a prêté des vélos à assistance électrique (VAE) à des étudiants volontaires. Après plus de 6 mois d’expérimentation, 2 étudiants nous éclairent sur leur pratique du VAE.

Comme le veut la démarche BMA, cette expérimentation a été co-construite avec les différentes parties prenantes : l’école, les étudiants, les offreurs de solution et l’équipe BMA pour trancher entre location et achat, calibrer l’offre, s’assurer des éléments techniques de faisabilité tel qu’un local pour entreposer les vélos… Florian et Romain font partie des 11 étudiants de l’ESIR à avoir testé la solution retenue. Voici leur témoignage.

Florian, étudiant en 3ème année à l'ESIR, option domotique

FlorianESIRAvant, Florian prenait quotidiennement sa voiture individuelle. Sur son trajet domicile-école de 7 km, l’utilisation des transports en commun est contraignante à cause des changements et prend beaucoup plus de temps que la voiture. Le prêt du VAE lui a permis de réduire son utilisation de la voiture au seul jour de pluie. Maintenant en stage dans le centre-ville, il doit désormais faire 11 km pour se rendre sur son lieu de travail. De la même façon, il s’y rend en VAE par beau temps et utilise les transports en commun le reste du temps, car son entreprise ne dispose pas de parking.

Pour Florian, l’argument budgétaire est sa principale motivation. En effet, comme lui, de nombreux étudiants n’ont pas les moyens de se loger au centre-ville et logent donc dans des zones moins bien desservies. Cette localisation conduit à une plus forte utilisation de la voiture individuelle et donc à une augmentation de la facture « mobilité ». Le VAE lui a permis de réduire ses coûts de transports et de lever le frein de la distance. Après quelque temps, Florian a même réduit l’assistance de son vélo sans vraiment ressentir d’efforts supplémentaires.

Déjà sensibilisé au développement durable, Florian nous raconte que cette expérience à été un déclencheur en faveur de comportements plus éco-responsables dans des domaines beaucoup plus larges que la mobilité. Il explique par exemple s’être mis au tri des déchets et au covoiturage, être plus sensibilisé aux éco-gestes, être plus sensible au respect de l’environnement. Un exemple encourageant d’effets vertueux de l’engagement par l’action !

Romain Nicolas, étudiant en 2e année, section matériaux

ESIRromainRomain avait pu tester le VAE lors de la Semaine Européenne de la Mobilité. Cette première expérience a été l’occasion de lever ses questionnements par rapport à ce mode de déplacement et ensuite de s’engager davantage en s’inscrivant comme volontaire dans le projet BMA. A l’image de Florian, Romain utilisait sa voiture quotidiennement pour faire les 2 km qui le sépare de l’ESIR.

Romain fait ressortir quelques freins à l’usage du vélo pour son trajet vers l’école. En premier lieu, le fait qu’il ne soit pas très matinal et donc très pressé le matin, puis, la nécessité de transporter du matériel qui implique d’être équipé (sac d’ordinateur, sacoches…). Par contre, il utilise quasi-systématiquement le vélo pour ses déplacements vers le centre-ville. Ici, l’aspect économique et pratique du VAE est indéniable.

Sur les questions de sécurité, Romain dispose d’un local pour abriter son vélo. Il s’est également équipé d’un autre cadenas que celui fournit à l’origine pour s’assurer de pouvoir l’attacher partout.

Il est intéressant de voir que la problématique de la sécurité, du cycliste cette fois, est très peu abordée par les étudiants par rapport aux salariés de la CCI Rennes qui se sont lancés dans le même type d’expérimentation. Florian porte son casque, mais n’utilise pas le gilet fluo en journée et Romain, lui, se contente de porter des bandes réfléchissantes.

Finalement, tous les deux se montrent très satisfaits de l'expérimentation qui leur a redonner goût au vélo et le regrette déjà en voyant les beaux jours arrivés.

A lire également

Construisons ensemble la ville de demain

Le 05/02/2016

C’est la proposition du jeu collaboratif réalisé par l’Académie des Technologies, Ingénieurs et Scientifiques de France, BMA et ses partenaires. Plus largement, ce support aide à questionner les activités qui organisent les modes de vie sur un territoire et propose d’identifier leurs devenirs possibles au travers du numérique.

Déploiement de l'expérimentation de livraison de courses aux étudiants de Ker Lann

Le 29/09/2015

Cette année, à Ker Lann, la Semaine Européenne de la Mobilité a été l’occasion de lancer officiellement le service de livraison de courses qui a été testé au premier semestre 2015 par une trentaine de résidents du Campus.

Une offre de mobilité packagée pour les étudiants

Le 10/09/2015

Après une année d’expérimentation réussie à Rennes, la SNCF et Keolis commercialisent leur offre étudiante, tout en un, à plus grande échelle et sur d’autres villes étudiantes.