Avez-vous pensé Google Glass pour votre logistique ?

Le 25 février 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les Google glass font le buzz. Ces lunettes connectées s’installent ici et là, dans les hôpitaux pour opérer, dans les halls d’aéroports pour la reconnaissance faciale, dans les banques pour faciliter la vie des clients, dans les garages pour réparer, dans les lieux culturels pour enrichir ses connaissances.

Elles offrent une infinitude d’applications à son utilisateur en bénéficiant d’une liberté de mouvement incomparable tout en exploitant la réalité augmentée. Composées d’un écran intégré, d’un micro, d’un pavé tactile, d’une connexion WIFI / Bluetooth / GPS, elles prennent des photos, filment, informent, traduisent, guident, tracent…

 

C’est donc tout naturellement que la logistique porte un grand intérêt à ce nouvel objet précurseur et révolutionnaire qui réserve un potentiel d’applications incommensurables. Elles permettront de recevoir, échanger et transmettre l’information en temps réel tout au long de sa chaîne logistique, du fournisseur au client, anticiper les aléas et s’adapter efficacement aux urgences.

 

Pour nos entrepôts

Elles faciliteront la vie dans l’entrepôt avec une juxtaposition des informations en temps réel et de l'environnement physique par :

  • un GPS Indoor pour une meilleure géolocalisation afin d’entreposer ou picker
  • des mains libres pour faciliter la manutention
  • un unique champ visuel
  • l’optimisation des déplacements et la suppression des mouvements inutiles
  • un scan facilité
  • l’envoi et la transmission des informations instantanément

Elles visualiseront exactement :

  • le niveau des stocks
  • le statut de l’article
  • le positionnement
  • les emplacements libres

 

Pour nos usines

Elles assisteront le travail des opérateurs et techniciens par :

  • l’affichage de la gamme de fabrication
  • la localisation des pièces à assembler
  • le contrôle des produits
  • la méthodologie pour le changement d’outil
  • le dépannage au plus vite des machines par l’opérateur ou à distance par le fabricant ou la société de maintenance 

Ce sera un atout indéniable pour :

  • développer la polyvalence sur les postes
  • anticiper ou corriger le besoins en ressources (matière, machine, main d’œuvre)
  • améliorer les conditions de travail
  • sécuriser
  • éviter la paperasse
  • avoir une information à jour et fiable

 

Pour notre distribution

Elles aideront les coursiers et transporteurs à :

  • leur déplacement (itinéraire en temps réel avec commande vocale)
  • la traçabilité des colis
  • la livraison sécurisée (reconnaissance vocale ou faciale)

Elles seront d'autant plus utiles en logistique urbaine et en gestion du dernier kilomètre pour :

  • éviter les embouteillages, les voies sans issue
  • signaler précisemment l'accès aux immeubles, aux boîtes aux lettres
  • contacter le destinataire, s'adapter aux nouvelles consignes

 

Pour notre supply chain

Elles donneront une meilleure fluidité de l’information et une interactivité plus grande :

  • organiser des réunions à distance
  • gagner en temps et en énergie dans les prises de décisions
  • fluidifier l'information
  • améliorer la performance globale

 

Ce nouvel objet risque de remettre en question l’organisation logistique au sens large. Il offre une multitude de fonctionnalités ; à nous de les saisir !

De nombreuses start-ups françaises travaillent déjà sur le sujet. Sur les 3.000 développeurs inscrits sur la plate-forme en ligne proposée par Google, près de 500 sont Français.

Un Google glass lab, a ouvert en septembre 2013 où se côtoient de grandes entreprises comme Lagardère, SNCF, France Télévisions, La Poste, Leroy Merlin afin d’expérimenter de nouvelles solutions.

Nous avons également vécu notre premier hackathon européen sur les Google glass le week-end du 17 au  19 janvier dernier à Paris. Organisé sous forme de concours, cet événement a réuni des développeurs dont l’objectif était de créer de nouvelles applications aux Google Glass et tout cela dans un esprit collaboratif et festif.

Sans compter sur la course aux dépôts de brevets afin d’être les premiers sur le marché mondial, qu’il soit professionnel ou grand public car demain nous serons tous connectés…

 

A lire également

Sans-gluten et objets connectés : rencontre de deux tendances porteuses.

Le 30/11/2015

L'internet des objets séduit les Français qui envisagent, pour 50 % d'entre eux, d’acheter un objet connecté prochainement (étude IFOP). En parallèle une prise de conscience s'opère quant aux intolérances ou allergies alimentaires. Une opportunité pour des outils qui sauraient se rendre indispensables dans le cadre du "quantified food" ?

Chasser les gaspillages en dessinant vos flux

Le 16/11/2015

Votre entreprise n’a de raison d’exister que pour apporter un produit/un service à un client. Pour le réaliser, de nombreux flux (biens, personnes, informations, argent) sont nécessaires. Mais tous ces flux, créent-ils vraiment de la valeur pour le client ? Ne seraient-ils pas plutôt une source de gaspillages ?

L'offre fibre aux entreprises : trois questions à François Jam

Le 25/09/2015

François JAM est responsable de la commercialisation de l'offre fibre auprès des opérateurs Télécom, au sein de Rennes Métropole Télécom. Pour Themavision, il fait un tour d'horizon des enjeux liés à l'adoption de la fibre par les entreprises.