Télécardiologie : l'étude ECOST valide l'intérêt du suivi médical à distance

Le 19 mars 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La télésurveillance d'un patient porteur d'un défibrillateur automatique implantable présente un intérêt tant médical qu'économique : c'est le principal enseignement de l'étude ECOST financée par BIOTRONIK, l'un des premiers fabricants mondiaux de prothèses implantables en cardiologie.

Afficher en taille réelle BIOTRONIK Home Monitoring® : visualisation des données par le médecin

La télécardiologie permet la transmission à distance de données à partir d'un dispositif médical implanté chez un patient souffrant d'un dysfonctionnement du rythme cardiaque. La prothèse électronique (stimulateur ou défibrillateur automatique implantable) est équipée d'une antenne qui communique avec un boîtier placé au domicile du patient : cet appareil permet de transmettre à une plateforme technique puis au centre de cardiologie, les données relatives au rythme cardiaque et à la prothèse elle-même.

L'un des leaders mondiaux des équipements de télécardiologie, pionnier de cette discipline en France, est BIOTRONIK. L'entreprise allemande a financé l'étude ECOST dont les résultats ont été rendus publics en 2011 pour son volet médical et en 2013 pour la partie économique.

 

L'étude ECOST intervient après une série d'autres études cliniques et de faisabilité dont on trouve une sélection dans le Livre blanc de la télécardiologie (pages 43 à 53). Son intérêt est de porter simultanément sur les aspects médicaux et économiques.

ECOST (Effectiveness and Cost Of ICD* follow-up Schedule with Telecardiology) a porté sur 433 patients recrutés en 2007 et 2008 dans 43 établissements français, tous porteurs d'un défibrillateur automatique implantable. Il s'agit d'une étude randomisée : les patients ont été répartis de façon aléatoire entre le groupe expérimental et le groupe témoin et suivis pendant 27 mois. Dans le groupe expérimental, les patients ont bénéficié d'un suivi distant par télécardiologie reposant sur la technologie BIOTRONIK Home Monitoring® avec une seule consultation ambulatoire au bout d'un an ; dans le groupe témoin, les patients ont été suivis de façon classique en ambulatoire avec une consultation tous les 6 mois.

Economie annuelle de 315 € par patient

Les premiers résultats de l'étude ECOST ont été publiés en 2011 lors du congrès de la Société Européenne de Cardiologie puis en 2012 dans le European Heart Journal. Selon les médecins qui ont piloté cette étude, ces résultats montrent que la Téléc@rdiologie BIOTRONIK Home Monitoring® diminue le risque de chocs électriques inappropriés chez les patients suivis à distance, et accroît la durée de vie de la pile du défibrillateur automatique implantable.

Le volet économique de l'étude a été présenté par le docteur Laurence Guédon-Moreau (Centre Hospitalier Régional de Lille) lors d'une conférence de presse organisée en 2013 par BIOTRONIK. Etaient pris en compte les coûts ambulatoires et les coûts hospitaliers dans chacun des deux groupes. Les coûts ambulatoires incluaient le suivi technique des défibrillateurs automatiques implantables (consultations et transport), les traitements et procédures cardiovasculaires.

Concernant les coûts hospitaliers, ECOST ne montre pas de différence entre le groupe expérimental et le groupe témoin. En revanche, l'étude montre chez les patients du groupe expérimental une diminution de 16% des coûts ambulatoires remboursés et une baisse de 25% pour le suivi des défibrillateurs.

En prenant en compte le prix du défibrillateur automatique implantable et le coût du système de suivi à distance, l'économie calculée par ECOST est de 315 € par patient et par an, en faveur des patients suivis à distance, soit 7% du coût total.

Sans inclure le coût du système de télécardiologie, l'économie atteint 490 € par patient et par an (10% du coût total).

Pour le docteur Guédon-Moreau, "ces nouveaux résultats montrent que le suivi à distance des patients porteurs d’un défibrillateur automatique implantable génère des économies significatives tout en améliorant la prise en charge et en optimisant l’utilisation des ressources de soin".

Des résultats rendus publics alors que se poursuivent depuis 2011 les discussions pour un remboursement des actes de télésurveillance par l'Assurance Maladie. Selon Medscape.fr, 30.000 patients porteurs d'un dispositif implantable seraient aujourd'hui suivis par télécardiologie.

______

* ICD : implantable cardioverter-defibrillator, traduction anglaise du DAI : défibrillateur automatique implantable.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.