Un service d'autopartage à destination des salariés : l'exemple d'Orange

Le 28 mai 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Lors du séminaire Véhicules et Mobilités du 23 janvier 2014, Orange a présenté son projet d'envergure en matière d'autopartage pour sa flotte de véhicules d'entreprise.

L'entreprise Orange possède une flotte de véhicules importante, environ 23 000. Afin d'en optimiser l'utilisation, elle a décidé de se lancer dans l'autopartage, tout en innovant en matière de technologie de réseaux et de mise en relation. 

Pour cet autopartage, l’entreprise a choisi de passer d’une technique manuelle, qui obligeait autrefois les utilisateurs à prendre un carnet de bord pour emprunter les véhicules, à une technique numérique. En 2012, après la consultation de plusieurs entreprises, l'offreur Mobillity Tech Green a été retenu. Il s’agit d’une start-up rennaise, spécialisée dans la gestion de parcs automobiles pour les entreprises et les collectivités.

Pour cette expérimentation, Orange a choisi de placer ¾ de ses sites démonstrateurs en région parisienne, et le dernier quart en Bretagne (soit 2 sites à Rennes, et 1 à Lannion). Pour le moment, une centaine de véhicules ont été mobilisés et l’objectif est de le déployer à environ 300 véhicules courant 2014. Et ceci dans le but d’arriver fin 2015 - mi 2016, à 1500 véhicules autopartagés. Il faut toutefois noter que l'utilisation de ce service n’est pas un geste "naturel" pour les salariés, l’entreprise a donc dû trouver des incitatifs pour créer un engouement pour cette nouvelle pratique.

Il existe 3 niveaux de service :

  1. Le partage des véhicules pendant les heures de travail pour des raisons de service.
  2. Le fait d’assurer une mobilité pour les personnes ne possédant pas le permis de conduire (« option de covoiturage » dans un souci de rentabilité, par le biais d’un logiciel avec une ergonomie simplifiée).
  3. La possibilité d’utiliser le véhicule à titre privé (soir et week-end) moyennant une contribution financière. Cette expérimentation est en projet car elle pose notamment des problématiques d'assurance. 

Pour Orange, l'autopartage est une manière de rentabiliser un parc déjà existant. Et cela, notamment, en passant par des systèmes numériques permettant de gérer des rotations de manière très rapide, pour une meilleure efficacité du système. Auparavant, une réservation de voiture était prévue pour une journée entière, même si l’utilisateur ne s’en servait que pour 2 heures. Désormais et grâce aux logiciels, la réservation se fait à la minute près.

En commercialisant ce service interne, Orange pourrait devenir un facilitateur de mobilité pour d'autres entreprises, en proposant des interfaces développées et faciles d’accès. Orange est déjà aujourd’hui un offreur de solutions de "fleet management" (gestion de flotte). L’autopartage deviendrait une option de ce fleet management.

A lire également

Management mobilité événement ademe

Les 5es Journées Nationales du Management de la Mobilité

Le 24/05/2016

Les Journées du Management de la Mobilité se dérouleront du 28 au 29 juin à Rennes Métropole. Les réflexions proposées lors de ces journées nationales d’études s’inscrivent dans un mouvement de fond d’élargissement des politiques de mobilité à la gestion de la demande de déplacement.

BMA : une plateforme collaborative pour accompagner les porteurs de projets mobilité

Le 18/02/2016

S’appuyant sur l'expérience acquise par le projet BMA, un ensemble d’outils et de méthodologies sont élaboré par les groupes d’experts. Cette capitalisation se concrétisera par une plateforme collaborative à destination des organisations et des territoires pour les accompagner dans leur transformation liée à la mobilité.

[Rapport] Usages novateurs de la voiture et nouvelles mobilités

Le 20/01/2016

Ce rapport a été présenté le 15 janvier dernier à l'occasion des 10 ans du Pôle interministériel de Prospective et d’Anticipation des Mutations économiques (Pipame). Il aborde principalement la question de l'autopartage et du covoiturage dans un écosystème de la mobilité en pleine mutation.