Approvisionnement des Sapeurs-Pompiers : pleins feux sur la logistique du SDIS 56

Le 13 mai 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Afficher en taille réelle Plateforme logistique du SDIS 56

Un bâtiment récent de tôles blanches posé au milieu d'une zone industrielle. L'architecture y est réduite à un large bloc rectangulaire où seule la disposition du bardage  -  horizontale ou verticale  - nous permet de distinguer la partie bureaux de la partie entrepôt. Jusqu'ici rien de bien anormal pour une visite d'entreprise à destination de professionnels, venus ici pour un partage cordial de bonnes pratiques logistiques.

Toutefois les véhicules qui sont garés sur le parking sont là pour nous rappeler que cette visite sort légèrement de l'ordinaire. Ici pas de traces des traditionnels utilitaires blancs ni de citadines commerciales toutes aussi pâles mais une flotte rougeoyante de camions de pompiers à faire blêmir d'envie n'importe quel (grand) enfant s'étant un jour rêvé en soldat du feu; nous sommes sur la plateforme logistique du SDIS 56, le corps départemental des sapeurs-pompiers du Morbihan, et l'après-midi s'annonce déjà pleine de promesses.

Accueillis par le Lieutenant-Colonel Le Lay  -  le responsable du pôle logistique du SDIS 56 - et ses principaux collaborateurs, nous entrons dans le bâtiment pour la première partie de la visite : la présentation de cette organisation atypique et de son fonctionnement ultra-précis.

Le SDIS en quelques chiffres

Il semble ici nécessaire de donner une notion chiffrée de l'ampleur de la tâche qui incombe à ces pompiers un peu particuliers, dont la mission principale consiste à faire en sorte que leurs collègues soient toujours bien approvisionnés.

Ainsi, le SDIS 56 c'est :

  • 40 000 interventions en 2013 dont 83,3% de secours à la personne
  • 65 centres de secours répartis sur tout le département, dont les îles du golfe du Morbihan
  • 750 véhicules et 50 embarcations
  • 2800 sapeurs-pompiers (2500 volontaires et 330 professionnels) et un fort turn-over (près de 150 départs et arrivées de volontaires par an) avec pour chacun une multitude d'équipements individuels, soit :
    •  20 000 Équipements de protection Individuels (EPI)
    • 10 000 petits matériels opérationnels.

Une fois ces bases posées passons au coeur de l'organisation logistique.

La plateforme logistique, son organisation et ses missions:

Tout d'abord précisons ici que les SDIS en France jouissent du statut d'établissement public territorial, placé sous une autorité bicéphale: le préfet du département pour l'opérationnel et le président du Conseil Général pour l'administratif et le financier. De ce fait les SDIS bénéficient d'une large autonomie organisationnelle et, dés lors, l'organisation logistique que nous retrouverons dans le Morbihan ne sera pas nécessairement la même ailleurs en France. Et si les pratiques commencent à s'uniformiser - notamment au niveau régional - disons le d'emblée, l'organisation du pôle logistique du SDIS 56 a de quoi inspirer.

Efficience et soutient des CIS

En effet, bâtie en 2010 dans la zone industrielle du Prat, à l'entrée de la Ville de Vannes, la plateforme logistique du SDIS 56 a pour but la centralisation de la gestion de la supply-chain des sapeurs-pompiers du Morbihan, et ce dans un souci tant d'efficacité que de rationalisation des coûts. Le Lt-Cl Le Lay ne s'en cachera d'ailleurs pas dans sa présentation : ici hors de question de "dilapider" l'argent public, « l'objectif c'est l'efficience ». Et pour atteindre cet objectif d'efficience et définir ce nouveau fonctionnement logistique centralisé, les sapeurs-pompiers se sont ouverts à d'autres univers et notamment au monde industriel, via les formations logistiques des programmes ESLI de l'ESC Rennes. Et cette influence industrielle va se ressentir même dans la terminologie employée par M. Le Lay, car si les destinataires principaux, et finaux, de leurs services restent "les victimes", les CIS (Centres d'Interventions et de Secours) qu'ils doivent approvisionner sont eux des "clients", à qui il faut pouvoir apporter tout le soutien et toute la satisfaction qui leurs sont dus en tant que tels, de manière à ce qu'ils puissent se concentrer uniquement sur l'opérationnel. Ainsi l'objectif est que chacun des 65 centres du département soit approvisionné au moins une fois par semaine. Et la livraison n'est qu'une des missions qui incombent au pôle logistique du SDIS 56.  

Un centre de compétences-métiers pour des missions variées SupChaSDIS56

Ainsi donc, la plateforme logistique regroupe en son sein nombre de compétences-métiers afin de pouvoir mener à bien les différentes missions qui y sont affectées avec chacune leurs spécificités liées au métier:

♦ La livraison des CIS et la gestion des flux retours qui ont été internalisées, avec l'achat d'un camion propre, du fait des arbitrages spécifiques à effectuer (usure et "ré-utilisabilité" du matériel et des équipements principalement). 

♦ La gestion des stocks et des besoins en approvisionnements des CIS via leur système d'information dédié: KIMOCE. Collaboratif et complet, il permet aux CIS de faire remonter leurs besoins en pharmacie ou en équipements divers à la plateforme logistique qui pourra ainsi traiter aux plus vite ces demandes mais aussi les prioriser selon leur degré d'importance.

♦ Les achats publics. Car contrairement à ce que l'on pourrait croire, le corps des pompiers ne dispose pas d'une centrale d'achat nationale mais gère ses relations avec les fournisseurs et les appels d'offre à l'échelon départemental. Le recours à l'UGAP est en effet loin d'être systématique puisque chaque département pourra avoir, pour ses matériels et équipements, des besoins et demandes spécifiques.

♦ La maintenance et le contrôle des engins, des équipements et de l'habillement: si certaines tâches sont externalisées (notamment une partie de l'entretien mécanique des véhicules) beaucoup restent réalisées sur la plateforme, et ce notamment pour des raisons de traçabilité et de sécurité face à des produits très normalisés. Ainsi la vérification et le remplissage des bouteilles d'air comprimés, l'entretien et la réparation des casques et autres accessoires de protection ou d'intervention, des outils de télécommunications, le pressing - spécifique - des habits ignifugés, toutes ces tâches et d'autres encore restent sous la responsabilité de pompiers et personnels de la plateforme, qui doivent parfois être spécifiquement agrées par les constructeurs.

♦ La réforme vient enfin pour tous les engins et équipements qui ne sont plus réutilisables en toute sécurité ou qui ne sont plus conformes aux normes nationales ou communautaires. Certains seront revendus mais une bonne partie des équipements servira à des dons humanitaires.

La logistique de l'urgence

Comme nous avons pu l'appréhender tout au long de la visite, la logistique de ces pompiers morbihannais est une mécanique de précision qui fonctionne parfaitement grâce à du bon sens, de la rigueur et des prévisions. Mais face à l'urgence et l'imprévu, quelles réactions?

Le Lt-Cl Le Lay nous répond d'abord, l'oeil amusé, d'un classique "à circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles" avant de nous détailler un peu plus ce qui fait l'une des grandes forces de ce corps professionnel un peu particulier: le volontariat. En effet ces quelques 2500 volontaires vont offrir, toujours selon les mots de M. Le Lay, "un formidable maillage socio-professionnel facilement mobilisable". Et cela a notamment rendu indubitablement plus aisé le fait de devoir trouver près de 800 pelles et seaux à 8h du matin pour faire face au nauffrage du TK Brémen et l'arrivée des ses pollutions hydrocarbures il y a un peu plus de deux ans. Enfin  le pôle logistique peut également s'appuyer sur les six CIS-supports, répartis sur tout le territoire et disposant de réserves en équipements afin de faire face à la plupart des situations d'urgence. 

Alors infaillible la logistique des pompiers du SDIS 56? Probablement pas tant le métier peut se caractériser par son imprévisibilité, en tout cas eux ne le diront pas. Mais ce qui est sûr c'est que quiconque s'intéresserait un peu à la logistique identifierait facilement là-bas un vivier de bonnes pratiques.

 

Encore merci à tous les participants ainsi qu'au Lieutenant Colonel LE LAY et toute son équipe dont: le Commandant Bruno LE BELLER; le Capitaine Bertrand LE GALLIC, chef de service Équipements; M. Yannick DONVAL, chef de service parc mobile et process Transport et M. Christophe BRABANT, chef de service Bâtiments et soutien technique et administratif.

A lire également

Bien acheter et bien vendre son transport

Le 25/11/2016

Bretagne Supply Chain et le club achats 35 ont organisé une table ronde le lundi 21 novembre. Cet événement a réuni plus de 100 participants et a permis de croiser les regards sur la prestation transport.

Savéol conjugue Supply Chain et Système d'Info au présent

Le 24/10/2016

Retour sur la visite de Bretagne Supply Chain chez Savéol, à la station de conditionnement des tomates de Kervao.

La 4ème édition du Forum des Réseaux Logistiques a eu lieu à Rouen le 7 octobre

Le 18/10/2016

Après une édition 2015 organisée par BSC en Bretagne, le Forum des Réseaux Logistiques c'est tenu à Rouen le 7 octobre. Logistique Seine Normandie a accueilli de nombreux clusters et réseaux français et belge !