La restauration s'engouffre dans la brèche du numérique

Le 26 mars 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Vivre une expérience culinaire hight-tech est aujourd'hui possible dans certains restaurants avant-gardistes à travers le monde. La restauration a franchi le cap et s'intéresse de près à la digitalisation de l'expérience client. Zoom sur ces initiatives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

richtreeA Toronto, Richtree Natural Market consacre également une large part au numérique dans son restaurant tout en maintenant sa ligne directrice : des plats naturels, biologiques et de qualité. L'accueil du restaurant canadien se fait par "Madame Green" un hologramme explicant aux clients qu'il vont entrer dans un lieu "novateur et technologiquement innovant". Le décor est planté ! Plus commun mais très digital, les clients consultent ensuite les menus sur des écrans et la mise à jour en cas de changement de cartes se fait en temps réel. Les commandes sont passées directement sur des bornes digitales, plus besoin de serveurs. Le paiement se fait depuis le téléphone mobile avec l'application " The Market Pass". Un espace high-tech est consacré aux enfants. Ainsi les murs, le sol et des tables tactiles projettent des vidéos et des jeux à commande gestuelle.

 

 

japonLe Japon, pays où se mêlent tradition et hyper modernité, dispose également de restaurants futuristes. Le site internet Idboox nous présente un de ces restaurants japonais connectés. La pièce de restauration est une grande salle ultra moderne avec plus de 150 tablettes accrochées et connectées au dessus de rails. Chaque client se retrouve devant sa propre tablette tactile où il passe commande. Les plats sortent à toute vitesse sur des tapis roulants géants et repartent rapidement sans aucune visualisation des cuisines.

 

 

 

resto dubaiDubaï regorge d'hyper technologies. Ebony Interactive Restaurant surfe sur cette tendance dubaïote avec ses tables tactiles connectées à internet. Aucune carte dans ce restaurant, le choix des menus se fait directement sur les tables qui deviennent numériques. La visualisation de la préparation du mets commandé est possible via une webcam installée en cuisine.

 

 

 

Inamo

 

Assez proche de l'univers, Inamo se situe à Soho, le quartier le plus branché de Londres. C'est un restaurant qui combine spécialités asiatiques et nouvelles technologies avec également des tables interactives pour passer commande. La spécificité de ce restaurant : le client peut voir virtuellement en taille réelle la remise en oeuvre du produit dans une assiette virtuelle. Pendant la préparation de la commande, le client peut suivre en direct son plat ou bien jouer à des jeux disponibles sur la table numérique.

 

 

 

serbotel resto futur Les salons régionaux réservés aux professionnels de la restauration et de l'hébergement, Prorestel et Serbotel ont également fait honneur au numérique et à la restauration. A titre d'exemple Serbotel a proposé un espace de démonstration sur les nouveaux usages numériques au sein des restaurants. La vitrine tactilea remporté un franc succès auprès des professionnels du secteur. La réservation de table, la consultation du menu, la commande en ligne (système click and collect) ainsi que la consultation des commentaires des internautes sont désormais envisageables, simplement en effleurant la vitrine du bout du doigt. D'autres nouveaux usages numériques ont été présentés tels que la consultation de la carte, les avis des internautes, la qualité des produits via une borne d'accueil interactive tactile ou l'affichage du menu ou des évènements du restaurant avec une table interactive et une tablette tactile, ou encore le paiement sans contact ...

 

La numérisation de la restauration traditionnelle : paradoxe ?

La restauration high tech est considérablement dans l'air du temps avec le numérique qui pénètre tous les secteurs d'activités. Mais n'est-ce pas là un paradoxe que la restauration traditionnelle franchisse le pas en s'appropriant de nouveaux usages numériques ? Ces nouveaux usages ne sont-ils pas en rupture avec les codes de la restauration traditionnelle qui sont l'accueil, la convivialité et les relations humaines ?

Quoi qu'il en soit, ces restaurants visionnaires s'appuient sur l'orginalité, la théatralisation et l'envie de vivre un moment unique. Une réponse aux attentes actuelles des convives en quête d'expériences inhabituelles et surprenantes.

A lire également

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.

Des licornes et des dinosaures pour une offre de légumes funs et ludiques.

Le 27/03/2017

Lidl est en plein développement au Royaume-Uni. Et, pour conquérir une clientèle toujours plus nombreuse, le hard-discounter mise sur les produits frais avec des positionnements originaux. Il s'agit ici de jouer la carte du ludisme pour des gammes de légumes dédiés aux enfants.

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….