Prix bas et cible mono-foyer : les découpes et panés en portion individuelle chez Duc

Le 16 janvier 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’augmentation du nombre de mono-foyers, le développement des enseignes de proximité ainsi que le contexte économique favorisent les petits formats. L’industrie de la viande saisit l’occasion pour développer une offre adaptée.

 

Côté viande rouge, les petits grammages ont leur référence avec la gamme Petit Appétit de Charal, proposée dans un petit format de 80 g (contre 120 ou 140 g pour les versions classiques).

Côté viande blanche, c’est au tour de Duc de s’intéresser aux portions individuelles. Au niveau de l’offre produits, le volailler mise sur des valeurs sûres : filet, aiguillettes et haut de cuisse sans os, ainsi que trois références de panés.

 

L’originalité réside donc dans le format ainsi que dans la présentation en cartons prêt à vendre, plus communément retrouvés en épicerie, voire dans l’univers des saucissons.

Duc portions individuelles1

Une manière de proposer une version réduite de l’offre, alliant simplicité et accessibilité, puisque les prix oscillent entre 1 et 2 euros en fonction des références…

 

Les industriels de l'alimentaire et des produits de grande consommation s'adaptent à la conjoncture économique et sociétale

Les personnes vivant seules ou à deux représentent 65,5 % des foyers français. A ce constat se greffe un contexte économique peu favorable…

L'adaptation de l’offre aux contraintes de pouvoir d'achat et à la composition des ménages français semble donc incontournable. Réduire le prix unitaire des produits en privilégiant la juste dose fait partie des stratégies explorées.

Les petits formats ciblent ainsi les ménages de composition réduite, soucieux de se faire plaisir et ne voulant pas gaspiller. Sans compter qu’ils peuvent également séduire les familles, au sein desquelles l'individualisation des menus devient de plus en plus récurrente…

Couteux en emballages mais efficaces face au gaspillage alimentaire et au désir de variété du contenu de l’assiette, les formats individuels sont donc à la croisée des préoccupations actuelles, bénéfiques pour les unes, néfastes pour les autres...

Les avantages prendront-ils les devants sur les inconvénients ?

A lire également

Des pâtes pas banales !

Le 27/06/2017

Bannies du régime sans gluten, trop raffinées, soupçonnées de faire grossir… les pâtes révisent leur copie, et répondent aux nouvelles attentes des consommateurs. Réassurance, praticité, naturalité, plaisir, côté ludique, tous ces aspects sont revus, de la recette au packaging !

Les graines s'inscrivent dans les tendances naturalité, nutrition et nouvelles expériences organoleptiques.

Le 15/06/2017

A l'heure où la nutrition fait la part belle aux aliments "naturellement riches en", les graines ont leur carte à jouer. Utilisées en topping, elles apportent originalité, croquant, saveurs et possèdent par nature des vertus nutritionnelles. Place à l'innovation par l'usage pour apporter de la praticité et multiplier les moments de consommation.

Des huîtres "originales"...

Le 09/06/2017

Suite à un concours " l'huître sort de sa coquille", une idée émerge chez Johan Leclerre, MOF cuisinier 2007 et chef du restaurant La Suite à la Rochelle : vendre à ses pairs des huitres décoquillées. Distribuées chez Métro, ou par Chronopost via une commande sur le site, les huitres.0, séduisent les restaurateurs. A quand le B to C?