Eco-conduite et conduite sécuritaire : les salariés d’Eurovia Bretagne-Rennes en formation

Le 24 mars 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’ensemble des salariés volontaires de l’Agence Eurovia Rennes Bretagne a été formé de mi-février à mi-mars à la conduite éco-responsable et sécuritaire. Une démarche qui vise à réduire les coûts écologiques, économiques et les risques d’accidents, tant professionnels que personnels.

Afficher en taille réelle Les salariés d'Eurovia en formation éco-conduite avec Centaure

Le projet BMA au sein de l’Agence Eurovia Bretagne-Rennes

L’Agence emploie près de 100 salariés, dont une dizaine de "sédentaires", 11 équipes effectuant les travaux de VRD (voierie, réseaux, distribution) et 2 équipes d’enrobés. Nous avons détaillé plus précisément l’activité et les enjeux de mobilité liés dans un précédent article. En synthèse, la mobilité est totalement intégrée à l’activité, puisqu’il est indispensable de se déplacer pour répondre aux appels d’offres, exécuter les chantiers, les approvisionner en marchandises. Au total en 2012, l’Agence a parcouru 1 326 514 km (soit plus de 33 fois le tour de la Terre), pour ses trajets professionnels et dépôt-chantier. La situation économique locale et internationale actuelle entraîne une réduction drastique des budgets des clients privés et publics d’Eurovia, et l’arrivée d’une concurrence low-cost agressive. Dans ce contexte tendu, il est indispensable de maintenir la rentabilité des chantiers sans déroger à la qualité des travaux exécutés.

La mise à plat précise des activités de l’entreprise et de ses mobilités, première étape de la méthodologie BMA, a permis de pointer 2 leviers majeurs pour une mobilité plus décarbonée :

  • optimiser les déplacements inéluctables,
  • améliorer l’activité pour réduire les causes de mobilités liées à des urgences, des incidents, des dysfonctionnements.


Eurovia Mobigreen Ecoconduite FormationDans ce cadre, les 3 périmètres d’expérimentation déterminés et retenus par les décideurs du démonstrateur sont les suivants :

  • Se donner les moyens de progresser continuellement dans l’éco-conduite, par la formation et le maintien de ses applications.
  • Renforcer la compétence collective des différentes fonctions de l’encadrement (bureau d’études, conducteurs de travaux, chefs de chantier) pour la conception, la préparation et le suivi des chantiers.
  • Externaliser la fonction d’achats ponctuel de petit matériel à la demande sur les chantiers.

Identifier les coûts écologiques, sociaux et économiques de la mobilité

Selon l’ADETEC, en 7 ans, le coût de la voiture individuelle pour un particulier a augmenté de 21% (soit quasiment le double de l’inflation à 13%). La principale cause est la hausse du prix du carburant. Pour l’Agence Eurovia Bretagne-Rennes, proposer à ses salariés de bénéficier d’une formation à l’éco-conduite est un moyen de contribuer à réguler cet impact.

Au niveau de l’entreprise, une étude approfondie de l’accidentologie, des coûts d’entretien et de carburant de la flotte d’Eurovia, a permis à la Direction de fixer des objectifs précis pour l’éco-conduite.

Du point de vue financier, c’est un budget annuel de près de 300 000 € qui est dépensé en carburant uniquement. Les kilomètres professionnels parcourus par les berlines, les fourgons et les camions engendrent approximativement 100 tonnes de CO2 par an. Avec une conduite éco-responsable, les gains escomptés sont d’environ 10% sur ces émissions, sur les consommations de carburant et l’entretien des véhicules.


Centaure Conduite Securitaire BMAEn moyenne, 5 accidents se produisent par an ; d’après l’analyse de 37 d’entre eux survenus entre 2003 et 2012, dans 51% des cas le salarié de l’Agence Eurovia Rennes est responsable. Les accidents se déroulent généralement dans les mêmes circonstances : en mission sur route « habituelle », contact avec un tiers ou en manœuvrant, les 2 véhicules présentant des dégâts matériels. Le conducteur a très souvent plus de 10 ans de permis. Des comportements peu vigilants ou respectueux à la lettre du code de la route, sont à l’origine de plus de 3/5 des accidents : mauvaise anticipation ou réaction face au risque. La diminution des risques d’accidents est une priorité pour Eurovia.

Un plan de formation à l’éco-conduite sur-mesure

Souhaitant répondre aux attentes et aux contraintes de chaque métier, la Direction a décidé de former sur 1 mois intensif :

  • de façon obligatoire, tous les salariés ayant un véhicule de l’entreprise, avec Mobigreen, filiale de La Poste. Des formations à l'éco-conduite individuelles d’1h30 ont été menées avec l’encadrement ; les conducteurs de camions et les chefs de chantiers ont quant à eux pu être formés collectivement, sur des journées complètes.
  • sur la base du volontariat, l’ensemble des salariés qui n’ont pas de véhicule professionnel attribué, avec Centaure. Le contenu de cette formation aborde à la fois l'éco-conduite et la conduite sécuritaire. Un 1er questionnaire sur les attentes et motivations liées à l’éco-conduite avait montré que 70% des salariés étaient volontaires pour participer à cette formation. Néanmoins lors des inscriptions réelles, seuls 7 sur 53 se sont manifestés.

A chaud, les premiers résultats sont très satisfaisants

Eurovia Mobigreen EcoConduite FourgonLes offreurs retenus ont su adapter leurs contenus de formation à la réalité des activités de l’Agence, et aux interrogations de chaque salarié. Que ce soit sur route ou en exercices sur plateaux, les salariés ont été satisfaits et surpris des effets immédiats de la conduite éco-responsable. « C’est incroyable de voir que sur un même trajet, on ne perd pas de temps et on peut même en gagner. Il suffit juste d’anticiper ! » témoigne un salarié.

Les 10% d’économies sur les consommations ont été largement atteint lors des journées de formations. « Moi qui suis habitué à une conduite sportive, c’est finalement facile et agréable de conduire écologiquement et si en plus on fait des économies, on y gagne sur tous les points », indique un salarié s’étant porté volontaire pour la formation.

Beaucoup nous ont confié qu’ils se faisaient une idée reçue de l’éco-conduite comme quelque chose de difficilement réalisable, ou gâchant le plaisir de conduite. Ils sont finalement tous repartis en étant sûr de faire des économies et surtout d’ "être moins dangereux" ! « On a passé une très bonne journée, on s’est fait des petits challenges entre nous alors qu’on y allait à reculons ce matin… », propos complétés immédiatement par d’autres collègues : « Tout le monde devrait faire cette formation, on éviterait bien des accidents ! ».

Les prochains mois seront déterminants dans l’acquisition de ces nouveaux comportements ; même si les techniques de conduite présentant peu de difficultés, les aléas et les urgences du quotidien reprennent le dessus… L’enjeu pour chacun à Eurovia, et pour les équipes BMA, est de mettre en place les animations et les indicateurs de suivi pour assurer la démarche sur le long terme.

Auteur(s)

Fanny DUFOUR, Anaïs GUGUEN-ALLAIN - Université Rennes 2

Crédits

© Anaïs Guguen-Allain

A lire également

Semaine Européenne de la Mobilité sous le signe des deux roues à la SVA Jean Rozé

Le 15/09/2015

Comme chaque année pour la Semaine Européenne de la Mobilité, la SVA propose de nombreuses animations pour sensibiliser ses salariés aux mobilités alternatives.

semaine de la mobilité université rennes 2 bma

Semaine Européenne de la Mobilité : l'Université Rennes 2 multiplie les initiatives

Le 08/09/2015

Dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité et de son Plan de Déplacement d’Etablissement, l'Université Rennes 2 propose de nombreuses actions de sensibilisation aux mobilités alternatives.

Comment déployer l'usage du vélo à grande échelle ?

Le 03/06/2015

Le 22 mai dernier, BMA organisait une matinée vélo à la CCI Rennes intitulée "comment déployer l'usage du vélo à grande échelle". Au programme, partage d'expériences de territoires exemplaires avec les Pays-Bas et Strasbourg, et retour sur l'introduction du vélo à assistance électrique pour les trajets domicile-travail par BMA.