Retour aux sources pour Quick avec son nouveau concept "Burger Bar by Quick"

Le 23 mai 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Dès cet été 2014, la première enseigne de Quick, Burger Bar, va voir le jour dans la région parisienne dans le centre commercial Quartz à Villeneuve la Garenne (92). Le credo de ce concept inédit : une offre fast, good & easy food.

 

Le concept Burger Bar

Lors du dernier salon international de la Franchise, Quick a dévoilé son nouveau concept Burger Bar by Quick. Il a vocation à être déployé en franchise sur des espaces restreints d'environ 150m² tels que les centres villes des grandes agglomérations ou les lieux de forte affluence (gares, aéroports, universités ...).

 

Le numéro 2 de la restauration rapide en France développe une nouvelle stratégie d'implantation avec ses nouveaux points de vente visant à garantir un maillage rapide et dense du territoire. Les objectifs de déploiement sont de 10 restaurants par an. L'idée étant de couvrir un maximum d'espace avec de petits restaurants, et ainsi venir concurrencer les petites enseignes ou indépendants du marché du burger.

Ce concept repose sur le produit phare de la restauration rapide: le burger. L'offre est réduite et simplifiée se limitant aux burgers, frites et glaces. Les salades, menus enfants, pâtisseries ou finger foods sont volontairement écartés de la carte. Quant aux prix, ils sont ronds (menus à 8 et 9 euros) et identiques quelle que soit la recette.

Les objectifs de ce nouveau concept sont donc le recentrage sur les 20/80 du fast-food, la rapidité d'exécution de la préparation de commandes (d'autant plus que les boissons sont en libre service) et l'abondance des points de vente pour couvrir un maximum de territoire.

 

Ebranlement de l'hyper consommation, vers un retour à l'essentiel

L'hyper-consommation en France n'a plus le vent en poupe. Les très grandes zones de vente (que se soit en GMS ou RHD) où pléthore de produits sont réunis sous le même toit dans un univers ultra marketé sont boudées par les consommateurs Français. Le gigantisme et l'abondance associés à la surconsommation et au gaspillage ne font plus rêver.

Plus de proximité, de simplicité, de spécificité et de précision dans l'offre, telles sont les nouvelles attentes des Français. Ainsi de nouveaux formats de vente voient le jour avec de petits espaces recentrés sur une offre simplifiée, souvent moins onéreuse. Pour répondre à l'hyper mobilité du consommateur, ces nouveaux lieux de vente semblent devoir être présents en grand nombre et à tout moment de la journée.

La GMS a déjà emboitée le pas avec des mini formats urbains tels que Dailymonop pour Monoprix, Carrefour city... La restauration et les chaînés suivent la marche en développant de nouveaux concepts basés sur les valeurs de Simplicité, Spécificité, Immédiateté et Proximité, séduisant ainsi la cible de clientèle que sont les actifs urbains.

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?