L’Eleven Madison Park fait usage de la donnée libre pour personnaliser sa relation client

Le 06 juin 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Un restaurant 3 étoiles New yorkais, l’Eleven Madison Park « googlise » sans le cacher ses futurs clients avant leur visite pour personnaliser au mieux le service et améliorer l’expérience client. Le maître d’hôtel effectue des recherches sur les profils de chacun des clients ayant réservé une table.

L’Eleven Madison Park fait usage de la donnée libre pour personnaliser sa relation clientMieux connaître ses consommateurs pour intimer sa relation client

Certains clients dévoilent facilement de nombreux aspects de leur vie privée sur les réseaux sociaux, à savoir :

  • La situation de leur foyer (mariés, fiancés ou célibataires),
  • L’occasion de leur visite (anniversaire, diner romantique, anniversaire de mariage…),
  • Leur origine géographique,
  • Leur lieu de travail,
  • Leur date d’anniversaire,
  • Leurs goûts musicaux,
  •  Leurs préférences culinaires,

et bien plus encore….

 

L’Eleven Madison Park fait désormais usage de l’ensemble des données libres et ouvertes (« opendata ») sur le web via les réseaux sociaux pour enrichir sa connaissance client. En anticipant les attentes de ses clients, il adapte son service et les plats proposés à l’évènement qu’ils sont venus fêter.

Les tables sont notamment attribuées aux serveurs en fonction de l’origine géographique des clients ! Vous êtes originaire de Paris ? Justin Roller, le maître d’hôtel, met tout en œuvre pour que votre serveur soit francophone !

 plats

 

Primauté donnée à l’expérience client dans un écosystème "Custumer-centric"   

L’expérience client est devenue le premier indicateur de la valeur d’un produit ou d’un service. En répondant aux attentes explicites et implicites des consommateurs, les entreprises qui déploient les meilleures pratiques en matière de connaissance fine client affichent des taux de croissance annuels moyens significativement supérieurs à leurs concurrents.

Les usages numériques viennent ainsi bouleverser les codes historiques et traditionnels de la relation client. Les marques sont désormais en mesure de se nourrir et d’écouter les conversations sur les réseaux sociaux pour en tirer des enseignements utiles et faire les meilleurs choix. Ces données libres permettent notamment de générer de nouvelles idées (marketing prédictif), d’assurer son rôle social en entrant en conversation avec ses consommateurs (marketing conversationnel) et d’améliorer ainsi sa performance commerciale

A lire également

Des licornes et des dinosaures pour une offre de légumes funs et ludiques.

Le 27/03/2017

Lidl est en plein développement au Royaume-Uni. Et, pour conquérir une clientèle toujours plus nombreuse, le hard-discounter mise sur les produits frais avec des positionnements originaux. Il s'agit ici de jouer la carte du ludisme pour des gammes de légumes dédiés aux enfants.

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.