Le bâtiment face à la transition énergétique : 3 questions à M. Feray, directeur des ventes du groupe Xelis

Le 24 janvier 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le bâtiment trouve de nouvelles solutions pour s'adapter à la RT 2012 voire atteindre les exigences suivantes de la maison BBC. En revanche, le poids des habitudes semble entraver cette transition. M. FERAY nous apporte son éclairage à l'appui du développement du "Thermibloc ", dernier né du groupe Xélis.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi le "Thermibloc" est-il innovant et quels en sont les avantages au regard de la transition énergétique dans le bâtiment ?

Le Thermibloc est un bloc de "béton bois", un produit conçu uniquement à partir de matières premières naturelles : 80% de bois et 20% de liant minéral. Ce mélange donne un matériau léger qui régule l'humidité naturelle. Il est imputrescible, ininflammable et doté d'une capacité d'isolation acoustique importante.

Il allie les performances thermiques et phoniques du bois et la solidité du béton. Il est aussi complètement inerte, sans composants organiques volatiles et dégagements gazeux.

Il permet une "double isolation", celle qui est propre au matériau, et une autre intégrée au bloc côté extérieur en fonction du choix voulu par le constructeur. Il peut s'agir de laine de roche, de polystyrène ou de polystyrène graffité, ou encore la dernière innovation la mousse résolique.

Le système est simple, il suffit d'empiler les blocs les uns sur les autres, de placer les armatures métalliques et de les remplir de béton.

Le produit est décliné en divers accessoires pour le traitement de tous les points singuliers du bâtiment, nous avons des blocs pour les planelles, les angles, les linteaux et les murs courants. De cette façon le rendement thermique de l'ensemble de la construction est uniforme et optimal et l'on obtient une enveloppe thermique limitant les zones froides, les fuites d'air qui sont les zones de condensation, de moisissures et qui ont des conséquences sur la santé des occupants du logement.

Le Thermibloc permet de réaliser des économies d'énergie en hiver comme en été, mais aussi des économies d'échelle grâce à sa rapidité de mise en oeuvre. Nous réalisons des gains de mètres carrés habitables à équivalence de confort par rapport aux matériaux plus traditionnels.

Vous disposez des documents techniques DTA et ATEX, et vous accompagnez la pose, expliquez-nous l'intérêt de ces documents et de cet accompagnement ?

Thermibloc est un produit exclusif et breveté, il existe déjà depuis une quarantaine d'années en Allemagne. Il est développé en Europe du Nord, en Amérique du Nord, mais en France il est encore novateur.

Jérémie Renou le président du groupe a fait le choix de construire une usine à Etrelles, exclusivement pour la production du thermibloc et celle-ci à démarrrer en septembre 2013. Le produit dispose d'un DTA (document unique d'application) délivré par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), c'est un avis technique qui est accompagné de toutes les applications pour sa mise en oeuvre et des conseils liés à son environnement.

En 2010 nous avions déjà tous les agréments techniques avec un ATEX (appréciation Technique d'Expérimentation) pour pouvoir répondre à la demande des promoteurs qui souhaitaient bâtir avec nos produits en attendant que nous ayons notre DTA.

A performance égale, le thermibloc n'est pas plus cher que les matériaux traditionnels.

Le frein majeur au développement de notre produit est le poids de l'habitude et sa méconnaissance. Le changement des habitudes de construction est lent et tant que les constructions traditionnelles réussissent à entrer dans la RT 2012, les professionnels ne changent par réellement leurs habitudes. L'intégration d'un vrai système "mono mur isolé par l'extérieur" fait encore peur à certains. Il nous faut accompagner le développement de notre produit par une assistance technique que nous proposons systématiquement pour montrer comment poser le produit.

Quelles sont vos cibles ? quelles stratégies de développement envisagez-vous ?

Le groupe Xelis a voulu suivre les évolutions de la RT 2012 et prendre le pari de cette réglementation du bâtiment BBC Effinergie et passif.

Nos cibles sont les bailleurs sociaux et les promoteurs en premier lieu et nous tissons des liens de collaboration avec les architectes, les bureaux d'études structures, les bureaux d'études thermiques et les économistes de la construction.

Quand une offre est faite elle est examinée par le promoteur et l'ensemble des acteurs cités ci-dessus. Nous travaillons à mieux faire connaître et appréhender notre produit par les économistes qui rendent un avis important dans la prise de décision finale.

Actuellement une partie de notre développement se fait en région PACA et Aquitaine, nous avons déjà réalisé de nombreux programmes à Bordeaux, un programme de 58 logements à Marseille, un autre est en cours de construction à Valence pour 82 logements.

Nous avons réalisé le premier gîte de France "passif" en Normandie, ainsi que de nombreuses maisons un peu partout en France. Nous travaillons actuellement sur des projets collectifs et d'ERP (établissements recevant du public) sur la région.

Pour en savoir plus, vous pouvez consultez le site.

Les derniers entretiens

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15 avril 2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

La douane, mon partenaire à l’international

Le 12 novembre 2015

Interview croisée de Martine Huitema, Responsable Import-Export chez Canon Bretagne et Virginie Tillet, Chef du Pôle Action Economique à la Direction Régionale des Douanes, qui mettent en avant les bénéfices du dialogue entre l’industriel et les services de la douane.

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29 juin 2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?