Le chocolat comme ingrédient culinaire.

Le 06 mars 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Aliment plaisir auquel on prête des vertus d'antidépresseur, le chocolat est l’ingrédient le plus plébiscité par les Français. Ces dernières années ont vu se multiplier les nouvelles saveurs dans l’univers des tablettes et autres confiseries. Aujourd’hui, le chocolat franchit les frontières de l’épicerie sucrée pour investir d’autres segments.

 

 

Alors que dans le linéaire dédié au chocolat les portefeuilles de référence des marques s’étoffent avec des saveurs inattendues (piment rouge, wasabi, Baileys…), le produit investit en parallèle d’autres univers, cette fois en tant qu’ingrédient pour des associations de saveurs pour le moins originales…

 

 

 

Milka à l’assaut de l’apéritif et du fromage à tartiner

Milka a fait son entrée coup sur coup dans les snacks sucrés, salés et dans les fromages à tartiner, en partenariat avec une autre marque du groupe, Philadelphia. Autant d'occasions de se faire connaître auprès d'un nouveau public, puisqu’une telle extension de marque suscite la curiosité du consommateur, curiosité que Milka s’applique à consolider en différenciant son offre.

chocolat4

A l’instar de Philadelphia, Roquefort Société met également du chocolat dans le fromage

chocolat 3Les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour de nombreuses marques de jouer les éditions limitées avec des associations parfois surprenantes.

Roquefort Société a dévoilé fin 2013 son coffret édition limitée « Caves Baragnaude », contenant 272g de Roquefort, un flacon de 30g de pépites de chocolat pétillant, un livret franco-anglais qui présente cette association inédite et une invitation pour une visite des caves Société.

 

Sacla marie puissance et fruité dans une sauce pour pâtes Tomates-Chocolat

chocolat 2

Sacla, marque italienne de sauces haut de gamme, proposait en cette fin d’année 2013 trois sauces pour pâtes spécial fêtes, en édition limitée, dont une version tomates & chocolat. Mariage original entre la puissance du chocolat noir, le fruité de la tomate, cette sauce se destine à l’accompagnement de viandes blanches telles que dinde, chapon et poulet.

 

Lay’s et les chips au chocolat

chocolat1Aux Etats-Unis, Lays a également mis au point une recette de chips au chocolat pour les fêtes de fins d’année. En édition très limitée, ces préparations mi-pomme de terre, mi-cacao se dégustent à l'apéritif comme au dessert.

 

Un goût prononcé pour l’insolite ?

Les consommateurs d'aujourd'hui bénéficient d’un accès instantané à la nouveauté, via la connectivité internationale ou l’omniprésence des médias sociaux. Ceci contribue à formater une génération de shoppers constamment à la recherche de quelque chose de plus, qui accordent en outre beaucoup de valeur à la dimension hédoniste des aliments. Ainsi, on assiste depuis quelques années à l’émergence d’une nouvelle façon de chercher le plaisir, marquée par le souci de débanaliser le quotidien grâce à des produits surprenants, à même d’offrir des plaisirs sensoriels plus intenses.

Les épices exotiques relevées, les mélanges sucrés-salés et les combinaisons de goûts inhabituels sont parmi les caractéristiques les plus représentatives de cette tendance.

 

Ces innovations sauront donc très certainement séduire les consommateurs pour un premier achat mais feront-elle l’objet d’un réachat ?

Pas forcément si l’on se réfère aux conclusions de Xavier Terlet lors du SIAL 2012 qui estimait que l’innovation autour des nouvelles sensations relevait davantage des champs d’actions du marketing de l’offre.

D’où l’intérêt de préférer travailler l’édition limitée pour créer la surprise voire le buzz…

A lire également

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L' Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Les Box et paniers repas réconcilient le manque de temps et la cuisine au quotidien

Le 25/04/2017

De bons repas frais prêts à être cuisinés en un temps record, livrés à domicile. C'est la promesse des Box repas et panier repas. L’offre fleurie tout azimut, répondant spontanément aux problématiques premières de consommation quotidiennes des Français à l’heure du dîner : gagner du temps sans sacrifier le plaisir et la qualité !

L’innovation dope le marché de la 4ème gamme : vers de nouveaux territoires et de nouveaux usages.

Le 25/04/2017

L'été approche et, face à la concurrence des produits frais non emballés ou des barquettes en flow pack, les marques de la 4ème gamme déploient leurs innovations. Entre saveur, présentation ou usage, les promesses marketing se multiplient pour une offre en mode séduction. En smoothie ou sur les barbecues, le segment élargit le champ des possibles.