Revue de presse Véhicules & Mobilité du 17 décembre 2013

Le 16 décembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
revue de presse © svort - Fotolia.com

GM s'attend à un boom du marché automobile en Indonésie

Comparant l’Indonésie à la Chine d’il y a 10 ans, General Motor affiche ses ambitions sur le marché automobile indonésien, actuellement trusté par les constructeurs japonais et qui pourrait croître significativement dans les prochaines années. Les dernières estimations tablent sur un possible doublement de ce marché d’ici 3 ans. Pour l’heure, la part de marché de General Motor en Indonésie reste négligeable : 1% d’un marché de 1,1 million de véhicules. Le constructeur a d’ores et déjà prévu d’étoffer son réseau de concessionnaires et envisage désormais une éventuelle alliance avec un constructeur déjà établi sur place. L’Usine Nouvelle, le 10/12/13

Tesla passe devant Renault dans les ventes de voitures électriques en Europe

Durant le mois de novembre 2013, il s’est vendu en Europe, 1028 Tesla Model S contre 618 Renault Zoé. Dans le détail, avec respectivement 527 et 408 immatriculations, la Norvège et les Pays-Bas regroupent la quasi-totalité des immatriculations du constructeur américain. Ce succès du modèle de Tesla dans ces deux pays suffit ainsi à supplanter le constructeur français et son modèle phare, la Zoé, en Europe. L’Usine Nouvelle, le 09/12/13

Bolloré aborde l'an 3 de l'autopartage électrique avec un contrat à Londres

Profitant des 2 ans d’existence du service Autolib’ à Paris, le groupe Bolloré a fait le point sur les projets en cours et à venir concernant ses activités liées à la Blue Car, à ses batterie LMP et à son entité Blue Solutions. Le groupe Bolloré vient ainsi d’être retenu par « Transport for London » pour gérer les 1400 bornes de recharge de la ville de Londres dont le nombre devrait être porté à 6000 en 2015. Vincent Bolloré a également profité de l’occasion pour rappeler les futures implantations d’Autolib’ : Lyon depuis octobre, Bordeaux en janvier 2014 et Indianapolis fin 2014. L’accent a également été mis sur le futur rôle de l’entité Blue Solutions, censée asseoir la vocation du groupe qui n’est pas d’être un fabricant de véhicules électriques mais d’être un opérateur de solutions de stockage d’énergie électrique. Après la Blue Car, le Blue Bus, place désormais à la Blue House. Mobilicités, le 12/12/13

La poste passe à l’hydrogène en Franche-Comté

A partir du premier trimestre 2014, des Kangoo ZE du groupe La Poste seront équipés de piles à combustible fournies par la société grenoblois SymbioFcell. L’autonomie des véhicules équipés devrait ainsi être doublée. Cette expérimentation devrait permettre d’évaluer la pertinence d’un tel véhicule dans des conditions exigeantes : distances supérieures à 100km, froid et relief, et de valider les modalités d’usage et de recharge des véhicules. AVERE, le 13/12/13

Munich teste l’électromobilité virtuelle

L’Université Technique de Munich propose une solution non invasive permettant d’évaluer la pertinence économique et écologique de l’électrification partielle d’une flotte de véhicules. Le projet, intitulé « Electromobilité virtuelle dans les taxis et pour les flottes d’entreprises à Munich » consiste à équiper des véhicules thermiques de smartphones qui jouent le rôle de véhicules thermiques en enregistrant les données de trajets (distances, accélérations, reliefs…). Via une application embarquée, il est par la suite possible de simuler comment se serait comporté un véhicule électrique dans les mêmes conditions. L’enjeu étant bien de démontrer au décideur que tout ou partie de sa flotte est potentiellement compatible économiquement avec l’électromobilité. AVERE, le 13/12/13

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 22/11/16

Le 22/11/2016

Intelligence artificielle ; Voiture électrique ; Véhicule autonome ; Sécurité ; Règlementation ; Circulation urbaine