Etude de l’observatoire Cetelem sur l’automobile en Europe : la voiture, transport en commun du futur

Le 21 janvier 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

L’étude annuelle de l’Observatoire Automobile de Cetelem fait à nouveau le point sur le rapport des Européens à l’automobile.

3 thèmes sont développés dans cette étude :

  • le rapport des Européens à leur voiture
  • la vision qu’ils se font de la voiture dans 10 ans
  • l’évolution de la considération de la voiture propre avec un intérêt fort sur les motorisations alternatives

Au tout début de l’étude apparait un fait nouveau mais significatif de l’évolution de toute une société : s’il y a 20ans, la voiture était un symbole de réussite sociale à 52%, suivi d’un produit de luxe à 48%, et ensuite synonyme de liberté, d’indépendance et d’autonomie à 37%, désormais c’est la notion liberté qui prédomine (52%), suivi du gain de temps (49%), du coût/cherté du produit (45%) à égalité avec l’idée que l’automobile est un moyen de déplacement comme un autre et une source de pollution. On le voit donc bien, hormis la notion de temps, les préoccupations actuelles liées à l’automobile ont bien changé, et le fait que l’automobile passe au rang de moyen de déplacement comme un autre est bien la preuve que les mentalités, et pratiques, sont en train d’évoluer vers une mobilité plus diversifiée.

Et lorsqu’on demande aux Européens les 5 notions qui seront liées à l’automobile dans 10 ans, c’est en première position qu’apparait « un moyen de déplacement comme un autre » (37%), suivi de la notion d’innovation (35%), puis toujours dans les préoccupations, la cherté de l’automobile (33%), la pollution et enfin, également vision nouvelle, un bien obsolète pour 31% des Européens (moyenne sur 8 pays). L’obsolescence du produit automobile est donc envisagée par une partie des Européens mais cette idée est fortement disparate suivant les pays interrogés. En France, nous sommes 27% à le penser alors qu’en Italie, ce taux monte à 40%, 36% au Portugal, 34% en Turquie, et 32% en Espagne. Le tableau ci-dessous exprime bien cette diversité dans notre vision de l’automobile.

Les 5 notions associées à l'automobile dans 10 ans

(source : étude de l’Observatoire Automobile de Cetelem 2014)

En revanche, ce qui reste ancré dans les us et coutumes d’un Européen sur deux, c’est que dans 10 ans, il se voit toujours comme l’unique propriétaire de son véhicule. Mais cela veut aussi dire que pour la moitié restante, le champ est ouvert, entre services que l’on paie à l’usage et la voiture que l’on possède à plusieurs.

Sur la notion de service, l’autopartage, le forfait mobilité comme le covoiturage figurent dans les solutions de mobilité envisagées (voir graphique ci-dessous). On notera qu’en France le covoiturage est le service qui devrait se développer le plus fortement (83%).

(source : étude de l’Observatoire Automobile de Cetelem 2014)

Enfin, dernier fait notoire de cette étude, lorsque l’on demande aux Européens quel type de voiture achèteront-ils lorsqu’ils en changeront, si 30 % des Européens sont indécis, 25 % envisagent l’achat d’un véhicule hybride, contre 14% en 2009, donc en forte progression alors que 24 % envisagent de rester fidèles aux motorisations thermiques classiques. L’électrique fait aussi son chemin dans les mentalités, mais plus discrètement, et est envisagé pour 7% des Européens.

 L'étude est accessible en téléchargement ci-dessous.

A lire également

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

MétroMix : un marathon créatif pour penser et agir sur les mobilités [par inOut]

Le 27/10/2017

Du 17 au 19 novembre 2017, la maison des associations de Rennes vivra au rythme de Métromix, un marathon créatif sur le thème des mobilités. Richard de Logu et Norbert Friant nous expliquent la philosophie de cet événement qui vise à faire émerger de nouvelles solutions de mobilité et à les prototyper.

Concours Crisalide Numérique : les mobilités bien représentées !

Le 13/10/2017

Le concours Crisalide Numérique a pour objectif d’identifier des entreprises bretonnes qui ont su se développer ou se différencier en intégrant des usages innovants du numérique dans leur organisation et sur leurs marchés; et de valoriser ces usages exemplaires auprès des entreprises bretonnes et des acteurs du territoire.