Prix bas et cible mono-foyer : les découpes et panés en portion individuelle chez Duc

Le 16 janvier 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’augmentation du nombre de mono-foyers, le développement des enseignes de proximité ainsi que le contexte économique favorisent les petits formats. L’industrie de la viande saisit l’occasion pour développer une offre adaptée.

 

Côté viande rouge, les petits grammages ont leur référence avec la gamme Petit Appétit de Charal, proposée dans un petit format de 80 g (contre 120 ou 140 g pour les versions classiques).

Côté viande blanche, c’est au tour de Duc de s’intéresser aux portions individuelles. Au niveau de l’offre produits, le volailler mise sur des valeurs sûres : filet, aiguillettes et haut de cuisse sans os, ainsi que trois références de panés.

 

L’originalité réside donc dans le format ainsi que dans la présentation en cartons prêt à vendre, plus communément retrouvés en épicerie, voire dans l’univers des saucissons.

Duc portions individuelles1

Une manière de proposer une version réduite de l’offre, alliant simplicité et accessibilité, puisque les prix oscillent entre 1 et 2 euros en fonction des références…

 

Les industriels de l'alimentaire et des produits de grande consommation s'adaptent à la conjoncture économique et sociétale

Les personnes vivant seules ou à deux représentent 65,5 % des foyers français. A ce constat se greffe un contexte économique peu favorable…

L'adaptation de l’offre aux contraintes de pouvoir d'achat et à la composition des ménages français semble donc incontournable. Réduire le prix unitaire des produits en privilégiant la juste dose fait partie des stratégies explorées.

Les petits formats ciblent ainsi les ménages de composition réduite, soucieux de se faire plaisir et ne voulant pas gaspiller. Sans compter qu’ils peuvent également séduire les familles, au sein desquelles l'individualisation des menus devient de plus en plus récurrente…

Couteux en emballages mais efficaces face au gaspillage alimentaire et au désir de variété du contenu de l’assiette, les formats individuels sont donc à la croisée des préoccupations actuelles, bénéfiques pour les unes, néfastes pour les autres...

Les avantages prendront-ils les devants sur les inconvénients ?

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?