Transparence des emballages : certains industriels de la viande misent sur l'originalité.

Le 13 mai 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Symptôme d'une société dont les crises engendrent la défiance, la transparence devient une exigence. Et puisque le packaging est le premier vecteur de communication du produit, il faut donc prioritairement travailler sur ce dernier pour répondre à cette attente. Et avec une touche de fun et d'originalité c'est encore mieux...

La meilleure façon d'afficher une transparence ne serait-elle pas de la prendre au pied de la lettre, c'est-à-dire de montrer le produit ?

Il existe souvent un réel décalage entre les produits et leur représentation sur les packagings (ou plus globalement sur les supports de communication). La réponse est donc de permettre d'apercevoir le produit contenu dans le paquet pour s'en faire une première idée avant de se décider à l'achat. Nombre de consommateurs estiment en effet que la qualité de la viande se mesure d'abord à l'œil nu.

 

Mais aux yeux des consommateurs, la viande apparaît peu esthétique, le côté sanguin étant peu attractif. Charge donc aux industriels de la filière carnée de montrer la viande et de la rendre attirante grâce à une certaine créativité.

Jouer la transparence, tout en conservant un impact fort en rayon.

Il est important de créer un capital sympathie vis-à-vis du produit (et de l’entreprise) afin de rompre avec le climat de défiance qui règne dans l’esprit des consommateurs. Plus que de jouer le simple rôle de vitrine, la transparence d'un emballage s'avère être aussi un excellent support à la créativité.

 pack

 

 

Stockman & Dakota mise sur une identité graphique avec un côté vintage.

 pack1

 

 

Certains designers s'amusent des formes du produit qu'ils "habillent" avec l'emballage.

 

 pack2

 

 

La marque de saucisse suédoise Lithell’s utilise le motif du tablier de boucher pour apporter le côté tradition.

 

 pack3

 

 

Chez Lov’it, le produit lui même fait partie intégrante du packaging.

 pack4

 

 

Certains packagings usent de la transparence pour jouer littéralement avec le contenu et suggérer au consommateur une expérience de consommation.

 pack5

 

 

Porkinson met en avant le côté « très British » du produit, avec le nœud papillon coloré qui apparaît en relief.

 pack6

 

 

Mise en avant de l’animal et du type de morceau pour une compréhension immédiate de la part du consommateur.

 

Et bien d’autres …

pack7

A lire également

Agrilait confirme son ancrage local et personnalise la relation entre le consommateur et SA région.

Le 18/01/2018

Sur un marché du lait longue conservation à la peine, le local est l’une des valeurs refuge. Pour preuve, "Le Lait d’Ici", "En direct des Éleveurs" ou "C’est qui le Patron" remportent les faveurs des consommateurs. Agrial, via sa filiale Agrilait, va plus loin dans sa communication en tissant un lien fort entre le consommateur et sa région…

Le "gender marketing" en alimentaire mise sur la taille de la portion.

Le 19/12/2017

A l'heure où le "gender marketing" bat son plein dans les rayons jouets, certaines initiatives se démarquent en alimentaire. Non sans rappeler Charal et sa gamme "petit Appétit", les burgers genrés de Spar en Autriche misent sur le format pour créer des besoins différenciés entre hommes et femmes et donc multiplier les intentions d’achat.

Si le végétal gagne du terrain, les Français restent attachés à la consommation de produits carnés. Les chiffres en faveur du flexitarisme…

Le 14/12/2017

En 2016, le Petit Robert intégrait dans ses pages le mot "vegan". En 2017, c'est le mot "flexitarisme" qui a fait son arrivée dans les dictionnaires de la langue française. Ce terme bénéficie ce jour d’une forte notoriété auprès des médias, sur les réseaux sociaux et, par conséquent, dans la stratégie des marques.