Les "Pop-up restaurants" : cette nouvelle tendance de l'éphémère gagne en popularité à Paris

Le 11 décembre 2013

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis plus d'une décennie, ce phénomène de restauration temporaire a envahi les grandes villes du monde, de New York à Mexico en passant par Londres ou Sydney. La vogue des "pop-up restaurants" ou évènements gastronomiques éphémères arrive à Paris, zoom sur une de ces initiatives : le Paris Pop-up.

 

Le Paris Pop-up : restaurant d'un jour

Laura Vidal, canadienne et sommelière de métier, et Harry Cummins, anglais et cuisinier, ont fondé ensemble ce concept à part de restaurant temporaire : le Paris Pop-up. Partant du constat que bon nombre de restaurants parisiens sont inoccupés le week-end, ce couple décide d'investir un samedi ou dimanche par mois des lieux parisiens vacants. Ils y organisent des moments conviviaux et d'exception sur des thématiques et ambiances changeantes, engageant peu de moyens financiers.

 

 

 

paris-pop-up-banner-600x250Riche de son expérience culinaire, Harry conçoit des menus créatifs et délicieux réalisés avec des produits simples, de qualité et étonnants. Laura, elle, transmet sa passion du vin avec un choix original d’accords.

Ensemble ils souhaitent créer et partager un moment unique et mémorable en s'appuyant sur des propositions originales : menu avec des produits de saison, menu tout poisson, menus italiens, brunchs gourmets... Lorsque le lieu est trouvé, il est tenu secret jusqu'au jour précédent le Pop-up. La date est révélée par les réseaux sociaux avec la possibilité pour les convives de réserver en ligne. Carton plein pour Paris pop-up en terme de réservations avec des habitués qui en redemandent.

 

Après avoir "squatté" de nombreux lieux branchés parisiens, le couple décide de se lancer vers "pop-up world tour" en 2014 débutant en janvier à Montréal, puis New York, Hawai, Japon et Asie du Sud-Est.

 

Nombreux sont les bénéfices de ces restaurants éphémères

 

Même si le métier de cuisinier et de la restauration en général est fortement mis sur le devant de la scène avec toutes les émissions de télévision fleurissantes, tenir un restaurant n'est pas de tout repos. Travail important de gestion, métier physique aux amplitudes horaires larges, discipline exigeante et de rigueur, investissement financier et personnel, tel est le quotidien d'un restaurateur. Fort de ce constat, les pop-up restaurants semblent être une alternative revêtant de nombreux avantages :

  • tester son concept lors de ces évènements ponctuels, ce qui permet de s'assurer de la pertinence et de l'attrait de son idée
  • se faire connaître et créer le buzz en organisant un évènement temporaire d'exception
  • économiser les coûts fixes et ne pas engager de lourds investissements financiers
  • varier les plaisirs en proposant différentes thématiques et ainsi exprimer pleinement sa créativité
  • tenir un rythme moins soutenu sans engagement sur le long terme

L'ère de l'éphémère est donc d'actualité dans la restauration. D'autant plus que ce phénomène répond aux attentes des consommateurs toujours en quête d'expériences inhabituelles et étonnantes.

A lire également

Le jambon-beurre, détrôné par le burger, souffre de la montée en gamme du snacking !

Le 16/04/2018

Le jambon-beurre a été consommé 1,2 milliards de fois en France en 2017. Fait historique : il est pour la première fois dépassé par le burger, star des fast-foods, selon l'indice jambon-beurre de Gira Conseil. Face à la montée en gamme du snacking, le jambon-beurre conforte sa place de produit d'appel d'entrée de gamme !

La tendance "Hygge" version restauration collective

Le 04/04/2018

Lors de la 6ème édition de Cantina, convention de la restauration collective, la société IBOOZT est intervenue sur le mouvement Hygge, qui permettrait de concilier la qualité de l’alimentation avec le bien-être personnel et l'efficacité professionnelle. Au Danemark, la restauration collective est passée à ce modèle...

Le kasha surfe sur la tendance sans gluten, en restauration et bientôt en GMS.

Le 30/03/2018

La tendance est à la découverte de nouveaux ingrédients qui s'immisceraient dans nos plats traditionnels pour y apporter une touche "healthy". Le sarrasin peut par exemple se prévaloir de nombreux bienfaits santé. Place aujourd'hui au kasha qui inspire à la fois des nouveaux concepts de crêperies mais également l'innovation industrielle.