L'Arrondi en caisse : quand le commerce se fait solidaire

Le 06 janvier 2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Entreprise sociale et solidaire, microDON a mis en place en 2013 un programme national d'arrondi en caisse, en partenariat avec l'enseigne Franprix : le client qui le souhaite paie en caisse un montant arrondi à l'euro supérieur. Les sommes ainsi recueillies permettent de soutenir des organismes caritatifs.

Créateur de microDON, Pierre-Emmanuel Grange s'est inspiré d'un concept repéré au Mexique. De retour en France il monte en 2009 la "première entreprise sociale française proposant des outils de micro-collecte de fonds auprès des consommateurs et des salariés".

En complément de l'arrondi sur relevé bancaire et de l'arrondi sur salaire mis en place dans quelques entreprises conseillées par microDON, l'arrondi sur le ticket de caisse permet au client d'un commerce de manifester sa générosité au profit d'une association.

L'expérimentation mise en place en 2013 par microDON en partenariat avec Franprix, enseigne du groupe Casino, a été saluée par Benoît Hamon, ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire. D'autres initiatives similaires existent déjà dans plusieurs pays européens notamment au Royaume-Uni avec The Pennies Foundation, partenaire de Domino's Pizza.

En France les librairies Decitre ont mis en place également le principe de l'arrondi solidaire, via le fonds de dotation Decitre : au moment des fêtes de Noël, les clients ont la possibilité d'arrondir leur ticket de caisse à l'euro supérieur. Les sommes ainsi collectées s'ajoutent aux 4% du résultat annuel du groupe versés au fonds Decitre pour soutenir des actions en faveur du livre et de la lecture.

Après le café en attente : le livre en attente

En matière de solidarité, une autre initiative originale est apparue récemment dans quelques commerces : ainsi dans certains établissements vous pouvez offrir une tasse de café au client suivant en acceptant de payer deux fois le prix affiché. C'est le principe du "café suspendu" ou "café en attente".  Quelques boulangers proposent à leur tour le principe de la "baguette suspendue" : chaque client peut offrir une baguette de pain au client suivant. La librairie n'est pas en reste puisque l'on trouve à présent dans quelques librairies le principe du "livre suspendu", offert par un client généreux.

Qu'il s'agisse d'opérations de communication ou d'un véritable engagement solidaire au profit des plus démunis, ces initiatives méritent d'être saluées : chacune à son échelle, même modeste, toutes ces opérations contribuent à créer du lien et encouragent les comportements citoyens chez les consommateurs comme chez les commerçants.

A lire également

Transformation numérique des TPE en Bretagne.

Le 18/11/2016

La Région Bretagne lance un appel à projets expérimental qui a pour but d'accompagner les TPE dans leur transformation numérique. L’objectif est de valider si ce type de programme peut réellement constituer un effet de levier sur les petites entreprises et de promouvoir le caractère transformant par les outils numériques.

Challenge du Commerce : promouvoir et récompenser les commerçants dynamiques.

Le 18/11/2016

Le Challenge du Commerce et des Services est une occasion de mettre en lumière l’activité des commerçants, des prestataires de services, et des unions commerciales.

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.