Transparence des emballages : certains industriels de la viande misent sur l'originalité.

Le 13 mai 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Symptôme d'une société dont les crises engendrent la défiance, la transparence devient une exigence. Et puisque le packaging est le premier vecteur de communication du produit, il faut donc prioritairement travailler sur ce dernier pour répondre à cette attente. Et avec une touche de fun et d'originalité c'est encore mieux...

La meilleure façon d'afficher une transparence ne serait-elle pas de la prendre au pied de la lettre, c'est-à-dire de montrer le produit ?

Il existe souvent un réel décalage entre les produits et leur représentation sur les packagings (ou plus globalement sur les supports de communication). La réponse est donc de permettre d'apercevoir le produit contenu dans le paquet pour s'en faire une première idée avant de se décider à l'achat. Nombre de consommateurs estiment en effet que la qualité de la viande se mesure d'abord à l'œil nu.

 

Mais aux yeux des consommateurs, la viande apparaît peu esthétique, le côté sanguin étant peu attractif. Charge donc aux industriels de la filière carnée de montrer la viande et de la rendre attirante grâce à une certaine créativité.

Jouer la transparence, tout en conservant un impact fort en rayon.

Il est important de créer un capital sympathie vis-à-vis du produit (et de l’entreprise) afin de rompre avec le climat de défiance qui règne dans l’esprit des consommateurs. Plus que de jouer le simple rôle de vitrine, la transparence d'un emballage s'avère être aussi un excellent support à la créativité.

 pack

 

 

Stockman & Dakota mise sur une identité graphique avec un côté vintage.

 pack1

 

 

Certains designers s'amusent des formes du produit qu'ils "habillent" avec l'emballage.

 

 pack2

 

 

La marque de saucisse suédoise Lithell’s utilise le motif du tablier de boucher pour apporter le côté tradition.

 

 pack3

 

 

Chez Lov’it, le produit lui même fait partie intégrante du packaging.

 pack4

 

 

Certains packagings usent de la transparence pour jouer littéralement avec le contenu et suggérer au consommateur une expérience de consommation.

 pack5

 

 

Porkinson met en avant le côté « très British » du produit, avec le nœud papillon coloré qui apparaît en relief.

 pack6

 

 

Mise en avant de l’animal et du type de morceau pour une compréhension immédiate de la part du consommateur.

 

Et bien d’autres …

pack7

A lire également

OPCALIM  Programme Mut'Eco

Transition numérique des IAA : un coup de pouce sur les fonds de formation

Le 15/05/2018

Du 1er mars au 31 octobre 2018, OPCALIM mobilise 2.4 millions, dont 1.9 millions pour Bretagne et Pays de la Loire, pour financer les formations des entreprises agro-alimentaires < 250 salariés.

Substituts de viande : vers des appellations misant sur les caractéristiques propres au végétal ?

Le 14/05/2018

Alors que Le Boucher Vert vient de changer son nom pour Hari&Co, la marque va peut-être devoir réaliser une seconde refonte de ses packs… Un amendement adopté le 19 avril 2018 compte interdire aux acteurs du végétal d’utiliser les noms propres à l’univers de la viande.

Concours Givaudan : "Quand le végétal nous régale !"

Le 22/03/2018

Jeudi 15 mars se tenait la 13 ème édition du concours Givaudan en partenariat avec la licence professionnelle DRACI. "Quand le végétal nous régale" était le thème choisi par Givaudan illustrant par la même occasion les réflexions du groupe quant à la végétalisation de l'assiette et leur programme "Plant'Attitude".