Les oeufs prennent leur revanche : ils se modernisent et se sophistiquent pour faire parler d’œufs !

Le 01 avril 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En 2013, une surproduction et un fort effondrement des cours ont fortement impacté le marché de l'oeuf*, qui, bien que très apprécié et très consommé, souffre d’un offre atomisée et peu valorisée. Focus sur quelques initiatives à l'international où l’œuf suit les dernières tendances de consommation pour sortir de sa coquille et se sublimer !
[...]

L’œuf coquille, produit phare de la consommation française

 

L’excellente image auprès des consommateurs et ses prix en baisse expliquent les bonnes performances de la consommation de l’œuf en temps de crise. Alors que la consommation de nombreux marchés souffre, celle de l'œuf, produit adoré des Français, a continué de progresser en 2012 de +6% en valeur, en GMS, selon le panel Nielsen, largement dynamisé par l'offre alternative (œufs biologique, plein air…+8%).

Pour autant, le marché est très ouvert, la concurrence est féroce et se renforce à tous les niveaux, en atteste la baisse des prix, même sur les œufs très qualitatifs.

 

L’œuf se prête à toutes les tendances de consommation

 

Coup de projecteur sur quelques initiatives étrangères qui viennent rechallenger le rayon, lustrer une image un peu vieillissante et encourager l’innovation inspirée des usages consommateurs :

 

  • Plaisir / Fun : Avec Happy Egg Co, les poules et les œufs sont heureux et ont le sourire

happy egg co

Société de production d’œufs britannique, The Happy Egg Co, devenue marque d’œufs fermiers N°1 au Royaume-Uni, affiche clairement et avec humour son positionnement en faveur du bien être des poules ! Elle célébrait fin mars 2014 la vente de plus d’un million de boites de 12 œufs dans 2000 points de vente aux USA. En Californie, les œufs de batterie devraient être interdits de vente en début d'année prochaine. De quoi donner une impulsion sans précédent à l'offre d'oeufs alternatifs qui ne représente aujourd’hui que 4% du marché total aux Etats Unis.

 

  • Praticité : Gil Rodrigues, étudiant en design portugais, fait peau neuve aux célèbres boites en carton rectangulaires

 

GIL RODRIGUESInchangées depuis des décennies, les boîtes à œufs en carton sont passée entre les mains du designer Gil Rodrigues pour donner naissance à un packaging hexagonal insolite mais astucieux qui se déplie et se déchire en fonction des besoins. Pensé pour réduire au maximum les coûts de production en garantissant une protection maximale des œufs, ce packaging viendra t'il bousculer les codes traditionnels au rayon des œufs ?

  

 

  • Snacking / Nomadisme : Olppy Egg, l’œuf à la coque à emporter partout

 

olppy eggConsommable en tout temps et en tout lieu, ce kit pour œuf à la coque micro-ondable répond aux évolutions de la société. Le nomadisme est croissant et les parcours de consommation tournés vers l'accessibilité maximale. Les modes de vie se transforment durablement et impactent les usages alimentaires…l’offre doit s’adapter !

 

 

 

 

 

  • Premiumisation :  Premium eggs par Azul Prado mise sur l'oeuf de luxe

 

premium eggsCette boîte design et écologique a été crée par l'artiste argentin Azul Prado. Les œufs sont dorlotés car nichés dans de la paille et de la mousse pour une meilleure protection.

 

 

 

 

Ces initiatives au dehors de nos frontières sont les premiers témoins que l’œuf peut réussir à rabattre les cartes. Il est en mesure de moderniser et de différencier son offre dans un rayon où le consommateur, soumis à un vaste choix de labels, logos, appellations et autres mentions marketing, peut se sentir brouillé.

oeuf roiA l’instar de produits basiques tels que la pomme de terre ou le sucre, l’œuf cumule de nombreux atouts en conjuguant terroir, simplicité, plaisir gustatif, praticité, équilibre et  économie… En revanche, pour s'extraire de son image banalisée, il doit opérer un renouvellement de son offre. Des marges de manoeuvre existente pour cultiver une autre identité et rompre avec les codes usuels du rayon !

 

 

*Crise de l’œuf en 2013. Pour en savoir plus :

 http://www.20minutes.fr/economie/1208219-20130808-crise-loeuf-passe-t-il-producteurs-francais

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?