L'Epiphanie s'invite à l'apéritif avec "Le Préfou des rois" de la marque Paso

Le 15 janvier 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Choisir son roi ou sa reine lors de l’Épiphanie avec la traditionnelle galette des rois n'est plus exclusivement un évènement réservé à la petite note sucrée de fin de repas ou du goûter. Avec le "Préfou des rois" de Paso, tirer les rois à l'apéritif devient possible en version salée.

 

Le "Préfou des rois" de Paso

 

A l'origine, le préfou est un pain peu levé garni d'ail frais haché et de beurre. Cette spécialité vendéenne se réchauffe au four traditionnel en quelques minutes et se consomme à l'apéritif.

 

La marque Paso est à l'initiative du référencement de ces préfous en grande distribution avec une gamme qui ne cesse d'être étoffée. Elle compte aujourd'hui 12 références allant du préfou à la Provençale en passant par le préfou Savoyard ou encore le préfou au beurre de sardine.

 

A l'occasion de la fête de l'Epiphanie, le spécialiste des produits apéritifs dînatoires innove de nouveau en lançant le "Préfou des rois". Effectivement, il propose, aux rayons Boulangeries/Pâtisseries des GMS, ce pain spécial en édition limitée, soit 10 000 pains apéritifs en rayon. Les adeptes de cette fête gastronomique pourront dorénavant tirer les rois à l'apéritif car chaque préfou renferme une fève et une couronne. Une seule référence de la gamme est concernée celle du Préfou à l'ail 300g non tranché. Le prix de vente conseillé se situe entre 3.20€ et 3.50€. Ce produit n'est référencé que dans certaines enseignes comme Système U ou Leclerc-Scachap et Scaouest.

 

Le détournement d'une fête traditionnelle gastronomique

 

Beaucoup d'industriels agroalimentaires (ou boulangers/pâtissiers) ont déjà investi l'univers du sucré avec une large palette de recettes : brioche, frangipane, caramel au beurre salé, pommes, poire-chocolat, abricots...

De multiples initiatives ont été également prises par les industriels à propos de la déclinaison du sucré en salé : tartes tatin, éclairs, cakes, crumbles, clafoutis ... cela ne sonne plus comme une révolution.

En revanche, c'est la première fois qu'une marque s'attaque à l'évènement de l'Epiphanie. Le préfou des rois bouscule véritablement les codes en s'emparant des coutumes de la traditionnelle galette des rois, à savoir dissimulation d'une fève dans un produit salé, couronnement du roi ou de la reine lors de l'apéritif. L'innovation ne porte plus sur la déclinaison du "recettage" produit mais sur le détournement et l'appropriation de l'évènement. A quand la bûche de Noël au foie au gras en entrée ?

A lire également

Désaisonnaliser et rajeunir l'image du gibier.

Le 19/01/2017

Au Québec, Canabec réenchante l'image du gibier… L'entreprise mise d'une part sur l'information en apposant des logos permettant facilement d'identifier l'intensité de goût. D'autre part, le fabricant joue la carte de l'usage avec le développement de gammes dédiées à des plats en vogue.

Royaume-Uni : les salades-traiteur prennent de nouveaux airs.

Le 19/12/2016

Pratiques, saines et savoureuses, les salades traiteur continuent de driver l'univers du libre-service. Nombre de marques surfent sur la tendance et l'offre s'enrichit au fil des innovations. Salades en bocal verre pour mettre les ingrédients en valeur ou salades servies sur pain plat, les industriels ne sont pas à court d'idées Outre-Manche…

Communication : et si les marques aidaient les consommateurs à se détendre ?

Le 19/12/2016

Le temps est une mesure fugitive. Tout se fait à allure effrénée, au niveau professionnel comme personnel. Ceci influence notre façon de consommer et, par voie de conséquence, notre bien-être. Certaines marques prennent le parti de nous faire ralentir… Aperçu de quelques communications axées sur la nécessité de se détendre ou de faire un break.