La téléphonie mobile continue à étoffer son offre de smartphones pour seniors

Le 19 mars 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis plusieurs années, constructeurs et opérateurs de téléphonie mobile ciblent la population des seniors pour conquérir de nouveaux segments dans le domaine des smartphones. Même si les seniors sont majoritairement demandeurs d'offre adaptée, ils restent une cible difficile à convaincre. Panorama des nouvelles offres commercialisées en Europe.

Afficher en taille réelle Doro Liberto 810

Parmi eux, 79% souhaitent s'équiper d'un smartphone lors du prochain changement d'appareil.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/produit-high-tech/les-smartphones-pour-seniors_1288193.html#jLz8KkVIWtEpHCcj.99
Parmi eux, 79% souhaitent s'équiper d'un smartphone lors du prochain changement d'appareil
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/produit-high-tech/les-smartphones-pour-seniors_1288193.html#jLz8KkVIWtEpHCcj.99

Selon une étude de Senior Strategic (début 2013), 79% des 50-75 ans souhaitent faire l'acquisition d'un smartphone lorsqu'ils changeront de téléphone, et 40% parmi les plus de 65 ans. Pourtant, les plus de 65 ans ne sont encore que 16% à posséder un smartphone, et seulement 3% pour les plus de 80 ans (étude Ipsos pour Doro, sept.2013).

Plusieurs facteurs déterminants freinent encore l'adoption des smartphones par les populations seniors. Comme le souligne un récent rapport de chercheurs de l'université d'Oslo portant sur le développement d'applications mobiles pour seniors, l'offre mobile doit répondre à deux enjeux : la question de l'accessibilité et des interfaces; et celle d'une proposition de services attractifs. Le principal enjeu réside néanmoins dans le caractère non stigmatisant du produit proposé.

Les dernières offres lancées sur le marché européen répondent à plusieurs problématiques du vieillissement. En particulier, les constructeurs se sont penchés sur les problématiques des boutons et de l'interface tactile, de la facilité de lecture et celles de l'audio et du son.


Le "Raku Raku" s'exporte en France

Le Fujitsu Stylistic, commercialisé en France par Orange depuis 2013, est la dernière version de la gamme Raku-Raku, qui est commercialisée au Japon depuis 2001, avec plus de 20 millions d'exemplaires vendus. L'ambition des concepteurs de ce smartphone seniors était de travailler au design d'un smartphone qui réponde aux besoins sans souligner le vieillissement ou la diminution des capacités de ses utilisateurs.

La phase de conception de ce nouveau smartphone a nécessité plusieurs allers-retours avec la population cible : sondages, analyse d'usages, focus groupes etc. De cette analyse des usages, Fujitsu en déduit la nécessité de repenser complètement le design d'un smartphone tant ses aspects hardware que logiciel.

article DSC04471En particulier, l'innovation majeure de ce nouveau smartphone réside dans l'adaptation de l'écran tactile et du logiciel associé, pour recréer une sensation physique de presser un bouton réel. En effet, l'interface tactile usuelle des smartphones, réagissant à des actions de type "tap" n'est pas intuitive pour les utilisateurs seniors. Le smartphone version raku-raku associe d'autres indications pour confirmer l'action demandée (pression prolongée + focus sur le bouton choisi par exemple). De plus, le téléphone déclenche une minuscule vibration pour valider l'action.

Autre originalité de ce téléphone, l'affichage sur l'écran prévoie un défilement vertical dans la page contrairement aux smartphones classiques. De plus, pour faciliter l'utilisation des différentes fonctions, les icônes sont affichées selon des tailles et des couleurs qui diffèrent selon le degré d'importance et d'urgence.

Enfin parmi les applications proposées en natif sur le téléphone, Fujitsu a créé la communauté Raku-Raku, un forum pour permettre aux seniors d'échanger sur leurs sujets de prédilection : loisirs, cuisine, voyages etc.

La prochaine version de ce smartphone, dévoilée au Mobile World Congress 2014, intégrera la technologie NFC, pour permettre au smartphone la connexion avec d'autres objets connectés, et ouvre donc la voie vers des applications de santé connectée.

Le partenariat de distribution avec Orange permet à Fujitsu d'exporter pour la première fois sa gamme de téléphonie senior. Par ailleurs, Orange propose à ses futurs clients de l'assistance pour la découverte et la prise en main de ce téléphone.

 

Kapsys Smartconnect, un smartphone senior "made in France"

201303271363923727 2Acteur de la silver economy française, KAPSYS conçoit et commercialise des produits numériques de mobilité et de communication pour seniors et déficients visuels depuis 2007.

Pour permettre différents modes d'interaction, ce smartphone Android combine à la fois un écran tactile et un clavier. Ce smartphone intègre également des fonctions de commandes vocales. Fort de son expertise dans le domaine des déficiences visuelles, Kapsys a prévu des systèmes d'aides à la vision comme la loupe numérique ou les solutions de filtres de contraste. Comme pour la majorité des smartphones seniors, Kapsys a conçu une interface simplifiée, restreinte aux fonctions principales du téléphone.

Parmi les spécificités de ce smartphone, le Smartconnect intègre des fonctions d'assistance pour l'utilisateur senior :
une assistance à distance via Internet permettant à une personne extérieure autorisée de prendre les commandes du smartphone à distance en cas de problème
Un bouton d’appel d’urgence, qui permet d'envoyer un message d'alerte avec la localisation GPS au contact pré-enregistré
Comme plusieurs de ses concurrents, le Smartconnect intègre également la technologie NFC .

Le Smartconnect est commercialisé depuis 2014 en mode sans abonnement, distribué notamment chez Boulanger.


Yezz, un nouvel entrant venu d'Amérique du Sud

Présent au Mobile World Congress 2014, Yezz, un des constructeurs leaders en Amérique latine, arrive sur le marché européen avec plusieurs offres de smartphones très attendus. Parmi les offres présentées, le Yezz Andy AZ4.5 est un smartphone Android dédié au marché des seniors. Comme la plupart des offres existantes, le smartphone utilise une surcouche Android permettant une interface simplifiée avec des icônes plus larges. Ainsi, l'écran d'accueil se contente d'afficher six fonctionnalités. Un système permet d'épeler les chiffres ou les lettres que vous tapez sur le clavier. De façon similaire à Kapsys cité précédemment, un bouton d'appel d'urgence bien visible au dos de l'appareil, permet de lancer automatiquement un appel vers un contact préenregistré.

En cherchant à se positionner dans un créneau low cost, les analystes considèrent que ce smartphone Yezz pourrait être un sérieux concurrent du Doro Liberto 810 de l'entreprise suédoise Doro, commercialisé depuis la fin 2013.

 

Des interfaces seniors disponibles sur Google Play

Des développeurs d'applications mobiles ont lancé des surcouches Android qui remplacent l'interface standard Android par une interface adaptée aux seniors. C'est le cas notamment de "Big Launcher" (cf. présentation sur Google Play), de "Seniors Phone"...

Ces interfaces se focalisent sur quelques fonctions basiques et sont dotées de gros boutons tactiles pour faciliter la lisibilité et la prise en main. Elles sont également dotées d'un bouton SOS qui appelle un numéro préenregistré.

Ces applications mobiles permettent ainsi d'adapter l'interface de n'importe quel smartphone Android.

 

Samsung Galaxy S4 : le smartphone au design universel

Le marché des constructeurs est donc aujourd'hui à l'écoute des problématiques d'usage des seniors, mais pas nécessairement en proposant un téléphone spécifiquement dédié à cette cible. Samsung, le leader mondial du smartphone Android, a appliqué les principes d'un design universel pour faciliter l'utilisation de ses smartphones.

Ainsi, la récente version de la gamme Galaxy, le Samsung Galaxy S4, possède toutes les caractéristiques usuelles des smartphones avec l'intérêt de proposer un "mode facile" avec une interface réduite à quelques applications clés, avec une taille de police grossie et des icones simplifiées. De même, dans son plan de communication, le message s'adresse clairement à la cible senior pour montrer qu'eux aussi peuvent utiliser ce smartphone dont rêvent aussi leurs enfants et petits-enfants.

Le smartphone senior continue à se développer du côté de l'offre constructeur, avec différents positionnements marketing. Les 'pure players' du téléphone seniors sont aujourd'hui fortement concurrencés par des constructeurs généralistes qui voient dans le marché senior des relais de croissance. L'expérience originale de Fujitsu est au croisement de ces deux approches : si le positionnement senior est clairement assumé et a nécessité de repenser en profondeur le design du nouveau smartphone, les choix techniques et applicatifs vont dans le sens d'un usage ludique, convivial et surtout non stigmatisant pour leurs utilisateurs. Cette offre élargie de smartphone Android est une opportunité pour les développeurs d'applications mobiles, tout en gardant à l'esprit que l'ensemble de ces constructeurs font le choix d'une approche simplifiée des interfaces mettant en avant seulement quelques applications clés.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.