Les "Pop-up restaurants" : cette nouvelle tendance de l'éphémère gagne en popularité à Paris

Le 11 décembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis plus d'une décennie, ce phénomène de restauration temporaire a envahi les grandes villes du monde, de New York à Mexico en passant par Londres ou Sydney. La vogue des "pop-up restaurants" ou évènements gastronomiques éphémères arrive à Paris, zoom sur une de ces initiatives : le Paris Pop-up.

 

Le Paris Pop-up : restaurant d'un jour

Laura Vidal, canadienne et sommelière de métier, et Harry Cummins, anglais et cuisinier, ont fondé ensemble ce concept à part de restaurant temporaire : le Paris Pop-up. Partant du constat que bon nombre de restaurants parisiens sont inoccupés le week-end, ce couple décide d'investir un samedi ou dimanche par mois des lieux parisiens vacants. Ils y organisent des moments conviviaux et d'exception sur des thématiques et ambiances changeantes, engageant peu de moyens financiers.

 

 

 

paris-pop-up-banner-600x250Riche de son expérience culinaire, Harry conçoit des menus créatifs et délicieux réalisés avec des produits simples, de qualité et étonnants. Laura, elle, transmet sa passion du vin avec un choix original d’accords.

Ensemble ils souhaitent créer et partager un moment unique et mémorable en s'appuyant sur des propositions originales : menu avec des produits de saison, menu tout poisson, menus italiens, brunchs gourmets... Lorsque le lieu est trouvé, il est tenu secret jusqu'au jour précédent le Pop-up. La date est révélée par les réseaux sociaux avec la possibilité pour les convives de réserver en ligne. Carton plein pour Paris pop-up en terme de réservations avec des habitués qui en redemandent.

 

Après avoir "squatté" de nombreux lieux branchés parisiens, le couple décide de se lancer vers "pop-up world tour" en 2014 débutant en janvier à Montréal, puis New York, Hawai, Japon et Asie du Sud-Est.

 

Nombreux sont les bénéfices de ces restaurants éphémères

 

Même si le métier de cuisinier et de la restauration en général est fortement mis sur le devant de la scène avec toutes les émissions de télévision fleurissantes, tenir un restaurant n'est pas de tout repos. Travail important de gestion, métier physique aux amplitudes horaires larges, discipline exigeante et de rigueur, investissement financier et personnel, tel est le quotidien d'un restaurateur. Fort de ce constat, les pop-up restaurants semblent être une alternative revêtant de nombreux avantages :

  • tester son concept lors de ces évènements ponctuels, ce qui permet de s'assurer de la pertinence et de l'attrait de son idée
  • se faire connaître et créer le buzz en organisant un évènement temporaire d'exception
  • économiser les coûts fixes et ne pas engager de lourds investissements financiers
  • varier les plaisirs en proposant différentes thématiques et ainsi exprimer pleinement sa créativité
  • tenir un rythme moins soutenu sans engagement sur le long terme

L'ère de l'éphémère est donc d'actualité dans la restauration. D'autant plus que ce phénomène répond aux attentes des consommateurs toujours en quête d'expériences inhabituelles et étonnantes.

A lire également

Restauration collective : les derniers chiffres clés 2016 et les tendances à venir

Le 09/05/2017

La restauration collective représente 23.8 % de la RHD, avec 20 milliards d'euros de CA. Population scolaire en augmentation, vieillissement de la population, durées de séjour diminuées, dynamique du trafic aérien, mais aussi évolution des habitudes de consommation offrent de nouvelles perspectives à la restauration collective.

Chiche! L'apéro, un nouvel usage pour les légumineuses

Le 05/05/2017

Des légumineuses à l’apéro : la marque Chiche! offre une nouvelle place aux légumineuses. Souvent positionnées sur l’axe santé, les légumineuses ne sont pas synonyme de plaisir. Et pourtant, une start-up incubée par l’Isara de Lyon, mise sur un instant de consommation inattendu et un marketing plutôt fun pour ces légumes secs.

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.