Click & Collect et livraison à domicile : quand les nouveaux formats de distribution impactent les développements produits !

Le 10 décembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Offrir une hyper-flexibilité aux consommateurs toujours plus pressés représente un enjeu stratégique de taille pour les enseignes de la distribution. Elles sont récemment entrées dans une course à la livraison les incitant à explorer de nouveaux formats qui ne sont pas sans conséquences pour les industriels.

 

Le casier de retrait réfrigéré, futur "mini-Drive" de proximité ?

 

Le Drive, né en France en 2000, a fortement bousculé le secteur des courses alimentaires ces dernières années, connaissant une très forte croissance sur tout le territoire. Cette envolée du Drive a pour autant fait sensiblement évoluer le contenu des paniers consommateurs. Il favorise les achats de produits secs et de première nécessité au détriment des produits surgelés et fruits/légumes, impactant considérablement les fournisseurs de l’agroalimentaire.

 

casiersSon petit frère, le casier de retrait web, inspiré des points relais de la VPC*, joue la carte de l’hyper-flexibilité, en réponse aux attentes croissantes :

  • d’immédiateté : points de livraison situés sur des lieux stratégiques de trafic.
  • de praticité : emploi du temps du consommateur compatible avec l’amplitude des horaires d’ouverture.

Format très convoité au Royaume-Uni, en Australie et aux Etats-Unis, la livraison sur les zones publiques de flux possède de solides arguments pour se rapprocher toujours plus des consommateurs et faciliter leur quotidien. 

 

 

Pour exemples :

  • Le numéro 2 de l’alimentaire britannique, Asda, a récemment fait installer des casiers de retraits dans 6 stations de métro de Londres. Cela leur permettra de profiter de l’accessibilité aux stations 24h/24 prévue en 2015 pour les usagers.
  • En Suisse, le Shop.ch vient d’ouvrir un service de retrait des courses alimentaires en gare via des casiers.
  • En Australie, Cole’s propose des casiers réfrigérés pour produits frais dans les stations service ouvertes jusqu’à minuit.

 

Ces initiatives pour se rapprocher toujours plus du consommateur ne sont pas sans rappeler les ambitions portées par le géant Pure player Amazon, avec son concept "Fresh", actuellement en zone test aux Etats-Unis, qui fait beaucoup parler de lui.

Pour en savoir plus : Amazon Fresh et l'e-commerce alimentaire, le début d'une vraie révolution ?

 

Amazon prime air ou la livraison express par drone 

 

amazon prime airPour aller encore plus loin, Amazon a déjà pensé à la prochaine étape, assurant un service de livraison express par les airs pour livrer les colis de moins de 2,3Kg en 30 minutes.

 La démo des drones en images

 

 

 

 

 

 

 

ailesCes évolutions ont des répercutions immédiates pour les industriels qui vont devoir adapter leur offre à ces nouveaux modes de distribution. L’impact produit- packaging est incontestable. Il faut anticiper cette nouvelle donne, repenser les volumes, les formats, améliorer le rapport poids/prix et le design produit pour rentrer dans des casiers de petite taille ou réussir à s’envoler… De quoi donner des ailes à vos futurs projets d’innovation !

 

 *Vente Par Correspondance

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?